Grand succès du CD interactif «white risk» de SuvaLiv et de l'ENA

De nombreux amateurs de sports d’hiver recherchent le grand frisson hors des pistes balisées. L’engouement général pour le ski de randonnée et le hors piste s’accompagne d’une augmentation des risques d’accidents dus aux avalanches. Le CD interactif «white risk» édité par SuvaLiv et l’Institut Fédéral pour l’Etude de la Neige et des Avalanches à Davos (ENA) a été élaboré dans le but de permettre aux adeptes du ski de randonnée et du hors piste de connaître et savoir évaluer les risques auxquels ils s’exposent. L’intérêt est grand et, depuis son lancement en janvier 2006, plus de 15000 exemplaires ont déjà été vendus.

Les premières chutes de neige en montagne accroissent le risque d’avalanche et les adeptes du hors piste mettent leur vie en danger. Chaque année, 150 accidents d’avalanche sont recensés en Suisse faisant 25 morts et presque autant de blessés. Sur l’ensemble des amateurs de sports d’hiver impliqués dans un accident d’avalanches, l’Institut Fédéral pour l’Etude de la Neige et des Avalanches à Davos (ENA) estime qu’une personne sur cinq perd la vie. Selon les statistiques, seule une personne ensevelie sur deux survit. Il est donc indispensable que les adeptes du ski de randonnée et du hors piste connaissent et sachent évaluer correctement les risques auxquels ils s’exposent.
Importante demande
En janvier 2006, SuvaLiv et l’ENA ont lancé un CD interactif de prévention du risque d’avalanches. Depuis lors, plus de 15000 exemplaires ont déjà été vendus. Stephan Harvey, auteur de «white risk» et spécialiste des avalanches à l’ENA, est ravi. «Les résultats des ventes montrent à quel point les amateurs de sports d’hiver ont besoin d’informations sur le thème très complexe des avalanches». L’expérience du terrain est toute aussi importante que la connaissance des dangers d’avalanches. «Qui s’aventure en dehors des pistes balisées prend automatiquement plus de risques», explique Edith Müller, responsable des campagnes de sports d’hiver de la Suva. «Il est possible de minimiser ce risque en fournissant aux sportifs les connaissances nécessaires qui leur permettent une bonne préparation. Tout ce qui leur manque encore, c’est alors l’expérience sur le terrain qu’il faut impérativement acquérir en compagnie d’une personne qualifiée, par exemple un guide de montagne.»

Bien que le nombre des freeriders et des skieurs de randonnée ait fortement augmenté au cours des dernières années, le nombre d’accidents mortels en terrain avalancheux est resté stable. Ce résultat est certainement dû aux différentes mesures de prévention mises en œuvre. Il faut toutefois se garder de vouloir quantifier le succès des mesures appliquées en s’appuyant sur les statistiques des accidents mortels, car le risque d’avalanche dépend aussi en grande partie des conditions météorologiques et d’enneigement. C’est sur ce point précis qu’intervient le CD «white risk»: il permet aux freeriders et aux adeptes du hors piste de mieux savoir évaluer les dangers et leur indique ou trouver les informations nécessaires à cet effet, par ex. dans le bulletin d’avalanches quotidien de l’ENA.
Sujets abordés dans «white risk»
Le CD interactif «white risk» est conçu comme un parcours d’exploration permettant d’acquérir de façon simple et amusante des connaissances précieuses sur les avalanches. Chaque thème est abondamment illustré par des animations, des photos, des séquences filmées, des textes parlés et des exercices. Le système de navigation structuré sur trois niveaux, qui permet d’évoluer d’un sujet simple vers des points plus complexes, convient tant aux débutants qu’aux pros. Ce CD est une source d’information essentielle et une aide précieuse pour choisir au mieux ses randonnées.

Le CD «white risk» est actuellement disponible en version allemande, française et anglaise. Il peut être utilisé dans le cadre d'un cours de formation aussi bien que par des particuliers. Il peut être commandé auprès de la Suva, de l’ENA  ou sur le site www.whiterisk.ch  au prix de CHF19.-.

Au cours de l’hiver 2005/2006, 24 skieurs et surfeurs ont perdu la vie dans des accidents d’avalanche. Cependant, le nombre d’accidents mortels varie fortement d’une année à l’autre. La proportion d’accidents mortels en relation avec la pratique du hors piste et du ski de randonnée dépend des conditions saisonnières. Le nombre de personnes qui s’aventurent hors des pistes balisées a beaucoup augmenté ces dernières années, mais le nombre d’accidents mortels en terrain avalancheux est resté stable.
Pour tout renseignement complémentaire, les médias peuvent s’adresser à:
Jean-Luc Alt, relations publiques, Suva, rue de Locarno 3, 1701 Fribourg,
tél. 026 350 37 81, Natel 079 434 30 59, fax 026 350 36 23,
e-mail: jeanluc.alt@suva.ch 

Julia Wessels, relations publiques, ENA, Flüelastrassse 11, 7260 Davos Dorf
tél. 081/417 02 86, fax 081/417 01 10,
e-mail: wessels@slf.ch 

* * *

La Suva est une entreprise indépendante de droit public assurant près de 100 000 entreprises, respectivement 1,8 million d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Sur mandat de la Confédération, la Suva assume également la gestion de l’assurance militaire. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. Ses clients peuvent attendre d’elle: loyauté, compétence, prévenance et efficacité. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit aucune subvention. Les gains réalisés profitent exclusivement aux assurés. Les partenaires sociaux et la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.

L'Institut fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches ENA de Davos fait partie de l'Institut de recherche WSL et, par là-même, du domaine des écoles polytechniques fédérales. Ses principales tâches sont la recherche et la prestation de services dans tous les domaines touchant à la neige, aux dangers naturels et à l’ecosystème alpin. Le bulletin d'avalanches, publié deux fois par jour durant la saison d'hiver (de novembre à mai), est probablement son produit le plus connu. Celui-ci constitue, pour tous les responsables de la sécurité de domaines skiables et du domaine publique, pour les guides comme pour les personnes privées, une importante source d'informations dans la lutte contre les accidents liés aux avalanches. L'ENA occupe actuellement près de 120 personnes : chercheurs, collaborateurs actifs dans le secteur administratif et technique, apprentis, diplômants et stagiaires. L'ENA a son siège à Davos. Pour tout renseignement complémentaire à propos de l'ENA ou de la situation actuelle sur le front des avalanches, prière de consulter le site web
www.slf.ch