Kunz_Mario 200704 008_VR-Saal.tif, 100 Jahre Suva, Verwaltungsratssaal, Weihnachtskarte Suva, Mario Kunz

Premier Conseil d'administration

Représentants des assurés à titre obligatoire (groupe A)

  1. Josef Albisser, président central de la Fédération des associations du personnel des entreprises de transport (Lucerne)
    Né en 1868 à Büron, mort en 1943 à Lucerne, avocat et fondateur du PS lucernois, rédacteur du «Demokrat» (1893–1900), premier président du PS suisse (1901), membre du Grand Conseil de la ville de Lucerne (1899–1915), puis du Conseil municipal (1915–1917), premier président du Tribunal fédéral des assurances (1917–1929)

  2. Josef Beck, membre du comité central de la Fédération ouvrière suisse (Fribourg)
    Né en 1858 à Sursee, mort en 1943 à Sursee, prêtrise (1884), professeur de théologie morale et pastorale à Lucerne (1888–1891), puis de théologie pastorale, liturgie et pédagogie à Fribourg (1891–1934), membre fondateur de la Fédération des cercles ouvriers et des sociétés d'hommes catholiques (1888), rédacteur de la «Monatsschrift für Christliche Sozialreform» (1902–1906), directeur du premier gymnase catholique de jeunes filles à Fribourg (1905), contribution à la loi fédérale sur l'assurance maladie et accidents de 1911, porte-parole de la Suisse conservatrice catholique 
A.Howard Eugster-Züst, Verwaltungsratsmitglied
  1. Howard Eugster-Züst, président de la Fédération suisse des ouvriers de l'industrie textile (Speicher)
    Né en 1861 à New York, mort en 1932 à Speicher, théologien, pasteur à Hundwil (1887–1909), socialiste, surnommé «pasteur des tisserands», fondateur de l'Association appenzelloise des tisserands (1900), rédacteur de l'«Ostschweizerische Industriezeitung» et du «Textil-Arbeiter» (1901–1913), cofondateur de Fédération suisse des ouvriers de l'industrie textile (1903, puis président à plein temps de 1908 à 1913), député du parti ouvrier appenzellois au Grand Conseil des Rhodes-Extérieures (1900–1913), conseiller national du PS (1908–1932), conseiller d'Etat du canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures (1913–1931)
Hermann Greulich
  1. Hermann Greulich, chargé du Secrétariat ouvrier suisse (Zurich)
    Né en 1842 à Breslau, mort en 1925 à Zurich, arrivé en 1865 à Zurich où il travaille comme relieur, puis aide dans un atelier de photographie, rédacteur de la «Tagwacht» (1869–1880), coinitiateur de la Fédération ouvrière suisse (1873), torréfacteur de café à la coopérative de consommation de Zurich (1880–1884), directeur de l'Office de la statistique du canton de Zurich (1885–1887), chargé du Secrétariat ouvrier suisse (1887–1925), cofondateur de l'Association des ouvriers communaux et cantonaux (actuel SSP/VPOD, 1905, président jusqu'en 1915), élu du PS au Grand Conseil de la ville de Zurich (1892–1925), au Grand Conseil du canton (1890–1893, 1896–1899, 1901–1925) et au Conseil national (1902–1905, 1908–1925), lutte pour le suffrage féminin et une politique ouvrière pragmatique, contre les mouvements communistes, surnommé «Papa G.» au sein du mouvement ouvrier
  1. Susanne Jeanrenaud, employée de fabrique (Genève)
    Aucune donnée disponible

  2. Felix Koch, secrétaire de l'Association des employés suisses des postes (Berne)
    Né en 1882 à Tamins, mort en 1918 à Berne, fonctionnaire postal à Coire (1905–1909), secrétaire de l'Association des employés suisses des postes (à temps partiel jusqu'en 1909, puis à plein temps), fondateur des Jeunes radicaux bernois (1912), membre du législatif bernois (1908–1918), secrétaire du parti radical suisse (1914–1918), député au Grand Conseil bernois (1914–1918), conseiller national (1917–1918), décédé des suites de la grippe espagnole

