Un ouvrier porte un casque et un demi-masque de protection.

Protection respiratoire

  • Les appareils de protection respiratoire s'utilisent uniquement lorsqu'on ne peut pas appliquer d'autres mesures techniques et organisationnelles ou que celles-ci s'avèrent insuffisantes.
  • Des appareils de protection respiratoire inappropriés ou la non-utilisation des appareils de protection respiratoire nécessaires peuvent représenter de graves dangers pour la santé des travailleurs.
  • Les masques et autres appareils de protection respiratoire sont efficaces à condition d'être entretenus et utilisés correctement.

Enseignements tirés de la pratique

Le premier principe à respecter consiste à remplacer les substances et les procédés nocifs par des techniques et des produits moins dangereux. Si ce n'est pas possible, il faut prendre des mesures techniques et organisationnelles pour préserver la santé des travailleurs en installant, par exemple, des dispositifs d'aspiration et de ventilation. Les appareils de protection respiratoire devraient s'utiliser uniquement si l'on ne peut pas appliquer d'autres mesures techniques et organisationnelles ou que celles-ci s'avèrent insuffisantes.

Les travailleurs utilisant un masque ou un appareil de protection respiratoire pour la première fois doivent bénéficier d'une formation préalable. Pour être efficaces, ces équipements doivent être correctement utilisés et soigneusement entretenus. Il est également primordial que la pièce faciale soit parfaitement ajustée au visage de l'utilisateur.

Dangers: à quoi servent les appareils de protection respiratoire?

Les masques et les appareils de protection respiratoire permettent de se protéger contre les poussières, les gaz, les vapeurs et les aérosols ou les brouillards qui contiennent des substances ou des micro-organismes nocifs.

Les appareils indépendants de l'atmosphère environnante assurent également une protection contre l'asphyxie.

Quels sont les différents types d'appareils de protection respiratoire?

On opère une distinction entre les appareils filtrants et les appareils isolants qui rendent l'utilisateur indépendant de l'atmosphère environnante.

  • Les appareils filtrants s'utilisent uniquement si la teneur en oxygène est supérieure à 17 % en volume.
  • Les auto-sauveteurs (appareils de protection respiratoire pour l’évacuation selon EN 404) sont comparables aux appareils filtrants pour ce qui est du fonctionnement et de la conception, mais ils sont exclusivement réservés à l’évacuation et ne doivent pas être utilisés comme des équipements de travail.
Demi-masques et masques complets

Les demi-masques enveloppent le nez, la bouche et le menton. Les masques complets recouvrent entièrement le visage et protègent aussi les yeux.

Il existe des demi-masques à filtre interchangeable ou à filtre inamovible.

Masque complet à filtres interchangeables

Masque complet à filtres interchangeables

Demi-masque et filtres interchangeables
Demi-masque à filtres interchangeables
Atemschutzmasken gegen StäubePartikelfiltrierende Halbmasken

Demi-masques à filtre à particules à usage unique

Appareils filtrants à ventilation assistée

Les appareils équipés d'un système de ventilation intégrée aspirent l’air ambiant au travers d'un filtre interchangeable et soufflent l'air épuré au travers de la cagoule ou du masque du porteur de l'appareil. Ils présentent souvent un facteur de protection supérieur et sont plus confortables que les masques et appareils filtrants décrits ci-dessus

Un travailleur porte un appareil filtrant à ventilation assistée avec cagoule.

Appareil filtrant à ventilation assistée avec cagoule

Filtres

Le pouvoir protecteur d'un filtre dépend du modèle utilisé.

On opère une distinction entre:

  • filtres à particules (protection contre les poussières et les aérosols)
  • filtres anti-gaz (protection contre les gaz et les vapeurs)
  • filtres combinés

Les filtres anti-gaz (filtres au charbon actif) sont souvent combinés avec un filtre à particules ou un filtre à particules utilisé comme préfiltre.

La classe fournit des renseignements sur l'efficacité du filtre (capacité d'absorption et pouvoir séparateur). En règle générale, plus les performances de filtration sont élevées, plus la résistance au passage de l'air est élevée.

Appareils de protection respiratoire isolants non autonomes

Ces équipements fonctionnent indépendamment de la qualité de l’air ambiant. Soit l’air est fourni sous forme d’air comprimé purifié, soit le porteur de l’appareil inhale directement l’air frais extérieur. La longueur limitée des tuyaux restreint le périmètre d’action de l’utilisateur.

Un appareil de protection respiratoire isolant doit être utilisé lorsqu’un dispositif de protection respiratoire à filtre s’avère insuffisant.

