La Suva organise des tempo events sur les pistes

«Radar» sur les pistes: Les amateurs de glisse ont tendance à sous-estimer leur vitesse et sont nombreux à dévaler les pistes à 50 km/h. A ce rythme, une collision peut occasionner de graves blessures. Afin de sensibiliser le public, la Suva organise des tempo events durant lesquels un skieur déguisé en radar circule sur les pistes. Le coup d'envoi de l'opération aura lieu les 27 et 28 décembre prochains dans le domaine skiable du Flumserberg.

De nombreux skieurs et snowboardeurs descendent trop vite et surestiment leur niveau technique. Les collisions, les accidents et les blessés dus à une vitesse excessive se multiplient. Afin de sensibiliser le public, la Suva organise une nouvelle série de tempo events dans différentes stations de sports d'hiver. Le coup d'envoi aura lieu les 27 et 28 décembre prochains dans le domaine skiable du Flumserberg, les 10 et 11 janvier 2009 en Suisse romande aux Crosets (VS).

L'équivalent d'une chute de 10 m dans le vide

Lors des tempo events de la Suva, les skieurs et les snowboardeurs ont la possibilité de faire mesurer leur vitesse sur un parcours balisé. Après le test, des moniteurs leur expliquent quels auraient pu être les risques de blessure en cas d'accident. Une collision à 50 km/h correspond, par exemple, à l'impact d'une chute de 10 m dans le vide.

La Suva ne fait pas la police

Un «radar à skis» circulera sur les pistes. Son but: amuser les skieurs et les snowboardeurs, tout en les faisant réfléchir à leur comportement sur les pistes. En même temps, la Suva s'autorisera à flasher les «chauffards» avec un vrai radar mobile, afin de mieux pouvoir leur expliquer les éventuelles conséquences d'une vitesse excessive. «Mais nous n'avons pas l'intention de faire la police», souligne Edith Müller, responsable de la campagne de sports d'hiver à la Suva, «car le problème de la vitesse sur les pistes n'est absolument pas le même que sur les routes. Le plus important est de savoir maîtriser ses skis ou son snowboard: lorsqu'on possède on bon niveau technique, on peut se permettre de faire de la vitesse».

Statistique des accidents

Les activités de prévention de la Suva visent à réduire le nombre et le coût des accidents de sports d'hiver, ce dont les assurés bénéficient ensuite à travers des primes plus basses. Sur les 70 000 victimes d'accidents de sports d'hiver enregistrées chaque année, 40 000 exercent une activité lucrative et sont assurées au titre de la LAA. En 2006, le coût de ces 40 000 accidents s’est élevé à près de 240 millions de francs; les 30 000 accidents des personnes qui ne sont pas salariées - telles que les enfants, les écoliers, les étudiants, les hommes et les femmes au foyer, ainsi que les indépendants et les retraités - sont pris en charge par les caisses-maladie.

Calendrier des tempo events 2008/2009
  • 27 et 28 décembre Flumserberg, SG
  • 3 et 4 janvier Sörenberg, LU
  • 10 et 11 janvier Val d’Illiez (Le Crosets), VS
  • 17 et 18 janvier Nendaz, VS
  • 24 et 25 janvier Engelberg, OW
  • 31 janvier et 1er février Schönried, BE
  • 7 et 8 février Bettmeralp/Riederalp, VS
  • 13 et 14 février Davos, GR
  • 21 et 22 février Adelboden, BE
  • 7 et 8 mars Airolo, TI
  • 14 et 15 mars Grindelwald First, BE

Vous trouverez d'autres renseignements sur la campagne de prévention des accidents de sports d'hiver de la Suva à l'adresse www.suva.ch/sports-de-neige .

Pour tout renseignement complémentaire, les médias peuvent s'adresser à:

Jean-Luc Alt, Suva, communication d'entreprise, rue de Locarno 3, 1701 Fribourg,
tél.026 350 37 81,jeanluc.alt@suva.ch@suva.ch 

La Suva est une entreprise indépendante de droit public assurant près de 100 000 entreprises, soit 1,9 million d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Sur mandat de la Confédération, la Suva assume également la gestion de l’assurance militaire. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. Ses clients peuvent attendre d’elle: loyauté, compétence, prévenance et efficacité. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit aucune subvention. Les gains réalisés profitent exclusivement aux assurés. Les partenaires sociaux et la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.

Newsletter. Abonnez-vous dès maintenant à l'adresse suivante: www.suva.ch/newsletter-f