Allergies aux pollens d'ambroisie et piqûres de tiques: accidents ou maladies?

Les organismes officiels ont déclenché l’alerte contre les piqûres de tiques et les pollens d’ambroisie voici quelques semaines. Dans le cadre de ses activités de prévention, la Suva a aussi édité plusieurs moyens d’information à ce sujet. Mais qui assume la prise en charge des prestations d’assurance s’il arrive tout de même quelque chose?

La loi définit la notion d’accident comme «toute atteinte dommageable, soudaine et involontaire, portée au corps humain par une cause extérieure extraordinaire». Un exemple: une personne qui se casse la jambe en tombant est victime d’un accident. Une piqûre de tique et ses conséquences remplissent aussi ces critères et les assureurs-accidents la considèrent donc comme un accident. L’ensemble des frais de traitement, des indemnités journalières et des rentes éventuelles est donc pris en charge par l’assurance-accidents.

Les pollens d’ambroisie peuvent représenter un danger pour les personnes qui séjournent à l’extérieur. Qu’en est-il en cas d’allergie à ces pollens? La notion de maladie professionnelle est prise en compte dans la mesure où l’allergie est liée exclusivement ou de manière largement prépondérante à l’exercice d’une activité professionnelle. Ces critères peuvent s’appliquer à des personnes qui travaillent généralement en plein air, comme les jardiniers ou les ouvriers agricoles, forestiers, communaux et du bâtiment. Des examens médicaux complémentaires sont parfois nécessaires afin d’établir la cause précise des symptômes pouvant être dus à d’autres allergies. Dans les autres cas, les prestations d’assurance sont prises en charge par la caisse-maladie.
Informations pour les employeurs et les travailleurs
La Suva a publié des affichettes afin d’informer ses assurés et leur fournir des conseils concernant la prévention des piqûres de tiques et les allergies aux pollens d’ambroisie. Accrochées au tableau d’affichage dans les entreprises, ces affiches constituent un excellent moyen de sensibiliser le personnel. La brochure «Attention aux piqûres de tiques» explique où et quand il faut être prudent et ce qu’il faut faire lorsqu’on a été piqué par une tique.
Informations aux médias:
Suva, Relations publiques, Jean-Luc Alt, rue de Locarno 3,
1701 Fribourg, Tel: 026 350 37 81; Fax: 026 350 36 23,
E-Mail: jeanluc.alt@suva.ch 

* * *

Entreprise indépendante de droit public, la Suva assure plus de 100 000 entreprises, respectivement 1,8 million d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Sur mandat de la Confédération, la Suva assume également la gestion de l’assurance militaire. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. Ses clients peuvent attendre d’elle: loyauté, compétence, prévenance et efficacité. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit aucune subvention. Les gains réalisés profitent exclusivement aux assurés. Les partenaires sociaux et la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.