La statistique des accidents LAA 2006 vient de paraître

La météo exerce une influence déterminante sur les accidents durant les loisirs. Un constat que révèle une analyse du Service de centralisation des statistiques de l'assurance-accidents fondée sur des données météorologiques très complètes de MétéoSuisse. Le phénomène est particulièrement frappant pour les accidents de moto. Le coût total des accidents de la circulation s'élève à plus d'un milliard de francs par an.

Comme le montre la dernière statistique LAA, le nombre des accidents professionnels a continué de baisser en 2004, suivant en cela une tendance amorcée depuis quelques années, pour n'atteindre plus que 70 cas pour 1000 employés. Le risque d'accident durant les loisirs, en revanche, n'a présenté pour la même période qu'une légère tendance à la baisse et a été, avec 123 cas pour 1000 employés, de 76% plus élevé que celui des accidents professionnels.

L'évolution différenciée du risque d'accident au travail et durant les loisirs est due en partie à l'augmentation constante du nombre de femmes exerçant une activité lucrative. C'est ainsi que de 1985 à 2004 le nombre des accidents de loisirs a augmenté de 107'000 à 160'000 (+ 50%) chez les femmes, alors que celui des hommes a légèrement diminué de 287'000 à 278'000. En 2004, 37% des personnes accidentées durant les loisirs étaient des femmes.

Les chiffres enregistrés font apparaître de fortes différences de comportement entre les deux sexes durant les loisirs. Les accidents domestiques et de jardinage dominent chez les femmes (env. 42%), suivis des accidents de sport et de jeu (env. 28%) et durant les sorties, les randonnées et les voyages (env. 14%). Chez les hommes, les accidents de sport et de jeu figurent en première position (env. 48%) devant les accidents domestiques et de jardinage (env. 24%) et les accidents qui se produisent lors d'une activité annexe, comme les travaux de jardinage, de préparation du bois ou d'entretien de la maison (env. 11%).
Influence des conditions météorologiques sur les accidents durant les loisirs
Les activités durant les loisirs dépendent énormément des conditions météorologiques. Comme la météo, la typologie des accidents non professionnels selon les activités varie d'une année à l'autre. Cette corrélation entre facteurs climatiques et accidents durant les loisirs a été particulièrement frappante en 2003, en raison des bonnes conditions d'enneigement et d'un été extraordinairement beau. Cette année-là, le nombre des accidents de sport et de jeu avait augmenté de 9% par rapport à 2002, puis il a de nouveau diminué de 6% en 2004. L'année 2003 a connu une augmentation particulièrement marquée du nombre des accidents de sports de montagne (30%) et d'hiver (19%), mais également de sports aquatiques (23%) et de cyclisme (39%). En 2004, ces sports ont cependant de nouveau enregistré un nombre de cas sensiblement inférieur. Le beau temps semble en revanche avoir un effet contraire sur des sports comme le tennis, le handball et le volleyball, où le nombre des cas a connu une baisse en 2003, puis de nouveau une hausse en 2004.
Les accidents de la circulation occasionnent des coûts de plus d'un milliard de francs par ans
Dans l'assurance contre les accidents professionnels, les accidents de la circulation ne représentent que 2% des cas. Dans l'assurance contre les accidents non professionnels (AANP) par contre, un accident sur six est un accident de la circulation; le pourcentage est le même pour les femmes et les hommes. Les accidents de la circulation occasionnent presque 40% des coûts dans cette branche d'assurance, soit plus d'un milliard de francs par an.

Près de 20% des accidents de la circulation dans l'assurance contre les accidents non professionnels se produisent sur le trajet du domicile au travail et les 80% restants durant une activité de loisir. On observe des différences notables entre les deux sexes en ce qui concerne le genre de véhicule utilisé. Chez les femmes, les accidents de voiture sont les plus fréquents (env. 52%) devant les accidents de vélo (env. 21%) et de scooter (env. 6%), alors que chez les hommes, les accidents de voiture ne représentent qu'une part de 38% environ, suivis des accidents de vélo (env. 30%) et de moto (env. 18%).

Le nombre des accidents de la circulation est également influencé par les conditions météorologiques. En 2003, les accidents de vélo durant les loisirs et les accidents de la circulation sur le trajet du domicile au travail ont été nettement plus nombreux. Par beau temps, les gens utilisent apparemment plus volontiers un moyen de transport privé, en particulier la voiture, le vélo ou le scooter, plutôt que les transports publics, même pour se rendre au travail.
La plupart des accidents de moto se produisent en fin de semaine par beau temps
La pratique de la moto connaît depuis plusieurs années un nouvel engouement, notamment parmi les hommes, et ceci jusqu'à un âge toujours plus avancé. Depuis 1985, l'âge moyen des personnes victimes d'un accident de moto a passé de 25 à 35 ans. Contrairement au scooter, qui sert surtout de moyen de transport pour se rendre au travail, la moto est essentiellement utilisée durant les loisirs. C'est pourquoi les accidents de moto présentent une cyclicité annuelle très marquée, notamment les dimanches et les jours fériés. Pendant les mois de décembre et de janvier, on recense en moyenne cinq accidents de moto par jour les dimanches et les jours fériés contre 38 pendant les mois les plus prisés de juillet et août; un nombre qui atteint des records en fin de semaine par beau temps.

