Foto2_SamuliAegerter.jpg
25 janvier 2021 | de Text: Esther Galliker, Grafik: tnt graphics

Guide freeride: pour votre sécurité hors des pistes

Vous prévoyez une sortie dans la poudreuse hors des pistes? Que vous optiez pour le ski, les raquettes ou le snowboard, nous vous conseillons de vous préparer soigneusement avant de partir, car une randonnée hors des pistes balisées présente des risques bien réels. Suivez nos conseils.

Table des matières

Vous prévoyez une sortie dans la poudreuse hors des pistes? Que vous optiez pour le ski, les raquettes ou le snowboard, nous vous conseillons de vous préparer soigneusement avant de partir, car une randonnée hors des pistes balisées présente des risques bien réels. Suivez nos conseils.

Pour en savoir plus sur les risques hors des pistes sécurisées, cliquez sur les boutons orange.

schneesportler_saegerti.jpg

Essentiel: suivez nos conseils de sécurité

  • Suivez un cours avalanche, par exemple auprès du Club Alpin Suisse CAS
    .
  • Emportez toujours votre téléphone portable et votre kit de secours et exercez-vous à l’utiliser (DVA, sonde, pelle, airbag anti-avalanche).
  • Préparez votre excursion et informez-vous sur les risques actuels et les conditions d’enneigement à l’arrivée des remontées mécaniques.
  • Respectez les consignes des services des pistes et de sauvetage.
  • Pour les débutants: commencez par des randonnées guidées. Ne partez jamais seuls en randonnée et communiquez votre parcours à vos proches. 
67193_04.tif

Équipement: tour d’horizon rapide

  • Des vêtements imperméables et respirants, superposés selon le principe de la pelure d’oignon, permettent de rester au chaud et au sec. Emportez-les aussi avec vous quand le soleil brille et par temps chaud au printemps.
  • Un T-shirt de rechange pour éviter de vous refroidir après avoir transpiré à la montée.
  • Un casque pour protéger votre tête en cas de chute.
  • Des fixations contrôlées s’ouvrent au bon moment en cas de chute.
  • En plus du téléphone portable, chaque randonneur devrait emporter sur lui son propre kit de secours avec un détecteur de victimes d’avalanche (DVA), une pelle et une sonde et savoir s’en servir. Infos complémentaires sur le DVA: à consulter sur le site du BPA
    .
  • Un airbag anti-avalanche peut aussi permettre d’éviter de se faire complètement ensevelir sous une avalanche.
  • Emportez suffisamment d’aliments énergétiques et des boissons chaudes comme du thé sucré ou de la soupe pour recharger vos batteries après l’effort.
slopetrack.jpg

Tools: planifiez vos itinéraires

Avant de partir en randonnée à ski ou en raquettes, une bonne préparation est indispensable. Pour évaluer le risque d’avalanche avec plus de précision, il est important de connaître la pente, l’ensoleillement et les congères potentielles.

Voici deux exemples de tools de planification.
Skitourenguru

 propose une carte des risques d’avalanche mise à jour en continu pour d’innombrables itinéraires de randonnée en Suisse et à l'étranger. Ce tool est particulièrement pratique pour la recherche d’un itinéraire facile en zone à faible risque d’avalanche.

Le tool de planification d’itinéraires

 «White Risk»
vous permet de planifier soigneusement vos randonnées. Vous y trouverez le bulletin des avalanches, des cartes Swisstopo avec des itinéraires et des informations sur les zones particulièrement dangereuses. 

lawinenunfall-praevention.tif

Cours: secours et prévention des accidents d’avalanche

Outre la prudence et une bonne maîtrise des techniques de glisse, le meilleur moyen d’éviter des accidents hors des pistes est d’empêcher des avalanches.

Une bonne évaluation du risque d’avalanche demande beaucoup de connaissances et une grande expérience. De nombreux facteurs entrent en ligne de compte: planification de l’itinéraire, bulletin des avalanches, pente, conditions d’enneigement et météo.

Sur la plateforme «White Risk»

 du WSL Institut pour l’étude de la neige et des avalanches SLF et de la Suva, vous trouverez des informations complètes sur les avalanches et l’évaluation du risque d’avalanche.

Mais dans la plupart des cas, il ne suffit pas de «savoir», comme le rappelle Samuli Aegerter, spécialiste des sports de neige à la Suva. Il conseille un cours avalanche à tous les randonneurs, freeriders et raquetteurs ambitieux. On y apprend comment évaluer les dangers, lire correctement une carte et porter secours en cas d’avalanche.
Le Club Alpin Suisse CAS

 par exemple, et les écoles de sports de montagne proposent des cours avalanche.

IMG_0662.JPG - Originalbild

Accidents hors des pistes: faits et chiffres

Plus de 300 000 personnes s’aventurent chaque année hors des pistes sécurisées et font de la randonnée en montagne en hiver.

En Suisse, les avalanches font environ 22 morts par an. Dans 90 % des cas, ce sont les personnes accidentées qui ont déclenché elles-mêmes les avalanches.

La moitié des journées d’hiver affichent un degré 3 de danger d’avalanche «marqué». Le degré 3 est déjà considéré comme critique et représente environ 30 % des accidents d’avalanche mortels.

Pour prévenir les accidents, les deux points les plus importants consistent donc à bien préparer sa randonnée et empêcher des avalanches.

Consultez la statistique des accidents d’avalanche mortels

.

Prestations d’assurance en cas d’accident hors des pistes

En regardant notre vidéo, vous trouverez des renseignements sur les prestations d’assurance en cas d’accident hors des pistes.

Liv_Schneesport_Snowboarder-Freeride.jpg

Vous trouverez aussi des infos complémentaires dans l’article suivant: «Le risque dans les sports d’hiver».

Cette page vous a-t-elle été utile?

Cela pourrait aussi vous intéresser