Chute d’une cabine d’ascenseur

Chute d’une cabine d’ascenseur

  • Un monteur fait une chute de plus de 20 m dans le vide alors qu’il effectue des travaux de maintenance sur une cabine d’ascenseur d’un immeuble locatif.
  • Aucun dispositif de protection contre les chutes n’avait été utilisé.

Le monteur est grièvement blessé

Un monteur fixe une cabine d’ascenseur à un treuil électrique le temps de changer les câbles de suspension. Ayant besoin de courant électrique, le travailleur, posté sur la cabine, actionne le treuil pour atteindre le dernier étage du bâtiment.

Il souhaite tirer un câble électrique dans le local des machines supérieur via une trappe située dans le plafond de la gaine. Pour atteindre cette ouverture, il met de nouveau en route le treuil sans remarquer que ce dernier est arrivé en fin de course. Le treuil ne disposant pas d’une sécurité avec arrêt automatique, le câble se rompt. La cabine n’est plus retenue et fait chuter le monteur, qui est grièvement blessé.

Le monteur est grièvement blessé

Un monteur fixe une cabine d’ascenseur à un treuil électrique le temps de changer les câbles de suspension. Ayant besoin de courant électrique, le travailleur, posté sur la cabine, actionne le treuil pour atteindre le dernier étage du bâtiment.

Il souhaite tirer un câble électrique dans le local des machines supérieur via une trappe située dans le plafond de la gaine. Pour atteindre cette ouverture, il met de nouveau en route le treuil sans remarquer que ce dernier est arrivé en fin de course. Le treuil ne disposant pas d’une sécurité avec arrêt automatique, le câble se rompt. La cabine n’est plus retenue et fait chuter le monteur, qui est grièvement blessé.

Pas de protection contre les chutes
Aucun dispositif de protection contre les chutes n’a été utilisé. Juste avant l’accident, le parachute de la cabine avait été démonté. Quant au limiteur de vitesse, qui active le parachute, il avait été retiré quelques jours auparavant, mais n’avait pas encore été remplacé.

Par conséquent, la cabine d’ascenseur était uniquement suspendue au treuil électrique, dont l’utilisation était par ailleurs interdite, car ce dernier n’avait pas été soumis à un examen de type pour le transport de personnes.
Non-respect des règles vitales

Le respect d’une règle vitale spécialement destinée à la maintenance aurait permis d’éviter l’accident.

Règle 5: «Nous prenons des mesures pour éviter les chutes.»

En cas de non-respect d’une règle vitale, il faut dire STOP, interrompre le travail en cours et procéder à la mise en œuvre ou au rétablissement des conditions de sécurité requises. Ce n’est qu’ensuite que le travail peut être repris.

Quelques conseils pour éviter ce type d’accident

Cadres et employeurs

  • Elaborez un concept de sécurité fondé sur une analyse des risques du poste de travail.
  • Lors des travaux de réparation des ascenseurs, planifiez de manière précise les différentes étapes et rédigez des consignes de travail spécifiques aux tâches de vos collaborateurs.
  • Le processus de travail ne doit jamais conduire à une situation dans laquelle des ascenseurs sans parachutes fonctionnels sont utilisés pour le transport de personnes.
  • Assurez-vous que la formation et les consignes dispensées correspondent aux méthodes de travail prévues.
  • Veillez à l’observation des règles de sécurité en vigueur et contrôlez régulièrement leur respect.
  • Utilisez les équipements de travail conformément aux instructions du fabricant. Pour le transport de personnes, n’utilisez que des appareils de levage ayant été soumis à un examen de type.

Travailleurs

  • Evaluez les risques que présente la place de travail.
  • Respectez les consignes et les méthodes prévues.
  • Observez les règles de sécurité en vigueur et informez vos supérieurs en cas d’événements inhabituels.
  • Ne prenez aucun risque. N’utilisez jamais un ascenseur dont le parachute est désactivé ou démonté.    

Bases légales

  • Ordonnance sur la prévention des accidents (OPA), art. 3   Mesures et installations de protection
  • Ordonnance sur la prévention des accidents (OPA), art. 6   Information et instruction des travailleurs
  • Ordonnance sur la prévention des accidents (OPA), art. 8   Travaux comportant des dangers particuliers
  • Ordonnance sur la prévention des accidents (OPA), art. 32a   Utilisation des équipements de travail