  3. Franz Meier, chef-magasinier de fabrique (Schaffhouse)
    Aucune donnée disponible
Emil Ryser
  1. Emil Ryser, président de la Fédération des ouvriers de l'industrie horlogère (Bienne)
    Né en 1866 à St-Imier, mort en 1950 à Genève, horloger à Bienne (1884–1907), adjoint auprès du secrétariat ouvrier à Bienne en qualité de secrétaire d'Herman Greulich (1908–1920), cofondateur et président de la Fédération des ouvriers de l'industrie horlogère (1892–1915), président de l'Union syndicale suisse (1909–1912), traducteur auprès du Comité d'Olten (1918), membre socialiste du législatif biennois (1898), puis de l'exécutif (1912–1920), député au Grand Conseil bernois (1908–1920), conseiller national (1914–1922), participation à la fondation du Bureau international du travail à Genève (1916–1920) où il travaille également (1920–1926)

  1. Heinrich Scherrer, membre du comité central de la Fédération ouvrière suisse (St-Gall)
    Ier vice-président
    Né en 1847 à Nesslau, mort en 1919 à St-Gall, avocat à St-Gall (1875–1902), président de la Société du Grutli (1882–1890), cofondateur de la seconde Fédération ouvrière suisse (1887), cofondateur du parti démocrate et ouvrier du canton de St-Gall (1888), député au Grand Conseil saint-gallois (1891–1902), adhésion au PS (1905), conseiller d'Etat du canton de St-Gall (1902–1919), conseiller national (1902–1911), premier conseiller aux Etats socialiste (1911–1919), major de l'armée suisse ayant toujours eu des relations tendues avec le PS
  2. Jakob Schlumpf, secrétaire du Syndicat suisse des typographes (Berne)
    Né en 1870, mort en 1948, membre socialiste du Grand Conseil de ville de Berne (1906), membre du législatif bernois (président 1916–1917), membre du Conseil d'administration de l'«Union de la presse socialiste»
  3. Oskar Schneeberger, secrétaire de l'Association des ouvriers suisses en métallurgie (Berne)
    Né en 1868 à Täuffelen, mort en 1945 à Berne, mécanicien dans le Seeland, à Granges et à Berne, premier secrétaire permanent de la Fédération suisse des ouvriers sur métaux (1900–1917, dès 1915 après fusion avec la Fédération des ouvriers de l'industrie horlogère en FOMH), président de l'Union syndicale suisse (1912–1934), membre socialiste du législatif (1900–1917) et de l'exécutif de la ville de Berne (1917–1933), député au Grand Conseil bernois (1902–1928), conseiller national (1917–1931), membre du Comité d'Olten (1918) où il fait preuve d'esprit de conciliation, opposé à la lutte des classes
Nina Schmid-Schriber aus Kriens

12. Nina Schriber, secrétaire ouvrière de la Suisse centrale (Kriens)
Née en 1876 à Kriens, morte en 1956, institutrice à Kriens, fondatrice et présidente de l'Association ouvrière à Kriens (1904–1937), membre du Comité directeur de la Fédération ouvrière suisse où elle représente les organisations ouvrières chrétiennes-sociales (1905), secrétaire de la Ligue suisse des femmes catholiques (1907), rédactrice de la revue «St. Elisabeths-Rosen» (1908, plus tard «Katholische Frauenzeitung»), vice-présidente du cartel chrétien-social de Lucerne et environs (1918)

Représentants des chefs d'entreprises privées occupant des assurés à titre obligatoire (groupe B)

  1. Ferdinand Baud, entrepreneur (Lausanne)
    Né en 1859, mort en 1921 à Lucerne, entrepreneur

  2. Jakob Blattner, entrepreneur (Lucerne)
    Né en 1860, mort en 1914, entrepreneur, président central de la Société Suisse des Entrepreneurs (1899–1902 et 1908–1914), conseiller municipal libéral lucernois, membre du Grand Conseil, cofondateur de la Libre association des personnes de même sentiment (1901)

  3. Melchior Böniger, directeur de fabrique (Bâle)
    Né en 1866 à Nidfurn, mort en 1929 à Kreuzlingen, chimiste et directeur chez Kern et Sandoz à Bâle (1889–1895), puis directeur de Sandoz (1895–1926), président de la «Basler Liedertafel» (1901–1908), président de la Société Suisse des Industries Chimiques (1924–1928)

  4. Maurice Colomb, fabricant d'horlogerie (Genève), 2e vice-président
    Membre du Comité central de la Chambre suisse de l'horlogerie

