Enquête: les assurés sont très satisfaits de la Suva

Le New Case Management, source de valeur ajoutée Une vaste enquête de satisfaction menée auprès des assurés de la Suva révèle que les personnes accidentées sont très satisfaites du suivi de la Suva: les notes attribuées ont à nouveau progressé par rapport à 2006. Cet excellent résultat a été obtenu grâce au New Case Management (NCM), une approche qui privilégie une gestion globale des cas permettant de choisir le moment optimal pour une réinsertion professionnelle. Le NCM présente des avantages pour les personnes accidentées, tout comme pour les employeurs et la Suva. En 2008, le nombre de nouvelles rentes a diminué de 11 %, atteignant ainsi son niveau le plus bas depuis l'entrée en vigueur de la loi sur l'assurance-accidents en 1984.

Environ 5 % des accidents occasionnent à eux seuls 80 % des coûts d'assurance de la Suva. Le New Case Management est directement destiné à ce groupe d'assurés et les résultats sont probants: les chiffres de l'enquête menée en automne 2008 auprès de 7048 accidentés témoignent (avec une moyenne de 86 points sur 100) d'une grande satisfaction à l'égard de la Suva. Aujourd’hui, 120 case managers sont chargés du suivi individuel des victimes d'accident et de la coordination avec les autres fournisseurs de prestations afin de garantir tous les critères de qualité et d'économie d'une gestion des cas répondant aux besoins des clients. Les case managers tiennent compte du diagnostic médical, de la personnalité et de l'environnement social et professionnel des personnes accidentées pour trouver des solutions pour une réinsertion optimale dans la vie active.

Soutien de la Suva lors de la reprise du travail
En comparaison avec les résultats obtenus en 2006, les personnes accidentées sont sensiblement plus satisfaites du soutien apporté lors de la reprise du travail: le score atteint dans ce domaine est passé de 80 à 83 points. La satisfaction quant à l’évaluation de la capacité de travail, la détermination du moment idéal pour reprendre une activité, l'aide fournie lors de la recherche d'un poste adapté et la reprise progressive du travail est passée de 81 à 82 points. Une amélioration a également été enregistrée du côté de la gestion des réclamations. Les personnes interrogées ont exprimé un avis extrêmement positif sur le travail des case managers, avec une hausse de 81 à 85 points par rapport à 2006. Par ailleurs, les personnes accidentées apprécient que les employeurs soient invités très tôt à rechercher des solutions avec le concours des case managers. Elles apprécient également que la Suva assume la coordination entre les différents fournisseurs de prestations: dans ce domaine, le total des notes attribuées s'établit à 65 points, soit quatre de plus qu'en 2006.

Accroissement de la satisfaction à l'égard de l'assurance militaire
Depuis le 1er juillet 2005, la Suva gère l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Les résultats de l'enquête réalisée révèlent également une amélioration sur la quasi-totalité des points concernant cette branche d’assurance. Les avis favorables ont ainsi progressé de 82 à 84 points pour la satisfaction globale et de 83 à 86 points pour la fiabilité. Dans le cas de l'assurance militaire, la progression la plus marquée se rapporte au suivi global: grâce au New Case Management, le score atteint dans ce domaine est passé de 65 à 71 points.

Potentiels d'amélioration
Malgré de bons résultats, l'enquête menée révèle des potentiels d'amélioration, notamment en matière de communication: à l'avenir, les case managers, les médecins des agences et des cliniques de réadaptation de la Suva à Sion et Bellikon devront donc fournir des informations plus détaillées et plus transparentes concernant l'utilité des thérapies ainsi que des traitements médicaux proposés. Par ailleurs, les personnes accidentées souhaitent que le montant des rentes et des indemnités pour atteinte à l'intégrité soit communiqué avec plus de clarté. Sur ce point, la Suva prendra également des mesures, afin d'optimiser sa communication.
Un concept avantageux pour l'économie et les assurés
En adoptant l'approche novatrice du NCM, la Suva a acquis une position de leader dans le secteur des assurances. Les résultats de l'enquête menée en 2008 prouvent que ce concept est tout aussi bénéfique pour les assurés que pour l'économie. Les éventuelles recettes excédentaires étant redistribuées aux assurés sous la forme de primes plus basses, les employeurs et les travailleurs en sont les principaux bénéficiaires. Deuxième motif de contentement: l'évolution des nouvelles rentes, dont le nombre a diminué de près de 11 % en 2008, atteignant ainsi le niveau le plus bas depuis l'entrée en vigueur de la loi sur l'assurance-accidents.

Pour tout renseignement complémentaire, les représentants des médias peuvent s'adresser à:
Nadia Gendre, Suva, communication d'entreprise, Rue de Locarno 3,
1700 Fribourg, tél. 026 350 37 83, nadia.gendre@suva.ch(Le lien est ouvert dans une nouvelle fenêtre)


La Suva est une entreprise indépendante de droit public assurant près de 100 000 entreprises, soit 1,9 million d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Sur mandat de la Confédération, la Suva assume également la gestion de l’assurance militaire. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. Ses clients peuvent attendre d’elle: loyauté, compétence, prévenance et efficacité. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit aucune subvention. Les gains réalisés profitent exclusivement aux assurés. Les partenaires sociaux et la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.

Newsletter. Abonnez-vous dès maintenant à l'adresse suivante: www.suva.ch/newsletter-f