Un spécialiste rénove un revêtement mural.

Interdiction du dichlorométhane dans les décapants

  • Les décapants à base de dichlorométhane présentent des risques pour la santé et peuvent provoquer la mort par asphyxie.
  • En principe, la mise sur le marché de décapants contenant du dichlorométhane et leur utilisation sont donc interdites à des fins commerciales.
  • La fiche de données de sécurité du fournisseur indique si le produit contient du dichlorométhane.

Jusqu’à présent, les décapants contenant du dichlorométhane (DCM) étaient fréquemment utilisés pour retirer le vernis des meubles, rénover des revêtements muraux, des portes ou tout autre élément similaire.

En raison des risques pour la santé présentés par les décapants contenant du DCM, la mise sur le marché de ces produits est en principe interdite depuis le 1er décembre 2014 (annexe 2.3 de l’ORRChim ) à des fins professionnelles ou commerciales. Cette interdiction ne s’applique pas à une utilisation dans des installations industrielles.

La fiche de données de sécurité des fournisseurs permet de savoir si le produit contient du DCM.

Pourquoi le dichlorométhane est-il dangereux?

Particulièrement narcotique, le DCM est classé comme substance nocive. L’inhalation de vapeurs de DCM peut entraîner temporairement des vertiges, des céphalées, des engourdissements et des troubles de la concentration. Des problèmes de santé chroniques tels que des lésions hépatiques ou nerveuses peuvent également survenir. De fortes concentrations induisent un risque d’intoxication aiguë.

Valeur limite définie pour le dichlorométhane

La valeur limite moyenne d’exposition aux postes de travail (VME) définie pour le dichlorométhane est de 180 mg/m3 d’air. Elle est relativement faible par rapport à d’autres solvants. De plus, le DCM s’évaporant rapidement, sa concentration dans l’air dépasse facilement la VME lors de l’utilisation de décapants. Lorsque l’odeur du DCM est perceptible, sa concentration est généralement déjà supérieure à la valeur limite.

Renseignements