  5. Alfred Frey, vice-président de l'Union suisse du commerce et de l'industrie (Zurich)
    Né en 1859 à Berne, mort en 1924 à Zurich, secrétaire de l'Union suisse du commerce et de l'industrie (1892–1900), puis membre de sa direction (dès 1900) et président (1917–1924), conseiller national radical (1900–1924), négociateur de traités commerciaux sur mandat du Conseil fédéral, refuse de se porter candidat au Conseil fédéral (1917)

  6. Pietro Giugni, imprimeur (Locarno)
    Né en 1882 à Locarno, fondateur et éditeur de la «Tessiner Zeitung» en langue allemande (dès 1908)

  7. Ernst Lang, propriétaire de filatures (Zofingue)
    Né en 1867 à Oftringen, mort en 1921 à Zofingue, entré en 1889 dans l'entreprise familiale, la Filature Lang & Cie à Reiden, puis responsabilité exclusive (dès 1912), président de Patrimoine suisse (1918–1921)

  8. Albert Mosimann, fabricant d'horlogerie (La Chaux-de-Fonds)
    Né en 1869 à La Chaux-de-Fonds, mort en 1937 à La Chaux-de-Fonds, membre du Comité de la Société des fabricants d'horlogerie à La Chaux-de-Fonds (1896), membre de la Chambre suisse de l'Horlogerie dès 1909, secrétaire du Comité central (1913–1917)

  9. James Perrenoud, secrétaire de l'Union libre des fabricants suisses de chocolat (La Chaux-de-Fonds)
    Secrétaire général de la Fédération de l'industrie horlogère suisse (1885–1888), membre du Grand Conseil neuchâtelois (1890), secrétaire de la Société intercantonale des industries du Jura (1890), membre de la Chambre cantonale neuchâteloise du commerce, de l'industrie et du travail (1900), d'appartenance politique centriste libérale

  10. Jakob Scheidegger, président de l'Union suisse des arts et métiers (Berne)
    Né en 1845 à Kirchlindach, mort en 1925, maître cordonnier, fondateur et président de l'Association suisse des cordonniers, fondateur des ateliers d'apprentissage bernois (1887), premier directeur de l'Ecole technique de Berne (1889), membre du Comité central de l'Union suisse des arts et métiers (1883–1894), puis son président (1897–1915), favorable à la classe ouvrière, quitte ses fonctions de président (1915) après l'échec de son projet de loi sur le travail sous la pression des associations professionnelles, conseiller de ville radical (législatif) de Berne (1899–1910), député au Grand Conseil bernois (1902–1918), conseiller national (1908–1917)
Ernst Schmidheiny
  1. Ernst Schmidheiny, fabricant de ciment et de tuiles (Heerbrugg)
    Né en 1871 à Heerbrugg, mort en 1935 dans le Désert du Sinaï (accident d'avion), reprend avec son frère la tuilerie-briqueterie paternelle (1905), cofondateur d'E.G. Portland (cartel du ciment, 1910), intégre la fabrique de ciment Holderbank (1913), actionnaire majoritaire d'Eternit AG à Niederurnen (1920), développement d'un cartel international de production de ciment et d'Eternit, député radical au Grand Conseil saint-gallois (1905–1918), conseiller national
  1. Gustav Siber, fabricant de soieries (Zurich)
    Né en 1857 à Zurich, mort en 1924 à Blevio, entre dans l'entreprise de tissage mécanique paternelle à Schönenberg an der Thur (1882), cofondateur de l'Ecole de tissage de la soie de Zurich (1881), président de l'Association zurichoise de l'industrie de la soie (1892–1895), président du Conseil d'administration de l'établissement de séchage de la soie de Zurich (1917–1923)


