Un ouvrier forestier portant une tronçonneuse court rejoindre un lieu de retraite.

Un ouvrier forestier écrasé par un tronc d’arbre

  • Lors de travaux d’abattage, un ouvrier forestier est happé et écrasé par le tronc d’un arbre.
  • L’arbre et son environnement n’ont pas été correctement évalués: il n’existait aucun lieu de retraite sûr.
  • Les dix règles vitales pour le travail en forêt doivent systématiquement être respectées.

Happé par le tronc

Deux collaborateurs d’une entreprise forestière sont chargés d’abattre un sapin blanc de 60 cm de diamètre et de 35 m de hauteur disposant de deux couronnes et se trouvant au sein d’un peuplement dense.

Il est prévu que le sapin tombe en amont de la pente. Au moyen d’une tronçonneuse, l’un des travailleurs effectue donc une taille d’abattage, de sorte que le tronc puisse se détacher rapidement de la souche et traverser le couvert avec un mouvement de rotation. Pour l’aider, son collègue place trois coins en conséquence.

Après avoir commencé à tomber comme prévu, le tronc est soudainement éjecté de la souche et glisse en arrière sur le renflement des racines. Le travailleur ayant placé les coins est alors happé, projeté en arrière sur 4 m et écrasé contre un hêtre avoisinant.

Croquis de l’accident
Croquis de l’accident

Aucun lieu de retraite sûr

L’enquête d’accident révèle des lacunes dans l’évaluation de l’arbre et de son environnement. Les deux collaborateurs n’ont pas suffisamment réfléchi au chemin et au lieu de retraite.

Quelques conseils pour éviter ce type d’accident

Cadres et employeurs
  • Veillez à ce que vos collaborateurs soient formés de manière adéquate aux travaux devant être réalisés. Ils doivent tous avoir assimilé les dix règles vitales pour le travail en forêt.
  • Avant le début de la saison de récolte du bois, rappelez à vos collaborateurs comment évaluer les arbres et leur environnement, et répétez-leur les règles de sécurité. Insistez sur l’importance d’un lieu de retraite sûr, p. ex. en leur montrant le film «Le lieu de retraite: mon assurance-vie».
Travailleurs
  • Avant de procéder à l’abattage, évaluez minutieusement l’arbre et son environnement et optez ensuite pour la méthode la plus sûre.

  • Définissez un chemin de retraite ainsi qu’un lieu de retraite sûr et marquez ce dernier de manière parfaitement visible (p. ex. avec la pièce de tissu rouge de la Suva).

  • Les travaux d’abattage doivent en principe être réalisés par une seule personne. Si l’assistance d’une autre personne pour un même arbre est nécessaire, celle-ci doit achever suffisamment tôt son travail pour avoir le temps de se mettre en lieu sûr avant que l’arbre ne commence à tomber.

  • Une fois la chute de l’arbre déclenchée, l’ouvrier doit:

  1. se mettre immédiatement à l’abri du danger (lieu de retraite),
  2. observer la couronne et le couloir de chute depuis le lieu de retraite,
  3. attendre que l’arbre soit complètement immobile au sol et que la couronne ne se balance plus, et
  4. ne pas quitter des yeux les branches encrouées.

 

Bases légales
  • Ordonnance sur la prévention des accidents et des maladies professionnelles (OPA), art. 6  Information et instruction des travailleurs
  • Ordonnance sur la prévention des accidents et des maladies professionnelles (OPA), art. 8  Travaux comportant des dangers particuliers
  • Ordonnance sur la prévention des accidents et des maladies professionnelles (OPA), art. 11  Obligations du travailleur