Un homme contrôle le système hydraulique d’un chariot élévateur.

Maintenance des chariots élévateurs

  • La maintenance a une influence déterminante sur la sécurité des chariots élévateurs.
  • L’ensemble des composants ainsi que les dispositifs de sécurité et autres équipements du chariot élévateur doivent être en parfait état de marche.
  • Tout dysfonctionnement peut provoquer de graves accidents.

Un processus global

La maintenance inclut différentes tâches.

  • Inspection: identification d’éventuels dommages dus au vieillissement, à l’usure, à la corrosion, à l’exploitation ou à des influences extérieures (p. ex. usure des fourches, déformation des chaînes de levage, efficacité des freins).
  • Maintenance: nettoyage et entretien des divers composants selon les consignes du fabricant (p. ex. graissage en fonction du plan établi, nettoyage de la batterie de traction).
  • Remise en état: changement ou réparation des pièces fortement usées ou détériorées (p. ex. remplacement des tuyaux hydrauliques défectueux).

La sécurité en cinq étapes

Dans le cadre de la maintenance des chariots élévateurs, la procédure décrite ci-dessous a fait ses preuves.

Etape 1: définir les travaux nécessaires

Recensez tous les chariots élévateurs de l’entreprise en vous aidant du formulaire «Plan de maintenance».

Explications
L’employeur doit veiller à ce que les travailleurs utilisent des chariots élévateurs sûrs et entretenus selon les prescriptions. Les responsables des véhicules peuvent mener à bien les travaux de maintenance sur la base d’une instruction de travail ou d’une liste de contrôle et les consigner dans un journal.

Etape 2: regrouper les documents nécessaires

Conservez les notices d'instructions et de maintenance des chariots élévateurs utilisés dans l’entreprise ainsi que de leurs équipements spéciaux (p. ex. pinces à bobines).

Explications
Selon les besoins de l’acheteur, le responsable de la mise en circulation doit fournir ces instructions en différentes langues.
Si ces documents sont incomplets, vous pouvez généralement obtenir des informations complémentaires auprès du fabricant ou du fournisseur. Dans le cas contraire (p. ex. pour d’anciens modèles), vous pouvez appliquer les consignes de maintenance des chariots élévateurs similaires.
Veillez à ce que les caristes et le personnel de maintenance aient accès aux documents de référence.

Etape 3: déterminer les différentes compétences

Consignez le nom des responsables dans le plan de maintenance.

Explications
Les travaux de maintenance des chariots élévateurs doivent être réalisés par des spécialistes expérimentés, formés à cet effet et connaissant les règles de la technique. Cela inclut le fait de pouvoir évaluer de façon fiable l’état des chariots élévateurs et de leurs équipements. Il peut p. ex. s’agir de mécaniciens internes ayant préalablement suivi une formation auprès des fabricants ou des fournisseurs.
En l’absence de spécialistes, vous pouvez faire appel au service de maintenance du fabricant ou du fournisseur (voir rubrique consacrée au contrôle de sécurité SWISSLIFTER).

Etape 4: établir un calendrier

Consignez la fréquence des travaux dans le plan de maintenance.

Explications
Si les chariots élévateurs sont utilisés dans un environnement difficile (p. ex. pluie, dégagement de poussière important, fortes variations de températures), il est nécessaire de fixer la fréquence des travaux de maintenance en fonction de ces conditions particulières. Il est conseillé de déterminer cette fréquence en concertation avec le fournisseur ou le fabricant. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans les notices d'instrutions et de maintenance des différents chariots.

Etape 5: contrôler et consigner les interventions

Contrôlez et consignez les travaux réalisés.

Explications
Il convient de vérifier régulièrement le respect du plan de maintenance. Les travaux effectués doivent être consignés en indiquant la date et le visa du responsable dans le plan de maintenance, conformément à l’art. 32b  de l’ordonnance sur la prévention des accidents et des maladies professionnelles (OPA)]. Le fait de pouvoir prouver que la maintenance des équipements et des installations a été effectuée conformément aux prescriptions peut s’avérer utile pour l’employeur en cas d'accident.

Contrôle de sécurité SWISSLIFTER

Différents fournisseurs suisses de chariots élévateurs se sont réunis au sein de l’Association Suisse des Chariots Elévateurs SWISSLIFTER. Cette association propose un contrôle de l'ensemble des fonctions de sécurité des chariots élévateurs.

Vignette SWISSLIFTER
Vignette SWISSLIFTER

Si le chariot est en ordre, le technicien appose une vignette indiquant la prochaine échéance, tout comme pour le contrôle des gaz d’échappement des véhicules privés. Le client (exploitant) reçoit également un rapport écrit indiquant les points contrôlés et les constatations du spécialiste.

Si le chariot présente des lacunes, une proposition de réparation est soumise à l’exploitant qui décide alors en toute autonomie de la suite de la procédure.

La Suva salue l’engagement de l’Association Suisse des Chariots Elévateurs et recommande d’effectuer régulièrement le contrôle de sécurité SWISSLIFTER qui permet de certifier (grâce à la vignette) que les travaux de maintenance ont été réalisés. Les entreprises optant pour ce type de contrôle contribuent concrètement à la sécurité au travail.

Système de gestion

Les entreprises disposant d'un système de gestion (p. ex. selon ISO 9001:2000) peuvent intégrer la réalisation des travaux de maintenance aux processus existants.

Celles qui ne disposent pas encore de ce type de système de gestion sont tenues d'établir un plan de maintenance. Ce plan permet de recenser l'ensemble des chariots élévateurs (ainsi que toutes les machines et installations de l'entreprise), de planifier les travaux de maintenance, de contrôler leur exécution et de les consigner.