Appareil de protection respiratoire isolant avec masque complet (pièce faciale)

Appareil de protection respiratoire isolant avec masque complet (pièce faciale)

Appareils de protection respiratoire isolants autonomes

Dans le cas des appareils à circuit ouvert, la réserve d’air respirable est transportée dans des bouteilles d’air comprimé, et dans le cas des appareils à régénération d’air, l’air expiré est débarrassé du gaz carbonique, enrichi en oxygène et réinjecté dans le circuit. Ces deux types d’appareils ne s’utilisent comme EPI que dans certains cas particuliers.

Quels sont les critères de choix des équipements de protection respiratoire?

Avant d’acheter des équipements de protection respiratoire, chaque entreprise doit évaluer les risques spécifiques aux postes de travail considérés. Les différents critères indispensables pour réaliser une évaluation précise sont les suivants:

  • caractéristiques et toxicité des substances dangereuses et mesures de protection indiquées sur l'emballage et la fiche de données de sécurité de ces produits
  • nature des polluants (gaz, vapeurs, particules, aérosols)
  • concentrations prévisibles de chaque polluant dans l'air et valeurs limites d’exposition aux postes de travail
  • environnement de travail, durée et pénibilité de la tâche


Autres critères importants:

  • résistance au passage de l'air
  • maintenance et entretien
  • matériaux hypoallergéniques
  • confort
  • acceptation des travailleurs concernés 

Attention: les demi-masques et les masques complets ne conviennent pas aux porteurs de barbe. L'interposition des poils de barbe empêche la bonne continuité du joint facial. Une barbe de trois jours amoindrit considérablement la performance d'un demi-masque ou d'un masque complet.

Marquage

Afin de garantir la protection de la santé, les masque de protection respiratoire doivent satisfaire aux prescriptions des normes européennes et être munis du marquage correspondant. Les masques à usage unique ainsi que les filtres interchangeables des demi-masques, masques complets et appareils filtrants à ventilation assistée doivent être dotés du marquage «CE» et porter la mention de la norme et de la classe de filtre correspondantes. Ces informations figurent également sur l'emballage.

Classes de flitres

Les filtres à particules sont subdivisés en classes P1, P2 et P3:

plus la classe est élevée, plus le pouvoir séparateur et l'efficacité du filtre sont élevés eux aussi.

Les masques à usage unique portent l'inscription «FF» avant la classe de filtre, à savoir FFP1, FFP2 et FFP3. Ces masques sont généralement conçus pour un usage unique et une période de 8 h au maximum. Leur durée d’utilisation est par conséquent limitée. Principalement ou intégralement constitués d’un matériau filtrant, ils protègent contre les poussières et les aérosols (brouillards). L’adjonction d’une fine couche de charbon actif peut être efficace contre les odeurs incommodantes, mais ne protège pas contre les vapeurs et les gaz nocifs.

La classe de filtre à choisir varie en fonction des concentrations de poussière et des valeurs limites aux postes de travail (VME).

En l'absence de données précises concernant les concentrations de poussière, il convient d'utiliser au minimum des filtres de classe FFP2 ou P2.

Classes de filtres

Domaines et limites d'utilisation

Filtres à faible pouvoir séparateur P1 ou FFP1 (protection jusqu'à 4 fois la VME)

Pour travaux à faibles concentrations de poussière et poussières faiblement nocives

Filtres à pouvoir séparateur moyen P2 ou FFP2 (protection jusqu'à 10 fois la VME)

Poussières minérales (p. ex. poussières mixtes, ciment, poussière d'extractions rocheuses)

Poussières fibreuses (p. ex. laine de roches ou laine de verre); ne protègent pas contre les fibres d'amiante

Fumées de soudage d’aciers non alliés ou faiblement alliés (non revêtus, surface propre)*

Poussières de ponçage (p. ex. métal, plastique, peinture)

Poussières de bois (hêtre et chêne exceptés)

Poussières organiques (p. ex. farine, céréales, coton)

Poussières et aérosols d'origine biologique (p. ex. foin ou paille); ne protègent pas contre les virus et micro-organismes pathogènes)

Ne protègent pas contre les poussières cancérigènes (catégories C1A et C1B)

Filtres à pouvoir séparateur élevé P3 ou FFP3 (protection jusqu'à 30 fois la VME)

Fumées de soudage d’aciers revêtus ou fortement alliés

Poussières quartzifères (p. ex. sable de silice, granit)

Micro-organismes pathogènes (virus, bactéries, etc.)

