Remise du Prix Suva des Médias 2006

Record de participation au Prix Suva des Médias 2006 avec 59 œuvres en concours. Le jury de cette 13e édition récompense un travail photographique surprenant sur le cancer du sein.

Ce millésime 2006 est synonyme de quantité et de qualité: 59 travaux présentés par 37 candidats, du jamais vu! Pour la deuxième fois de son histoire, le Prix Suva des Médias est attribué à un photographe, mieux à deux photographes au féminin. Le jury, présidé par Jacques Poget, ex-rédacteur en chef de 24heures, a décerné à l’unanimité le Prix d’une valeur de 7’000 francs à Véronique Botteron et Dorothée Thébert pour leur œuvre commune «Cancer, journal intime d’une photographe», un témoignage surprenant publié par FEMINA le 2 octobre 2005.
Une photographe photographiée
A quelques jours de ses 43 ans, Véronique Botteron, photographe, apprend qu’elle a un cancer, une tumeur au sein gauche. Pour mieux l’accepter, elle décide – une image vaut mille mots – d’immortaliser sur pellicule les étapes de sa lutte contre la maladie. N’ayant pas les ressources physiques pour le faire, elle confie alors son projet d’autoportrait à une collègue estimée, Dorothée Thébert. Cette dernière accepte l’idée de «photographier une photographe» car ce travail est l’essence même de sa profession: mettre la vie en lumière…

Leur complicité créatrice est le reflet de douze mois de combat: images prises au vol ou mises en scène. L’œuvre primée est un journal intime photographique, une interrogation sur notre relation à la vie.
Deux accessits attribués
Le premier accessit revient à David Racana pour son reportage radiophonique «Les comportements à risque chez les jeunes, face au SIDA» diffusé sur

Radio Suisse Romande La Première. Le second accessit est décerné à Marylou Rey pour son article «Le cannabis, fléau des préaux» paru dans FEMINA. Malgré les campagnes de prévention, le sida et le cannabis poursuivent leurs ravages.

La remise du Prix Suva des Médias 2006 s’est dérouléele 21 septembre dans le cadre prestigieux du Musée de l’Elysée à Lausanne. La «salle Lumière» du musée photographique était prédestinée pour mettre en lumière la prévention par l’information.
La prévention par l’information
Sans la voix des journalistes, les efforts de prévention de la Suva sont vains. C’est précisément pour honorer cette tâche de prévention par l’information que le Prix Suva des Médias a été créé en 1994. Il récompense des travaux en langue française se rapportant à la prévention des accidents et des troubles de la santé, diffusés dans les médias suisses. Pour le jury, composé de journalistes de renom, les œuvres doivent être «originales» par le choix et le traitement du sujet, «attractives» par l’enquête et les témoignages, «convaincantes» par une approche perspicace et compréhensible pour tous.
Pour de plus amples informations, veuillez prendre contact avec:
Henri Mathis, Responsable RP Suisse romande: tél. 026 350 37 80 / Natel 079 321 89 33, henri.mathis@suva.ch 

* * *

Entreprise indépendante de droit public, la Suva assure plus de 100 000 entreprises, respectivement 1,8 million d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Sur mandat de la Confédération, la Suva assume également la gestion de l’assurance militaire. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. Ses clients peuvent attendre d’elle: loyauté, compétence, prévenance et efficacité. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit aucune subvention. Les gains réalisés profitent exclusivement aux assurés. Les partenaires sociaux et la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.