Trois stations de sports d'hiver misent sur les «slow slopes»

La Suva, le bpa et les Remontées Mécaniques Suisses (RMS) encouragent la sécurité et le calme sur les pistes de ski. Dans le cadre d’un projet pilote lancé en hiver 2009/2010 et prévu pour trois ans, certaines pistes ont été réservées aux skieurs et snowboardeurs débutants ou préférant la tranquillité. Si, à l'issue des observations qui seront faites cet hiver, la vitesse aura pu être réduite sur les pistes, le projet «slow slopes» sera élargi à un maximum de stations.

Dans les domaines skiables de Zermatt, Thyon et Grindelwald, les conflits entre usagers amateurs de tranquillité et avides de vitesse appartiendront bientôt au passé. Dans le cadre d’un projet pilote, certaines pistes ont été délimitées et réservées exclusivement aux skieurs et snowboardeurs qui cherchent à pratiquer leur loisir en toute tranquillité. Les «slow slopes» sont un projet commun de la Suva, du bpa et des Remontées Mécaniques Suisses.
Exit les caïds de la vitesse
«Au cours des dernières années, la vitesse élevée de certains usagers est devenue un thème récurrent dans les médias: d’une part, l’évolution des conditions a entraîné une augmentation de la vitesse sur les pistes et, d’autre part, les experts qualifient cette dernière de cause d'accidents», explique Samuli Aegerter, responsable de la campagne de sports d’hiver de la Suva. «Le but de ce projet de pistes lentes est d'inverser la tendance en encourageant la sécurité et la tranquillité.» Les «slow slopes» s'adressent aux skieurs et snowboardeurs qui cherchent à pratiquer leur loisir dans le calme. «Les caïds de la vitesse n’ont rien à faire sur ces pistes, où le mot d’ordre est: skier moins vite et dans le respect.» L’objectif visé est double: réduction de la vitesse sur les pistes et diminution du nombre d’accidents graves. Toutes les parties impliquées – la Suva, le bpa et les Remontées Mécaniques Suisses – souhaitent sensibiliser les usagers au problème de la vitesse sur les pistes et réduire le nombre d’accidents.
Réactions positives à Grindelwald et Zermatt
Il y a six ans, la station de Grindelwald a inauguré sa première piste lente (maximum 30km/h). Depuis, le nombre d’accidents sur cette piste est en recul. L’hiver dernier, Zermatt a également créé ses premières «slow slopes»: «Ces pistes répondent à un besoin réel, les réactions sont positives», explique Christen Baumann, CEO de la société de remontées mécaniques de Zermatt. Pour lui, la Suva, le bpa et les Remontées Mécaniques Suisses se devaient de faire cette campagne en commun. «Intégrer les pistes lentes à la campagne de sports d’hiver de la Suva permet de toucher un public sensiblement plus large qu’en en créant seulement dans quelques stations distinctes.»

Les trois stations participant à ce projet pilote baliseront des «slow slopes» sur des pistes bleues à forte fréquentation, particulièrement appréciées par les débutants, les usagers amateurs de calme et les écoles de sports d’hiver. Un signalement adéquat leur permettra de reconnaître les pistes qui leur sont réservées. Durant la phase pilote, une grande part des coûts matériels sont pris en charge par la Suva. Les «contrevenants» seront interpellés par le service des pistes. Ce dernier sera appelé à intervenir davantage, en particulier pendant les heures de grande affluence. Samuli Aegerter souligne toutefois qu'il ne s'agit pas de gâcher le plaisir des amateurs de vitesse, mais plutôt de protéger les usagers les moins expérimentés. Selon Christen Baumann, il y a suffisamment de pistes exigeantes, où les plus chevronnés continueront de trouver leur compte.
Enquête auprès des usagers
Un premier bilan sera tiré à la fin de la saison. Une enquête sera notamment menée sur place par la Suva. L’évaluation tiendra en outre compte des expériences faites par les services de pistes et de secours. Si les «slow slopes» répondent à un besoin des usagers et qu’elles permettent de réduire la vitesse sur les pistes, les parties impliquées entendent élargir l'offre pour la saison 2011/2012 à d'autres stations de sports d’hiver en Suisse.
Informations aux medias:
Jean-Luc Alt, Suva, Communication d'entreprise,
Tel. 026 350 37 81, jeanluc.alt@suva.ch 

Fränk Hofer, Leiter Sport, bfu,
Tel. 031 390 21 65, f.hofer@bfu.ch 

Roman Weissen, Seilbahnen Schweiz,
Tel. 031 359 23 14, roman.weissen@seilbahnen.org