35e tournoi international de football interparlementaire à Baden

Les 18 et 19 mai prochain, des politiciens de quatre différents pays se rencontreront à Baden à l’occasion du 35e tournoi international de football interparlementaire. La Suva y prendra activement part afin que tous les joueurs quittent le terrain indemnes à la fin du match.

Evénement peu commun: Toni Bortoluzzi, Hildegard Fässler, Luzi Stamm & co troqueront leurs costumes et tailleurs contre des maillots de football. Les 18 et 19 mai prochains, le team se livrera à des joutes sportives sur pelouse contre les équipes rivales constituées de leurs homologues politiques venus d’Allemagne, de Finlande et d’Autriche. La Suva parrainera ce 35e tournoi international de football interparlementaire à Baden avec diverses mesures de prévention afin que tous les joueurs quittent le terrain sans «bobos».
Sans incidents ni accidents
Les parlementaires correspondent au groupe cible typique pour la prévention en matière de football durant les loisirs. Ils sont actifs sur le plan professionnel et s’engagent de toutes parts. Par manque de temps, ils ne peuvent toutefois pas s’entraîner régulièrement. C’est pourquoi la Suva se fait un devoir de rendre les intéressés plus attentifs à cette problématique et de veiller à un déroulement du tournoi sans heurts ni accros. Heinz Wyss, responsable de la campagne consacrée au football au sein du secteur sécurité durant les loisirs de la Suva, a déclaré: «Nous comptons assigner des cartons rouges aux accidents de football. Le fair-play constitue l’un des piliers essentiels d’un match de football amateur sans accident. C’est la raison pour laquelle seuls des arbitres licenciés seront habilités à donner du sifflet à Baden.»
Echauffement de rigueur
Outre le fair-play, un échauffement digne de ce nom est indispensable. Celui-ci est réalisé en présence des deux équipes adverses par Bigi Meier, ancien joueur international et actuel entraîneur-assistant de l’équipe nationale M21. Pour soulager les muscles endoloris, trois masseurs sportifs se tiennent à la disposition des parlementaires footballeurs. Heinz Wyss relate son expérience personnelle: «Avec des mesures identiques, appliquées pour notre campagne Sécurité lors des tournois à six, nous avons pu, depuis 1998, diminuer de moitié le nombre d’accidents survenus lors de tournois à six parrainés par la Suva.

Lieni Füglistaller, conseiller national et organisateur du tournoi de football interparlementaire de cette année, apprécie l’engagement de la Suva: «Au cours d’une année électorale, un parlementaire ne peut se permettre aucune absence, et certainement pas en raison d’une blessure sportive. Avec le soutien de la Suva, nous espérons être en mesure d’organiser une grande fête footballistique inoubliable et surtout sans accident.» Vous trouverez le programme des rencontres et des animations ainsi que de plus amples informations sur le tournoi en tapant: www.euro07.ch.

Une telle manifestation n’est possible que grâce au soutien de nombreux volontaires et sponsors (Alstom, Axpo, bpa, Credit Suisse, Canton d’Argovie, Microsoft, Ville de Baden, SuvaLiv, SWISSLOS, Société du Sport-Toto, Loterie Romande).
Les accidents de football et leurs coûts
Pour la Suva, les campagnes Sécurité lors des tournois à six et «Le 11» constituent, avec le fair-play, les composantes fondamentales de la prévention contre les blessures lors de la pratique du football. Outre la volonté d’éviter toute souffrance, leur objectif est de réduire les coûts subséquents ainsi que les conséquences économiques de l’ordre de plus d’un demi-million de journées d’absence occasionnées chaque année par les quelque 40000 accidents de football (Statistique des accidents LAA 2006).
Informations aux médias:
Suva, relations publiques, Barbara Salm, Fluhmattstrasse 1, 6002 Lucerne
Tél: 041 419 50 25; fax: 041 419 60 62, barbara.salm@suva.ch 

* * *

La Suva est une entreprise indépendante de droit public assurant près de 100 000 entreprises, respectivement 1,8 million d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Sur mandat de la Confédération, la Suva assume également la gestion de l’assurance militaire. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. Ses clients peuvent attendre d’elle: loyauté, compétence, prévenance et efficacité. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit aucune subvention. Les gains réalisés profitent exclusivement aux assurés. Les partenaires sociaux et la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.