La Suva enregistre une baisse générale du nombre des accidents

En 2007, l’évolution du nombre d’accidents a été extrêmement réjouissante. Bien que l’effectif des personnes exerçant une activité lucrative ait augmenté de 2,6%, le nombre des nouveaux accidents et maladies professionnelles enregistrés a diminué de 1,9%, pour atteindre 438 099 cas. La Suva attribue cette baisse à l’efficacité de ses campagnes de prévention et à la reprise conjoncturelle de l’économie suisse. Si les nouvelles rentes d’invalidité accordées ont augmenté de 6,6%, passant à 2481, les coûts par nouvelle rente sont, quant à eux, inférieurs de 13 000 francs par rapport à l’année précédente.

En 2007, le nombre de nouveaux accidents et maladies professionnelles enregistrés à la Suva s’est établi à 438099, marquant une diminution de 8308 cas, soit 1,9 % par rapport à l’année précédente. Cette baisse est d’autant plus réjouissante que le nombre de personnes exerçant une activité lucrative a augmenté de 2,6%.
Le nombre d'accidents, dans l'assurance-accidents professionnels (AAP), a diminué de 0,6% pour atteindre 184 524 cas. La Suva explique cette évolution par ses actions constantes visant à accroître la sécurité sur le lieu de travail. Points forts de l’année 2007, les campagnes de prévention «Echafaudages en sécurité», «Port obligatoire du casque de protection» et «STOP à la manipulation des dispositifs de protection» se poursuivront en 2008.
Le nombre d‘accidents non professionnels (ANP) a aussi diminué. Avec 239 016 accidents déclarés, la baisse par rapport à 2006 s’établit à 1,4%. A ce propos, Edouard Currat, membre de la Direction, précise: «Pour la Suva, ce résultat confirme que les efforts dans le domaine de la sécurité durant les loisirs - notamment les campagnes axées sur les casques cycliste, la prévention des accidents de sports d’hiver et la sécurité durant les tournois à six - produisent leurs effets». La prévention est, avec l’assurance et la réadaptation, l’une des compétences clés de la Suva qui pose des valeurs de référence dans ce domaine. C’est également la conclusion à laquelle parvient l’étude de l’EPFZ et de l’Université de Saint-Gall sur le thème de la prévention publiée fin novembre 2007.
Enfin, 13 204 accidents ont été enregistrés dans l'assurance-accidents des chômeurs (AAC), soit une nette diminution de 21,9% correspondant à 3706 victimes de moins que l’année précédente. La bonne situation économique a permis à de nombreux chômeurs de retrouver un emploi. Aussi, une diminution du nombre des accidents était-elle prévisible.
Assurance contre les accidents professionels AAP 181 979 182 979 -0,6%
Assurance contre les accidents
non professionels
AANP 239 016 242 497 -1,4%
Assurance facultative des chefs d'entreprise AFC 1355 1425 -4,9%
Assurance-accidents des chômeurs AAC 13 204 16 910 -21,9%
Nouvelles maladies professionnelles déclarées 2545 2596 -1,9%
Total des nouveaux accidents et
maladies professionnelles déclarés
438 099 446 407 -1,9%
Coûts par rente moins élevés

En 2007, 2481 nouvelles rentes d’invalidité ont été accordées au total, soit une augmentation de 6,6% par rapport à l’année précédente. En revanche, les coûts des rentes d’invalidité ont augmenté de 1,7% seulement pour atteindre environ 680 millions de francs. Ainsi, les coûts par rente ont diminué en moyenne de 13 000 francs environ d’une année à l’autre.
En 2003, la Suva a introduit le New Case Management (NCM). La réinsertion des personnes victimes d’accidents graves dans la vie active occupe le premier plan. Willi Morger, membre de la Direction et fondateur du NCM: «Dans le cadre du NCM, le suivi se fait non seulement au niveau de la personne accidentée, mais aussi au niveau de la situation extraordinaire dans laquelle la victime se trouve et dont elle ne peut généralement pas ou difficilement venir à bout toute seule. L’expérience a montré que la guérison et la réinsertion ont d’autant plus de chances de réussir que le patient est pris en charge tôt et de manière compétente et que l’interaction entre patient, médecin, entreprise et assureur est bonne. C’est pourquoi la réinsertion est l’une des préoccupations centrales de la Suva». Depuis l’introduction du NCM en 2003, le coût total des rentes d’invalidité a diminué de 33,8% et le nombre des nouvelles rentes de 26%. Une réinsertion professionnelle réussie profite non seulement à la personne accidentée; elle permet aussi d’atténuer les coûts. En effet, la Suva restitue ses bénéfices à ses assurés sous la forme de primes plus basses.

Nombre de nouvelles rentes d’invalidité accordées 2007 2006 Variation
2481 2327 +6,6%
Coûts par nouvelle rente d’invalidité accordée (en CHF) 274 594 287 883 -4,6%
Coût total des nouvelles rentes d’invalidité accordées (en millions de CHF) 681,3

669,9

+1;7%
Pour tout renseignement complémentaire, les représentants des médias
peuvent s'adresser à:

Henri Mathis, Suva, Communication d’entreprise pour la Suisse romande, rue Locarno 3,
1701 Fribourg, tél. 026 350 37 80, henri.mathis@suva.ch

La Suva est une entreprise indépendante de droit public assurant près de 100 000 entreprises, soit 1,8 million d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Sur mandat de la Confédération, la Suva assume également la gestion de l’assurance militaire. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. Ses clients peuvent attendre d’elle: loyauté, compétence, prévenance et efficacité. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit aucune subvention. Les gains réalisés profitent exclusivement aux assurés. Les partenaires sociaux et la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.