Zunfhaus zur Schneidern Luzern

De la maison de guilde à la Fluhmatt

Au moment de sa création, la «Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents à Lucerne» avait son siège à Lucerne mais ne disposait pas encore de ses propres locaux. Dans un premier temps, elle s’est installée dans une ancienne maison de guilde située au cœur de la vieille ville de Lucerne.

La toute première séance du Conseil d’administration de la nouvelle Caisse nationale d’assurance en cas d’accidents s’est tenue le 2 octobre 1912, soit neuf mois après la votation relative à la loi fédérale sur l’assurance en cas de maladie et d’accidents. La séance a eu lieu dans la salle du Grand Conseil de Lucerne, sous la présidence d’Edmund Schulthess. Celui-ci avait intégré le Conseil fédéral en juillet de la même année, à la suite du décès d’Adolf Deucher, qui avait largement contribué à la mise en place de l’assurance sociale.

Le véritable artisan de la loi sur l’assurance a toutefois été Paul Usteri, président de la commission du Conseil national et directeur de la Société suisse d’Assurances générales sur la vie humaine, qui s’est battu pour l’indépendance organisationnelle de la nouvelle Caisse nationale d’assurance en cas d’accidents lors des débats parlementaires, tout en veillant au réalisme des calculs financiers. Il a quitté son ancien poste pour prendre la présidence du Conseil d’administration de la toute nouvelle Caisse.

Une première adresse à Zurich

La première adresse l’établissement a été celle-ci: «Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents à Lucerne, Bureau de Zurich, Fraumünsterstrasse 27»; il s’agissait du bureau de Paul Usteri. Lui et ses deux collaborateurs s’occupaient des affaires, c’est-à-dire de l’élaboration de règlements, des offres d'emploi, ou encore de la recherche de locaux à Lucerne.

Dès le 16 janvier 1913, la commission des bâtiments du Conseil d’administration a décidé de louer l'ancienne maison de guilde «Zunfthaus zu Schneidern», située au bord de la Reuss, dans la vieille ville de Lucerne. Le bâtiment appartenait à la ville, qui l’avait racheté en 1907 aux frères Raeber. Ceux-ci l’avaient transformé en local pour leur imprimerie en 1863, après la dissolution de la corporation propriétaire de l'immeuble. Ce dernier avait abrité la première presse rotative de Lucerne, sur laquelle a été imprimé le journal conservateur «Vaterland» jusqu’en 1907.

Lors de la signature des baux, la ville de Lucerne avait déjà entamé les travaux de transformation. Le siège de la caisse devait être prêt pour le 1er mai 1913. Il se situait à proximité immédiate de l’hôtel de ville, où se réunissait le Conseil d’administration.

Un concierge de confiance

Six bureaux ont été aménagés de manière à pouvoir accueillir 30 à 35 employés. La plupart des postes de travail étaient répartis dans deux vastes bureaux de 100 m² chacun, le long des fenêtres donnant sur la Reuss, au rez-de-chaussée et au premier étage. Il importait pour la Caisse de disposer de son propre concierge, car ses «intérêts exigeaient une personne digne de confiance pour tenir ce rôle». Celui-ci bénéficiait d’un logement sous les combles.

Les premiers cadres de la Caisse nationale d’assurance ont été recrutés à l’ancienne adresse, à Zurich: son premier directeur, Alfred Tzaut, de même que le premier statisticien, Paul Nabholz, sont entrés en fonction le 1er avril 1913. C’est le 17 mai 1913, soit quasiment à la date prévue, que l’administration a emménagé dans les locaux situés au bord de la Reuss. Sa nouvelle adresse était alors la suivante: «Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents à Lucerne, Brandgässli 13, Lucerne».

La Caisse a occupé les lieux jusqu’au 3 décembre 1915, date à partir de laquelle elle a définitivement élu domicile à la Fluhmatt. Dans l’intervalle, elle comptait déjà onze collaboratrices et 18 collaborateurs.

Afin de garantir une mise en page optimale, veuillez utiliser la fonction d’export au format PDF.