1er mai 2007: Journée mondiale de l'asthme

La farine est la première cause d’asthme professionnel en Suisse. La Suva reconnaît près de 40 cas par année d’asthme provenant des farines et des céréales. Pour les boulangers ou les meuniers devant cesser leur activité, la Suva est seule instance habilitée à prendre une décision d’inaptitude au travail au contact de la substance incriminée.

En Suisse, l’asthme en général atteint près de 7% de la population adulte. La liste des causes potentielles d’asthme comporte plus de 200 substances chimiques, biologiques, organiques et inorganiques; les sources majeures en milieu professionnel sont les farines et céréales (29%) et les isocyanates (18%) - cf. tableau annexe. L’asthme dit du boulanger ou asthme à la farine est une maladie fréquente, à l’instar des autres allergies.
Prévention et traitement
Cette maladie professionnelle ne peut pas être guérie tant que l’exposition perdure, seuls les symptômes peuvent être atténués. Il est ainsi essentiel de diminuer l’exposition à la poussière de farine par des mesures de comportement, de protection, de ventilation et le choix de machines adéquates. La Suva a édité une brochure intitulée «L’asthme du boulanger – une fatalité? Prévention et traitement.».
Reconnaissance comme maladie professionnelle
La Suva reconnaît environ 140 cas d’asthme professionnel par année dont 29 % proviennent des farines et des céréales; 40 cas sont ainsi définis, nombre auquel s’ajoute celui des autres assureurs LAA soit 90 cas. Les boulangers et les meuniers sont les principaux concernés. Plus de la moitié des personnes atteintes de la maladie doivent renoncer à leur métier et trouver une autre orientation professionnelle.
Décision d’inaptitude: une moyenne annuelle de 70 cas
En cas d’asthme à la farine, d’intensité moyenne à grave, une décision d’inaptitude (DIN) doit être notifiée pour env. 70 cas par année. En vertu de l’art. 78 de l’Ordonnance sur la prévention des accidents et des maladies professionnelles (OPA), la Suva est seule compétente pour prononcer une décision d’inaptitude. Les autres assureurs LAA et les employeurs sont tenus de
lui annoncer les travailleurs paraissant inaptes à certains travaux.

Une DIN ne peut être prononcée que si la santé de l’employé est sérieusement menacée par la poursuite de l’activité exercée jusqu’alors. La décision doit attirer l’attention du travailleur sur ses possibilités d’être conseillé et indemnisé. Suite à la DIN, la réinsertion, respectivement le reclassement professionnel sont de la compétence de l’assurance invalidité.
Définition médicale
L’asthme à la farine ou asthme du boulanger est caractérisé, comme tout asthme bronchique, par des crises de manque d’air, résultant de quatre phénomènes au niveau des poumons: contraction de la musculature des bronches, gonflement de la muqueuse des voies respiratoires, production accrue de mucus par la muqueuse des voies respiratoires et inflammation chronique des muqueuses. Ceci conduit à un rétrécissement des voies respiratoires d’où résulte le manque d’air.
Compétences de la Suva
La Suva est compétente pour la prévention des maladies professionnelles tout secteur économique confondu. Par contre, elle n’assure contre les risques de maladie professionnelle que les entreprises qui lui sont attribuées selon l’art. 66 de la LAA - en l’occurrence, ici, les boulangeries industrielles et les grandes minoteries.
Pour toute information complémentaire, veuillez vous adresser à:
Dr Bernard Liechti, Spécialiste FMH en médecine du travail, médecine interne et endocrinologie, Division médecine du travail, Suva, Lausanne, Tél. 021 310 81 11, bernard.liechti@suva.ch 

Marie-Christine Repond, Suva, Relations publiques Suisse Romande, Fribourg, Tél. 026 350 37 82, Natel 079 764 93 12, mariechristine.repond@suva.ch 

* * *

La Suva est une entreprise indépendante de droit public assurant près de 100 000 entreprises, respectivement 1,8 million d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Sur mandat de la Confédération, la Suva assume également la gestion de l’assurance militaire. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. Ses clients peuvent attendre d’elle: loyauté, compétence, prévenance et efficacité. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit aucune subvention. Les gains réalisés profitent exclusivement aux assurés. Les partenaires sociaux et la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.