Gehörschutz, PSA, Fräsen

Poussières de bois

  • L’exposition aux poussières de bois peut provoquer des maladies des voies respiratoires ou des allergies.
  • Les poussières de bois peuvent entraîner des cancers des fosses nasales et des sinus.
  • La valeur limite d’exposition aux postes de travail pour les poussières de bois en suspension dans l’air est de 2 mg/m³.
  • En présence d’une source d’inflammation, les poussières de bois peuvent occasionner des incendies et, dans les installations d’aspiration et les silos, des explosions.

Les poussières de bois peuvent nuire à la santé

Les affections les plus fréquentes touchent les voies respiratoires et la peau.


Les affections des voies respiratoires comprennent principalement des irritations du pharynx et des muqueuses nasales. Les maladies des poumons ou des bronches sont rares. Une personne qui respire fréquemment de la poussière de bois, en particulier de hêtre, de chêne ou de bois exotiques, s’expose à un risque élevé de cancer des fosses nasales et des sinus.


De nombreux bois exotiques mais aussi des essences de bois indigènes comme le pin, le hêtre, ou le chêne peuvent provoquer de l’eczéma et des allergies cutanées. Ces affections disparaissent généralement lorsque les personnes ne sont plus exposées aux poussières de bois.

Protégez-vous des poussières de bois

Les quantités de poussières de bois générées varient selon l’essence de bois et la manière dont le bois est travaillé. Des mesures réalisées en entreprises montrent que ce sont en particulier les opérations de ponçage et de fraisage qui génèrent de la poussière de bois en quantité supérieure à la valeur limite d’exposition en vigueur dans l’air. Cette valeur (valeur VME) s’élève à 2 milligrammes de poussière de bois par mètre cube d’air aux postes de travail.

Toutefois, ces mesures indiquent aussi que la VME peut être respectée lorsque les poussières sont aspirées au plus près de l’endroit où elles sont produites (aspiration à la source) et que des techniques de travail réduisant les émissions de poussières sont utilisées. Ces mesures techniques ont également toute leur importance lors de travaux avec des machines portatives car elles permettent de réduire considérablement l’exposition à la poussière aux postes de travail.

Moins de poussières de bois pour mieux respirer

Les mesures ci-après vous permettent de réduire sensiblement l’exposition aux poussières de bois aux postes de travail.

  • Evitez de souffler les poussières de bois à l’aide d’air comprimé, vous limitez ainsi la mise en suspension de poussière.
  • Nettoyez régulièrement le poste de travail. Utilisez pour cela un aspirateur.
  • Portez systématiquement un masque de protection respiratoire FFP2 lors de travaux produisant beaucoup de poussière. Les poussières produites par des essences de bois comme le hêtre, le chêne et certains bois exotiques étant cancérogènes, portez un masque respiratoire FFP3 pour travailler de telles essences.
  • Utilisez des machines portatives reliées à un dispositif d’aspiration des poussières à la source.
  • Veillez à ce que le local dispose d’une ventilation générale suffisante.
  • Assurez-vous que les poussières de bois soient aspirées sur les machines à bois stationnaires.
  • Veillez à ce que la vitesse de l’air dans le manchon de raccordement atteigne environ 20 m/s.
  • Contrôlez que l’orifice d’aspiration soit, si possible, placé dans l'axe de projection des copeaux.
  • Assurez-vous que les poussières soient aspirées à la source, en utilisant par exemple une table de ponçage avec aspiration intégrée ou un système de ventilation générale équipé d’un filtre à poussière.
  • Si les mesures techniques visant à réduire les émissions de poussières sont insuffisantes, portez également un masque de protection respiratoire  .
  • Nettoyez et vérifiez régulièrement l’installation d’aspiration.
  • En cas de recyclage de l’air, utilisez des filtres appropriés.
  • Les installations d'aspiration doivent en principe être montées à l'extérieur. Ces installations doivent satisfaire aux exigences de la norme SN EN 12779.
  • Les installations d'aspiration d'un débit inférieur à 8000 m³/h peuvent être montées à l'intérieur des locaux si elles satisfont aux exigences de la norme prEN 16770.