Désamiantage: la Suva donne l'exemple

La Suva procède au désamiantage de son parc immobilier. Elle a fait examiner 72 immeubles construits avant l'interdiction de l'amiante en 1990. Neuf points sensibles exigeant un assainissement immédiat ont été décelés dans huit d'entre eux.

Le portefeuille de la Suva comprend quelque 170 immeubles d'exploitation et de placement avec 5500 appartements d'une valeur de plus de trois milliards de francs. Ce montant représente environ un dixième du total des valeurs immobilisées. Le rendement locatif contribue au financement à long terme des rentes versées chaque mois à une centaine de milliers de bénéficiaires.
Eternel amiante
L'amiante, matériau aux vertus longtemps considérées comme «miraculeuses», est encore présent dans de nombreux bâtiments en Suisse. La Suva a entrepris une inspection de son parc immobilier à titre préventif. Des entreprises spécialisées ont été chargées d'examiner 72 immeubles construits avant 1990. L'interdiction d'importer, de vendre et d'utiliser de l'amiante ou des produits et équipements amiantés est entrée en vigueur cette année-là. Une expertise a été établie pour chaque immeuble. Ce document contient la liste des éléments contenant ou susceptibles de contenir de l'amiante et définit les mesures applicables en la matière.
Elimination immédiate
Les examens réalisés ont permis d'identifier neuf points sensibles (degré d'urgence 1) exigeant un assainissement immédiat. Les travaux sont d'ores et déjà achevés. En l'occurrence, il s'agissait de remplacer des plafonds acoustiques, des revêtements de sol, des revêtements de protection incendie et des joints.

152 cas présentent un degré d'urgence 2, 251 autres sont classés au degré 3. En ce qui concerne les degrés 2 et 3, l'assainissement n'est pas jugé urgent, car l'amiante est scellé ou fortement aggloméré dans les matériaux utilisés, comme c'est le cas pour certains panneaux de façade ou revêtements de sol. Sous forme agglomérée, l'amiante n'est pas directement dangereux pour l'homme et l'environnement. Lors des prochains travaux de rénovation, au plus tard, les éléments qui en contiennent seront également assainis dans les règles de l'art.
Sensibilisation des gérances immobilières
La gérance du parc immobilier de la Suva étant confiée à des partenaires externes, l'inventaire a été transmis aux responsables respectifs. Ils disposent désormais des informations nécessaires pour prendre les mesures requises et prévenir les risques pour l'homme et l'environnement en cas de travaux de rénovation ou de transformation sur les sites répertoriés.
Information aux médias:
Henri Mathis, communication d'entreprise, Tél. 026 350 37 80, henri.mathis@suva.ch 

La Suva a été fondée en 1918. Elle emploie près de 2900 personnes au siège de Lucerne, dans ses 19 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public, elle assure près de 110 000 entreprises, soit 2 millions d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. La Suva génère un volume de primes d'environ 4,4 milliards de francs. Depuis 2005, elle assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L'entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux - employeurs et salariés - de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.