Un travailleur utilise une pelle mécanique.

Formation à la conduite d’engins de chantier

  • La conduite d’engins de chantier comporte des dangers particuliers. Les personnes exécutant ce type de travaux doivent par conséquent avoir été formées à cet effet.
  • La plupart des cantons exigent que les travailleurs concernés aient suivi la formation définie dans le règlement de formation et d’examen élaboré par l’association K-BMF.
  • En Valais ainsi que dans les cantons de Vaud, de Genève et de Neuchâtel, la détention d’un permis cantonal spécifique est obligatoire.
  • Les jeunes âgés de moins de 18 ans ne sont pas autorisés à conduire des engins de chantier.

Formation requise

En Suisse, de manière générale, les conducteurs d’engins de chantier doivent avoir été formés à cet effet (art. 8 de l’ordonnance sur la prévention des accidents).

La plupart des cantons exigent que les travailleurs concernés aient suivi la formation définie dans le règlement de formation et d’examen élaboré par l’association K-BMF. Cette dernière réunit des partenaires sociaux du secteur de la construction (Société Suisse des Entrepreneurs et syndicats Unia et Syna).

Différents centres de formation proposent ce cours. Les participants ayant achevé la formation avec succès se voient remettre un certificat, une attestation, un diplôme ou un permis, qui fait office de preuve de formation pour l’employeur comme pour le travailleur.

Il n’existe pas de permis fédéral pour la conduite d’engins de chantier.

Cantons ayant instauré un permis cantonal spécifique

La formation élaborée par l’association K-BMF n’est pas reconnue en Valais ainsi que dans les cantons de Vaud, de Genève et de Neuchâtel. Ces cantons ont instauré un permis cantonal spécifique pour la conduite d’engins de chantier. Pour plus d’informations à ce sujet, veuillez contacter les autorités cantonales compétentes.

Reconnaissance des permis délivrés dans les pays de l’UE

La reconnaissance des permis délivrés dans les pays de l’UE relève de la responsabilité des cantons. Les demandes à ce sujet doivent être adressées à l’Inspection cantonale du travail ou à l’Office des constructions compétent.

Centre de formation

  • Campus Sursee Seminarzentrum

Renseignements

Voir centres de formation et

Bases légales (lois, ordonnances) et prescriptions techniques

  • Art. 6  de l’ordonnance sur la prévention des accidents, «Information et instruction des travailleurs»
  • Art. 8  de l’ordonnance sur la prévention des accidents, «Travaux comportant des dangers particuliers»