Poussières cancérigènes (catégories C1A et C1B) (p. ex. hêtre et chêne, fibres céramiques, chromates et métaux tels que nickel, cadmium, cobalt, béryllium et leurs composés)

Si le travail prévu exige un facteur de protection plus élevé, il faut utiliser des masques complets, des appareils filtrants à ventilation assistée ou des appareils isolants qui rendent l'utilisateur indépendant de l'atmosphère environnante.


Construction

Dans le cadre des travaux effectués dans le secteur principal de la construction, de l'enveloppe du bâtiment ou de la technique du bâtiment, on ne connaît pas toujours la composition précise des poussières. Les travailleurs concernés doivent porter au moins un demi-masque de classe P2 ou FFP2.


Amiante

La plupart des travaux effectués sur des matériaux amiantés doivent être confiés à des entreprises spéciales reconnues. Vous trouverez des informations à ce propos dans nos pages consacrées à l'amiante.


Nanoparticules et particules ultra-fines

Les filtres à particules sont constitués de fibres extrêmement fines à la surface desquelles se fixent les particules. Ils protègent contre les particules de toutes dimensions, y compris les nanoparticules et les particules ultra-fines.

Type de filtre

Domaine d'utilisation

A (marron)

Gaz et vapeurs organiques avec point d’ébullition >65°C

B (gris)

Gaz et vapeurs inorganiques, p. ex. le chlore et l'acide cyanhydrique

E (jaune)

Dioxyde de soufre, acide chlorhydrique et autres gaz et vapeurs acides

K (vert)

Ammoniac et dérivés organiques aminés

AX (marron)

Gaz et vapeurs organiques avec point d’ébullition ≤65°C

Performance des filtres

Classe 1

Faible performance

Classe 2

Performance moyenne

Classe 3

Performance élevée

Quelles sont les précautions d'utilisation des appareils de protection respiratoire?

Porter un masque de protection opposant une résistance élevée au passage de l'air (p. ex. demi-masque à filtre) est pénible. Le port de ce type d'appareil de protection respiratoire doit être limité dans le temps. La durée de port à ne pas dépasser dépend aussi de la température ambiante et de la pénibilité du travail. Il ne faut en aucun cas travailler plus de trois heures sans interruption avec un appareil filtrant sans ventilation assistée. En cas d'activité nécessitant une protection respiratoire, il faut prévoir des pauses à heures fixes. Le travail doit être interrompu pendant une demi-heure au minimum à chaque pause.


Ajustement

Suivre la notice d'instructions. Ce document explique comment ajuster le demi-masque au visage de l'utilisateur. Aucun cheveu ou poil de barbe ne doit s'interposer sous le joint facial.


Stockage

Les demi-masques et les filtres qui ne sont pas utilisés doivent être stockés dans un endroit propre et à l'abri de l'humidité. Les demi-masques pliables à usage unique sont généralement emballés individuellement. Ils se mettent facilement dans une poche de vêtement de travail où ils restent propres jusqu'à leur utilisation.

  • Les filtres à particules réutilisables doivent être remplacés au plus tard dès que la résistance au passage de l'air augmente de manière significative.
  • Si des substances nocives pénètrent à l’intérieur, les masques à filtre anti-gaz réutilisables doivent être immédiatement remplacés (irritation, goût ou odeur désagréable).
  • La durée d'utilisation des filtres combinés et des filtres anti-gaz est limitée. Ils doivent être généralement remplacés après six mois au plus tard.
  • Les filtres anti-gaz ne doivent pas être utilisés pour se protéger contre des substances inodores, car ces substances empêchent de pouvoir détecter la saturation du filtre. Danger de mort!
  • Le degré d'humidité peut avoir une influence sur l'efficacité des filtres, en particulier pour les filtres anti-gaz de type A. Lorsqu'ils sont mouillés, les filtres à particules deviennent inopérants.
  • Les filtres n'offrent pas de protection efficace contre certains gaz, comme le gaz naturel, les gaz liquéfiés, le dioxyde de carbone et certains hydrocarbures halogénés (p. ex. le dichlorométhane).

Normes

  • EN 143: Filtres à particules
  • EN 149: Demi-masques filtrants contre les particules
  • EN 405: Demi-masques filtrants à soupapes contre les gaz ou contre les gaz et les particules
  • EN 529: Appareils de protection respiratoire – Recommandations pour le choix, l’utilisation, l’entretien et la maintenance – Guide

Infos complémentaires

Sapros (plateforme d’achat de produits de sécurité): www.sapros.ch/protection-respiratoire   

Association suisse d'entreprises d'EPI: www.swiss-safety.ch   

Remarque: les contenus publiés sur cette page remplacent la publication «Tout ce que vous devez savoir sur les EPI» (réf. 44091.f) qui a été supprimée.