La Maison de la sécurité: apprendre à identifier l'amiante

En première suisse, la Suva expose la «Maison de la sécurité» durant la Cité des métiers à Genève, du 24 au 29 novembre 2009. Cet outil pédagogique, novateur et interactif, a pour objectif d'informer et de former les professionnels - et plus particulièrement les jeunes - susceptibles d'être un jour en contact avec des matériaux contenant de l'amiante.

Dans le cadre de sa campagne de sensibilisation aux risques de l'amiante lors de travaux de rénovation, la Suva a réalisé une Maison de la sécurité pour reconnaître la présence d'amiante et apprendre à agir correctement. Cette maison, une première en Suisse, est présentée sur le stand de la FMB (Fédération Genevoise des Métiers du bâtiment) à la Cité des métiers, une exposition destinée à la présentation des métiers et des voies de formation.

«Apprendre en faisant»
Réalisée par des apprentis affiliés à la FMB, la Maison de la sécurité (3.5 m x 3.5 m) est un condensé typique des constructions des années 70: plafonds en panneaux légers, tableau électrique isolé, sol en linoléum, isolation de chaudière et toiture en fibrociment, autant d'éléments pouvant contenir de l'amiante.

L'information et les mesures à prendre sont expliquées clairement, sans la dramatiser. A l'intérieur de la Maison de la sécurité, le visiteur - équipé d'un lecteur électronique - détecte les installations et les équipements contenant de l'amiante, ici fictive. La personne est alors rendue attentive aux trois niveaux de dangerosité et informée du comportement à adopter ou des mesures à prendre en cas de travaux à réaliser.

Ce procédé didactique, simple et accessible à tous, permet d'acquérir une meilleure connaissance des matériaux amiantés utilisés jusque dans les années 80 et encore présents dans la majorité de nos logements. Il prépare le travailleur à faire face à des situations concrètes dans le but d'éviter le contact avec les fibres d'amiantes qui peuvent s'avérer être mortelles en cas d'inhalation.

Les pros doivent savoir comment agir
L'information et la formation sont les éléments-clés de la prévention, en particulier pour les métiers concernés par les risques liés à l'amiante. Grâce à la Maison de la sécurité, les écoles et les associations professionnelles disposent désormais d'un outil supplémentaire et gratuit qui s'ajoute aux modules pédagogiques existants consacrés à l'amiante. Elles pourront ainsi continuer à former les travailleurs d'aujourd'hui et de demain sur les dangers de l'amiante. En effet, un professionnel du bâtiment agit avec prudence: bien informé et bien formé - il sait qu'un comportement adapté lui permet d'éviter les expositions aux poussières de l'amiante et de préserver sa santé, tout en faisant un métier qu'il aime.

Prévenir plutôt que guérir
Au travers de cette action de prévention et de sensibilisation, la Suva informe de façon précoce tous les travailleurs susceptibles d'être un jour en contact avec de l'amiante. Par son action, elle diminue les souffrances et les coûts engendrés par les maladies professionnelles - ce qui, finalement, profite directement aux entreprises assurées sous la forme de réduction de primes.

Les 3 niveaux de dangerosité de l'amiante:
Absence de danger immédiat
Libération nulle ou infime de fibres d'amiante. Pas de problème
Danger faible
Libération élevée possible de fibres d'amiante Mesures de protection nécessaires
Danger important
Libération élevée fréquente de fibres d'amiante. Appel aux spécialistes

Photos
Des photos - libres de droit - peuvent être téléchargées dès 17h00 le 24.11.2009 sur www.cramatte.com/metiers

Informations complémentaires
De plus amples renseignements sur le sujet sont disponibles sur le site www.suva.ch/amiante > voir sous modules pédagogiques

Informations aux médias
Nadia Gendre, Suva, Communication d'entreprise, Tél. 026 350 37 83, nadia.gendre@suva.ch 

Marc Truffer, Suva, Directeur Sécurité au travail Lausanne, Tél. 021 310 80 30, marc.truffer@suva.ch 


La Suva a été fondée en 1918. Elle emploie près de 2900 personnes au siège de Lucerne, dans ses 19 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public, elle assure près de 110 000 entreprises, soit 2 millions d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. La Suva génère un volume de primes d'environ 4,4 milliards de francs. Depuis 2005, elle assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L'entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux - employeurs et salariés - de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.

Newsletter. Abonnez-vous dès maintenant à l'adresse suivante: www.suva.ch/newsletter-f