  2. Karl Siegrist, président de la caisse-accidents de l'Association suisse des maîtres-ferblantiers (Berne)
    Aucune donnée disponible
Dr. Eduard Sulzer
  1. Eduard Sulzer, fabricant de machines (Winterthour)
    Né en 1854 à Winterthour, mort en 1913 à Winterthour, fils d'industriel, à la tête de l'administration interne de Sulzer Frères (1878), associé (1881), puis directeur principal (1910), membre radical du Grand Conseil de ville de Winterthour (1880–1902), député au Grand Conseil zurichois (1892–1902), conseiller national (1900–1913), initiateur de la construction du tunnel du Simplon, opposé à la social-démocratie, mais soutient la réduction de la durée du travail quotidien de 11 h à 10 h (1891) et le congé du samedi après-midi (1906) dans son entreprise
  1. Charles Wetter, président de l'Association suisse des fabricants de broderies, système Schiffli (St-Gall)
    Né en 1857 à St-Gall, mort en 1921 à Berne, associé de la firme paternelle Wetter Frères (fabrique de broderies), développe un procédé industriel de fabrication de dentelle (1883), quitte la firme et s'installe à Paris (1893), retour à St-Gall et travail pour l'entreprise textile Rappolt & Co. (1903), reprend la fabrique de broderie automatisée de Gossau (1915), administrateur de la Banque nationale, membre du Directoire commercial

  2. Robert Zemp, fabricant de meubles et de parquets (Lucerne)
    Né en 1839, mort en 1916, frère du conseiller fédéral Josef Zemp

Représentants des assurés volontaires (groupe C)

  1. Gabriel Amiguet, agriculteur (Gryon)
    Né en 1864 à Gryon, mort en 1951, membre du parti radical, député au Grand Conseil vaudois, puis président (1918)


  2. Johann Jenny, président de l'Union suisse des paysans (Worblaufen)
    Né en 1857 à Uettlingen, mort en 1937 à Berne, fils d'un gros paysan, reprend la ferme et l'auberge de sa femme, député au Grand Conseil bernois (groupe libéral: 1886–1917; puis groupe PAB: 1918–1926), conseiller communal (1893–1897) et président de la commune de Bolligen (1914–1920), conseiller national (1890–1935), membre du Comité directeur du PAB (1918–1935), premier président de la Fédération des coopératives agricoles du canton de Berne (1889–1936), cofondateur et président de l'Union suisse des paysans (1897–1930)


  3. Joseph Kuntschen, conseiller d'Etat (Sion)
    Né en 1859 à Sion, mort en 1928 à Sion, avocat-notaire, député conservateur au Grand Conseil du Valais (1877–1905), conseiller national (1890–1921), conseiller d'Etat (1906–1928), administrateur des CFF (1909–1920)
Peter Ming, Landammann, Sarnen
  1. Peter Ming, landammann (Sarnen)
    Né en 1851 à Sarnen, mort en 1924 à Sarnen, médecin de campagne à Sarnen (1874–1924), conseiller communal (exécutif) de Sarnen (1876–1910), membre du Conseil de la bourgeoisie (1881–1887), député au Grand Conseil obwaldien (1876–1924), conseiller national conservateur catholique (1890–1924), conseiller d'Etat du canton d'Obwald (1910-1922, sept fois landammann), juge cantonal (1875–1878), membre de la Cour suprême (1878–1910, président dès 1901), cofondateur et administrateur de la Banque cantonale d'Obwald (1886, président dès 1901), pionnier de la lutte antialcoolique, journaliste et poète

Représentants de la Confédération (groupe D)

  1. Felix Calonder, conseiller aux Etats, avocat (Coire)
    Né en 1863 à Scuol, mort en 1952 à Zurich, avocat à Coire (1890), député radical au Grand Conseil grison (1891–1913), conseiller aux Etats (1899–1913), candidat au Conseil fédéral évincé par Edmund Schulthess (1912), premier conseiller fédéral romanche (1913–1920), surveille l'application de l'accord germano-polonais sur la Haute-Silésie sur mandat de la SdN (1922–1937), défend en tant que président de la Confédération l'attitude ferme du Parlement lors de la grève générale, plaide en tant que ministre des affaires étrangères en faveur de l'adhésion de la Suisse à la Société des Nations, milite pour le rattachement du Vorarlberg à la Suisse (1919), raison ayant contribué en partie à son retrait du Conseil fédéral

Robert Haab, Generaldirektor der schweizerischen Bundesbahnen, Bern
  1. Robert Haab, directeur général des Chemins de fer fédéraux (Berne)
    Né en 1865 à Wädenswil, mort à Zurich, avocat à Zurich, étude d'avocat à Horgen (1889–1899), juge au Tribunal cantonal zurichois (1899), membre radical du Conseil communal (exécutif) de Wädenswil (1899–1894), puis président (1894–1899), député au Grand Conseil zurichois (1894–1902, 1906–1908), conseiller d'Etat du canton de Zurich (1908–1912), directeur général des CFF (1912–1918), conseiller fédéral (1918–1929), puis président de la société Gottfried-Keller et président de la Banque populaire suisse (dès 1934)