Le graphique 4 montre la fréquence des accidents de moto, selon les conditions météorologiques, enregistrée sur 14 saisons estivales (avril à septembre) de 1990 à 2003. Comme il fallait s'y attendre, la plupart des accidents de moto se produisent par temps avec une faible tendance aux précipitations, surtout dans des conditions de haute pression et en second lieu durant les journées avec une distribution uniforme de la pression. Par temps de bise, en revanche, la tendance aux précipitations est réduite et les températures basses n'invitent guère à sortir la moto. Par situation météorologique avec une tendance à de fortes précipitations et des températures basses (fronts froids et afflux d'air froid), les accidents sont nettement moins nombreux, même les dimanches et les jours fériés, sans grande différence quantitative entre les week-ends et la semaine.

Près de 9'000 accidents de moto ont été recensés durant l'année record 2003. Seulement sept jours sur toute l'année ont été épargnés par les accidents de moto. Sur les 27 jours les plus lourdement touchés, avec 80 et plus d'accidents, 26 tombaient dans la saison estivale et un seul en octobre. La plupart des accidents se sont produits pendant le week-end ou les vacances d'été. Le triste record de 204 cas a été atteint le samedi 28 juin, un jour de basse pression atmosphérique.

Il serait naturellement très intéressant de savoir si la météo a un impact sur la concentration des conducteurs ou si elle influence le processus des accidents par d'autres aspects de nature psychique. Il n'est cependant pas possible de répondre à cette question avant d'être en possession d'un certain nombre de facteurs d'influence, comme la densité du trafic, les parcours privilégiés et le nombre de kilomètres parcourus par jour.
3,6 millions d'employés à plein temps, 217 milliards de francs de salaires
Selon la statistique des 36 assureurs-accidents suisses, 3,6 millions d'employés à plein temps - pour une somme de salaires correspondant à 217 milliards de francs - étaient assurés à titre obligatoire contre les accidents et les maladies professionnelles en 2004. Par rapport à l'année précédente, aussi bien le nombre des personnes assurées que la somme des salaires ont augmenté de 2,7%. Les primes nettes ont progressé de 4,3%, pour s'établir à près de 4,4 milliards de francs, alors que le nombre des nouveaux cas a baissé de 2,4%, pour atteindre un total de 734'000. Les coûts des accidents sont restés stables à 4,4 milliards de francs. Le nombre d'accidents de personnes à la recherche d'un emploi a baissé de 2,2%, alors que les indemnités journalières pour personnes assurées au chômage a augmenté de 4,3%.
Comment obtenir la nouvelle statistique des accidents?
La statistique des accidents LAA est éditée tous les ans depuis 1985 par la Commission des statistiques de l'assurance-accidents LAA (CSAA). Elle se fonde sur les résultats des 36 assureurs LAA qui assurent les salariés et les personnes à la recherche d'un emploi enregistrés obligatoirement contre les accidents professionnels et durant les loisirs ainsi que contre les maladies professionnelles. L'édition 2006 est disponible en français et en allemand. Elle peut être obtenue gratuitement au Service de centralisation des statistiques de l'assurance-accidents LAA (SSAA), c/o Suva, Fluhmattstrasse 1, 6002 Lucerne.

Informations complémentaires sous: www.unfallstatistik.ch 
Pour tout renseignement complémentaire, les journalistes sont priés de s'adresser:
- pour la langue allemande à :
Bruno Lanfranconi, technique de l'assurance, secteur statistique,
Suva, Fluhmattstrasse 1, 6002 Lucerne. Téléphone 041 419 57 83,
fax 041 419 59 41, e-mail: bruno.lanfranconi@suva.ch 

- pour la langue française à:
Stefan Scholz, technique de l'assurance, secteur statistique,
Suva, Fluhmattstrasse 1, 6002 Lucerne. Téléphone 041 419 56 16,
fax 041 419 59 41, e-mail: stefan.scholz 

Personnes à contacter pour des renseignements sur la publication:

- pour l'édition en langue allemande: Andreas Gut,
tél. 041 419 57 26, fax 041 419 59 41, e-mail: andreas.gut@suva.ch 

- pour l'édition en langue française: Serge Quarroz,
tél. 041 419 53 17, fax 041 419 59 41, e-mail: serge.quarroz@suva.ch