Distinction pour quarante apprentis forestiers-bûcherons

Lors de la Foire forestière de Lucerne, la Suva a décerné une distinction à 40apprentis arrivés cet été au terme de leurs trois ans de formation de base de forestier-bûcheron sans subir d'accident professionnel, ni d'accident durant les loisirs. Ces apprentis sont la preuve qu'il est possible d'accomplir un apprentissage sans accident. La remise de cette distinction a marqué le coup d'envoi de la nouvelle campagne de prévention «Comportements à risques en forêt».

Le taux d'accident de la branche forestière demeure l'un des plus élevés de Suisse. Rien qu'entre novembre 2008 et février 2009, six travailleurs ont été victimes d'accidents mortels lors de travaux d'abattage. En 2008, les entreprises de la branche forestière ont enregistré environ 280 accidents pour 1000 travailleurs à plein temps. Les statistiques sont alarmantes chez les apprentis. Près de 50% d'entre eux subissent un accident chaque année. La Suva met tout en œuvre pour prévenir les accidents graves et mortels. Lors de la Foire forestière de Lucerne, elle a lancé sa nouvelle campagne de prévention «Comportements à risques en forêt».

Ne pas oublier le risque
La routine est une cause d'accident importante. Elle fait oublier ou sous-estimer les dangers et les risques lors du travail quotidien. Un changement concret de comportement est indispensable pour réduire les accidents et sauver des vies. La nouvelle campagne de la Suva prévoit différentes mesures de sensibilisation destinées aux chefs d'entreprise et à leurs collaborateurs. Des règles de sécurité pour la récolte du bois, le film vidéo «Mon lieu de retraite, mon assurance vie!» et l'outil «Trèfle à 4», destiné à identifier les dangers, font partie de la campagne.

Renforcer la surveillance et faire respecter les règles de sécurité
Outre son travail de sensibilisation, la Suva soutient les employeurs et les supérieurs en intensifiant ses contrôles. Des spécialistes de la récolte du bois sélectionnés et formés par la Suva réaliseront d'une part, durant la saison 2009/2010, près de 500 contrôles de postes de travail sur les chantiers d'abattage. D'ici à 2011, les spécialistes de la sécurité de la Suva vérifieront également le concept de sécurité interne de l'ensemble des entreprises formatrices. Les accidents liés aux travaux d'abattage feront l'objet d'analyses ciblées, car il s'agit de la cause d'accident numéro un. Avec sa campagne, la Suva entend réduire de moitié la fréquence de ce type d'accidents. Par ailleurs, les accidents ne devraient pas survenir plus souvent chez les apprentis que chez leurs collègues plus âgés. Les autres objectifs poursuivis sont la réduction sensible de la gravité des accidents professionnels dans les entreprises forestières et une baisse de leur fréquence de 25%. Cette initiative permettra d'éviter de nombreuses souffrances inutiles et de réduire les coûts d'assurance. Ce changement profitera également aux clients de la Suva, dont les gains sont redistribués aux assurés sous la forme de primes plus basses.

Vision «250 vies»
Les travaux en hauteur et sur les axes à grande circulation comportent des risques élevés, de mêmeque ceux dans la construction et les exploitations forestières.. En Suisse, on enregistre dans ces secteurs une centaine d'accidents mortels par an. La Suva et les autres organes d'exécution de la sécurité au travail se sont fixés pour objectif de réduire de moitié ce nombre d'ici à 2015 et de préserver ainsi 250 vies humaines. C'est grâce à une stratégie duale, d'une part pression d'exécution et mesures systémiques, d'autre part interventions sur les comportements à risques et sensibilisation sur la base de l'examen des causes des accidents, que la Suva entend atteindre cet objectif ambitieux avec 20 initiatives. L'une d'entre elles est la campagne «Comportements à risques en forêt».

Félicitations!Les apprentis suivants ont conclu leur formation de base sans accident:
Aeschbacher Marco, Gipf-Oberfrick; Baggenstos Thomas, Küssnacht a.R.; Belaieff David, Ollon/Villy; Bianchi Julien, La Chaux-de-Fonds; Cavegn Curdin, Breil/Brigels; Deiss Moritz, Langenbruck; Denzler Manuel, Niederhasli; Ducommun Mike, Montmollin; Estoppey Bastien, La Chaux-de-Fonds; Fankhauser David, Trub; Fasolin Alberto, Morbio Inferiore; Ferrari Alexander, Giubiasco; Frei Adrian, Bonaduz; Galati Vincenzo, Davos-Platz; Gnädinger Pirmin, Ramsen; Grischott Michael, Klosters-Dorf; Hofstetter Adrian, Oberbipp; Hossli Sacha, Holziken; Kunz Martin, Eggiwil; Maretti Carlo, Bellinzona; Matthey Christian, La Chaux-de-Fonds; Muoth Paul, Breil/Brigels; Neeser Alex, Möhlin; Nicolier Kevin, Thierrens; Oberli Stefan, Düdingen; Pluquet Jimmy St-Sulpice; Renggli Philipp, Cham; Rezzonico Dimitri, Gimel; Rickli Matthias, Wangen a. Aare; Römer Michel, Zürich; Sollberger Jonas, Oberweningen; Stehli David, Maschwanden; Stöckli Benno, Muri; Stuppan Riet, Samedan; Villiger Janet, Hörhausen; von Allmen Johnny, Lauterbrunnen; Werner Elias, Frauenfeld; Wiestner Serafin, Trin-Mulin; Wyss Björn, Furna; Zimmermann Remo, Leibstadt.

Vous trouverez de plus amples informations sur les mesures de la Suva dans le secteur forestier sur www.suva.ch/foret  .

Des images sont publiées à partir de 16h30 sur www.photopress.ch/image/Suva  .

Information aux médias:
Henri Mathis, communication d'entreprise
Tél. 026 350 37 80, henri.mathis@suva.ch 


La Suva a été fondée en 1918. Elle emploie près de 2900 personnes au siège de Lucerne, dans ses 19 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public, elle assure près de 110 000 entreprises, soit 2 millions d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. La Suva génère un volume de primes d'environ 4,4 milliards de francs. Depuis 2005, elle assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L'entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux - employeurs et salariés - de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.

Newsletter. Abonnez-vous dès maintenant à l'adresse suivante: www.suva.ch/newsletter-f