Nouveau directeur de la CFST

Le nouveau directeur de la Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail (CFST) s’appelle Serge Pürro. Le 1er octobre 2006, il succèdera à Anton Güggi qui a dirigé le secrétariat de la CFST pendant 25 ans.

Le nouveau directeur, Serge Pürro, a été nommé à l’unanimité par la Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail. Ce chimiste de formation a fait ses études à Fribourg, Zurich et Berkeley (USA). Il a ensuite travaillé auprès de l’Office fédéral de la propriété intellectuelle à Berne avant d’entrer en 1989 à la Suva en tant qu’expert au sein de la section chimie. Engagé en 1996 au secrétariat de la CFST, il en est devenu le suppléant du directeur deux ans plus tard. Serge Pürro a 56 ans, est bilingue et père de trois enfants.

Serge Pürro succède à Anton Güggi qui prend sa retraite après avoir dirigé le secrétariat de la CFST pendant 25 ans. Durant sa période d’activité comme directeur, cet avocat a vécu l’introduction de l’assurance-accidents obligatoire (LAA). Entrée en vigueur en 1984, cette loi a permis d’uniformiser la surveillance de la sécurité au travail qui était précédemment réglée de manière décentralisée. Dans le même temps, les directives ont été elles aussi uniformisées; elles sont désormais exclusivement émises par la CFST (au lieu de l’être par la Suva et d’autres institutions comme ce fut le cas dans le passé). L’accent a été mis sur l’amélioration de la formation des inspecteurs et des experts. Aujourd’hui, tous les collaborateurs des organes d’exécution de la sécurité au travail (Suva, cantons, SECO) sont des ingénieurs de sécurité diplômés ou au moins titulaires d’un diplôme de chargé de sécurité.

Les efforts fournis dans le domaine de la sécurité ont permis d’obtenir une nette réduction du nombre des accidents professionnels, tant en chiffres absolus qu’en chiffres relatifs par rapport aux postes de travail. Les différents programmes de sécurité lancés au niveau suisse («Gare aux faux pas», «Portez futé») ont joué un rôle important à cet égard. L’actuelle campagne «MSST Inside» vise, de plus, à encourager l’esprit de sécurité systématique dans les entreprises. Les partenaires sociaux ont par ailleurs été invités à intégrer les instances décisionnelles : deux délégués des employeurs et deux délégués des travailleurs participent ainsi aux séances de la CFST depuis plus de dix ans. La présidence de la CFST est assurée par Ulrich Fricker, président de direction de la Suva.
Tâches de la CFST
La tâche principale de la Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail consiste à assurer l’application uniforme des prescriptions de sécurité dans les entreprises, à harmoniser les domaines d’activité des organes d’exécution (Suva, inspections cantonales du travail, SECO, organisations spécialisées) et à répartir de manière appropriée les moyens financiers à disposition. Les charges de la CFST, d’un montant d’environ 100 millions de francs par an, sont financées par le supplément de prime de 6,5 % prélevé sur la prime nette de l’assurance contre les accidents professionnels. La Suva, les assureurs privés, les cantons et le SECO sont représentés au sein de la CFST qui compte 11 membres. La présidence est confiée à la Suva qui assure également le secrétariat de la CFST.
Contact avec les médias:
Serge Pürro, CFST, Fluhmattstrasse 1, 6002 Lucerne, Tél.: 041 419 51 59; serge.puerro@suva.ch 
Toni Güggi, CFST, Fluhmattstrasse 1, 6002 Lucerne, Tél. 041 419 60 01; toni.gueggi@suva.ch