La Suva met sur pied des «tempo-events» pour les amateurs de glisse

La vitesse est en progression constante sur les pistes de ski. La Suva veut sensibiliser les amateurs de glisse aux dangers liés à ce phénomène en les invitant à se faire flasher dans treize stations de sports d’hiver de Suisse. Le coup d'envoi des tempo-events de la Suva est donné ce premier week-end 2008 en Suisse centrale, sur le domaine skiable d'Andermatt.

La vitesse est en progression constante sur les pistes de ski. La Suva veut sensibiliser les amateurs de glisse aux dangers liés à ce phénomène en les invitant à se faire flasher dans treize stations de sports d’hiver de Suisse. Le coup d'envoi des tempo-events de la Suva est donné ce premier week-end 2008 en Suisse centrale, sur le domaine skiable d'Andermatt.

Il n'est pas rare que la vitesse atteigne 50km/h sur les pistes de ski. Une collision peut alors avoir de graves conséquences. Un test de la Suva effectué dans le centre de simulation de collisions DTC à Vauffelin (BE) a démontré qu'un télescopage à 50 km/h sur une piste risque fort de provoquer de sévères blessures.

Flashés de plein gré

Sous la devise «Ne prenez pas les pistes pour des circuits de F1!», la Suva sensibilise les usagers des pistes au thème de la vitesse dans diverses stations de sports d’hiver. Durant les tempo-events, les skieurs et les surfeurs peuvent effectuer une descente sur un parcours balisé équipé d'un radar et estimer leur vitesse. Ceux qui l’évaluent avec une marge d’erreur inférieure ou égale à 2 km/h se voient remettre un petit cadeau. De plus, les participants prennent part à un essai de freinage qui leur indique la distance d’arrêt nécessaire en fonction de leur vitesse.

Accidents moins nombreux mais plus graves

Lors d'une chute ou d’une collision, la tête, le dos ou les genoux sont le plus souvent atteints. «Le nombre des accidents dont ont été victimes les usagers des pistes suisses a légèrement diminué, tombant à 70 000 environ au cours des dernières années, mais la gravité des blessures a augmenté», explique Edith Müller, responsable de la campagne sports d'hiver à la Suva. La technique rapide du carving passe pour en être l'une des principales causes. Un tiers des skieurs se blessent au genou ou à la jambe. Chez les surfeurs, ce sont les épaules et les bras qui sont le plus souvent touchés. En 2005, les frais engendrés par les accidents de ski se sont montés à 183,5 millions de francs; quant aux accidents de snowboard, ils ont coûté 31,5 millions. Les activités de prévention de la Suva visent à faire baisser le nombre des accidents dus aux sports d'hiver, mais aussi leur coût. Le profit en revient aux assurés, sous forme de baisses des primes.

Le calendrier 2008 des tempo-events de la Suva:
  • 5 et 6 janvier Andermatt UR
  • 12 et 13 janvier Veysonnaz VS
  • 19 et 20 janvier St-Moritz GR
  • 26 et 27 janvier Sörenberg LU
  • 2 et 3 février Arosa GR
  • 7 février Schwarzsee FR
  • 9 et 10 février Lenzerheide GR
  • 16 et 17 février Villars VD
  • 23 et 24 février Zermatt VS
  • 23 février Charmey FR
  • 1er et 2 mars Davos GR
  • 8 et 9 mars Airolo TI
  • 15 et 16 mars Schönried BE

Pour plus d'informations sur la campagne de prévention des sports d'hiver de la Suva, consulter le site: www.suva.ch/sports-de-neige .

Pour tout renseignement complémentaire, les représentants des médias peuvent s'adresser à:

Marie-Christine Repond, communication d’entreprise, Suva, Rue de Locarno 3, 1701 Fribourg Tél. 026 350 37 82, Mobile 079 764 93 12, fax 026 350 36 23, mariechristine.repond@suva.ch 

La Suva est une entreprise indépendante de droit public assurant près de 100 000 entreprises, soit 1,8 million d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Sur mandat de la Confédération, la Suva assume également la gestion de l’assurance militaire. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. Ses clients peuvent attendre d’elle: loyauté, compétence, prévenance et efficacité. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit aucune subvention. Les gains réalisés profitent exclusivement aux assurés. Les partenaires sociaux et la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.

Newsletter. Abonnez-vous dès maintenant à l'adresse suivante: www.suva.ch/newsletter-f