  1. Hermann Häberlin, médecin (Zurich)
    Né en 1862 à Kirchberg (TG), mort en 1928 à Hedingen, médecin à Zurich (1889) et Indianapolis (1890–1892), propre clinique privée à Zurich (1892–1894), propre clinique privée de chirurgie et gynécologie (1894–1920), membre radical du Grand Conseil de la ville de Zurich (1904–1920), conseiller municipal de Zurich (1920–1932), député au Grand Conseil zurichois (1914–1935), conseiller national (1929–1935), fondateur et président de la Caisse zurichoise d'assurance-maladie du personnel
    soignant (1901), membre de la direction du Bureau international de la paix (1920–1938), président de l'Association suisse pour la Société des Nations

  2. Gottfried Heer, président de l'Association pour le libre passage des caisses-maladie du canton de Glaris, conseiller aux Etats (Hätzingen)
    Né en 1843 à Gretschins, mort en 1921 à Hätzingen, pasteur et doyen à Betschwanden (1866–1906), membre du conseil d'éducation du canton de Glaris (1879–1887), président de la Commission ecclésiastique protestante (1895–1902), conseiller aux Etats en tant que membre du parti démocrate et ouvrier glaronais (1906–1914, siège hors parti à l'Assemblée fédérale), président du Comité pour une caisse suisse d'assurance maladie et accidents, cofondateur de la Société botanique (1881) et de sciences naturelles de Glaris (1887), fondateur d'un sanatorium à Braunwald et d'une caisse-maladie pour les villages de Diesbach-Dornhaus, Betschwanden et Rüti, écrit des ouvrages d'histoire locale et publie une Bible destinée aux familles

  3. Johann Hirter, conseiller national (Berne)
    Né en 1855 à Berne, mort en 1926 à Berne, propriétaire d'un commerce de charbon et d'une entreprise de transports (1880), député radical au Grand Conseil bernois (1890–1894), conseiller national (1894–1919), président du parti radical bernois, membre du comité central du parti suisse (1898–1911, temporairement président), premier président de la Banque nationale (1906–1923), membre de la Chambre suisse du commerce, fondateur et premier président du conseil d'administration du Chemin de fer du Lötschberg (1906–1919)

  4. Adrien Le Cointe, vice-président de l'Association des caisses-maladie de la Suisse romande (Genève)
    Aucune donnée disponible
Dr. Daniel Pometta, Arzt, Brig
  1. Daniel Pometta, médecin (Brigue)
    Né en 1869 à Broglio, mort en 1949, examen d'état (1894), médecin à l'Hôpital de Brigue (1899–1914), médecin de la Société d'entreprise du tunnel du Simplon Brandt, Brandau & Cie au portail nord (1898–1906), médecin auprès de l'Hôpital régional du Haut-Valais à Brigue (1912–1914), médecin-chef de l'entreprise générale de la Compagnie du Lötschberg (portail sud, tunnel du Simplon II, 1912–1914), doctorat à l'Université de Lausanne (1906), premier médecin-chef de la Suva (1914–1934)
Dr. Paul Usteri, Ständerat, Präsident
  1. Paul Usteri, conseiller aux Etats (Zurich); président
    Né en 1853 à Zurich, mort en 1927 à Zurich, études de droit, doctorat à Zurich (1877), greffier du tribunal de district de Meilen (1878–1885), chancelier de Zurich (1885–1892), conseiller municipal radical zurichois (1892–1896), député au Grand Conseil zurichois (1889–1906), conseiller aux Etats (1900–1922), directeur de la Société suisse d'Assurances générales sur la vie humaine (1896–1912), président du Comité d'administration de la NZZ (1917–1927), président du Conseil de banque de la BNS (1923–1927), président du PRD zurichois (1907–1911), refuse de se porter candidat au Conseil fédéral (1917), membre de la délégation suisse à la SdN (1920–1922)

Image-titre: Salle du Conseil d'administration de la Caisse nationale

Afin de garantir une mise en page optimale, veuillez utiliser la fonction d’export au format PDF.