La Suva abaissera ses primes de 7% en 2012

L'exercice 2010 s'est soldé pour la Suva par un excédent de recettes de 244,4 millions de francs. En conséquence, le plus grand assureur-accidents de Suisse abaissera ses primes de 7% en moyenne en 2012, tant dans l'assurance contre les accidents professionnels que dans l'assurance contre les accidents non professionnels. Outre la performance des placements, la baisse persistante du coût des rentes et la réussite des efforts de réinsertion, conjuguées à un travail de prévention systématique et à un contrôle rigoureux des coûts, ont largement contribué à cette cinquième baisse consécutive des primes.

La Suva affiche un nouveau résultat très positif, comme en témoigne l'excédent de recettes de 244,4 millions de francs ressortant des comptes de l'exercice 2010 (188,2 millions en 2009). Ernst Mäder, chef des finances: «La baisse des coûts d'assurance, due principalement à la nouvelle diminution du nombre des nouvelles rentes d'invalidité, a largement contribué à ce bon résultat.»
Excellente performance et taux de couverture solide
La situation financière stable de la Suva est étayée par une performance hors pair de 5,6% réalisée sur un portefeuille de placements largement diversifié, dont la valeur de marché s'établit à 39 milliards de francs. Le taux de couverture financière atteint un solide niveau de 121%. Les valeurs immobilisées garantissent sur le long terme les rentes des quelque 100 000 personnes auxquelles la Suva verse chaque mois environ 140 millions de francs à titre de rentes d'invalidité et de survivants.
Primes: cinquième abaissement consécutif
Grâce à son travail de prévention efficace, à une gestion opérante des cas diminuant le nombre des nouvelles rentes, à un contrôle rigoureux des coûts et à un résultat financier réjouissant, la Suva est en mesure d'abaisser une nouvelle fois ses primes en 2012. En moyenne, la réduction atteint 7% tant dans l'assurance contre les accidents professionnels que dans l'assurance contre les accidents non professionnels. Cependant, la prime effective dépend du risque de l'entreprise et de la branche, de sorte que des augmentations sont également possibles dans certains cas. Mais plus de 80% des entreprises verront leurs primes diminuer. Comme le souligne Ulrich Fricker, président de Direction de la Suva: «A travers ce nouvel abaissement des primes, la Suva restituera en 2012 environ 275 millions de francs à ses assurés sous forme de réduction de primes. Il en résultera une diminution des charges salariales qui aura pour effet de soutenir la place économique suisse.»
L'évolution favorable de la conjoncture a aussi contribué à ce bon résultat. En effet, les recettes de primes ont augmenté de 2% pour atteindre 4,313 milliards de francs, malgré la baisse des taux de primes. Le nombre des salariés a augmenté et, avec lui, la masse salariale servant de base pour la détermination des primes.
Jamais aussi peu de nouvelles rentes
En hausse de 2,2%, le nombre des accidents et des maladies professionnelles déclarés s'est établi à 458 894 cas en 2010. Le nombre des accidents professionnels s'est en particulier accru. Cela s'explique par l'amélioration de la situation économique et la hausse consécutive du nombre des salariés. En s'inscrivant à 1978 cas, les nouvelles rentes d'invalidité ont atteint leur plus bas niveau depuis l'introduction de la loi sur l'assurance-accidents en 1984. La Suva attribue ce résultat aux mesures de réinsertion systématiques mises en œuvre dans le cadre du New Case Management.
Des mesures efficaces pour maîtriser les coûts
Assurance sociale à but non lucratif, la Suva restitue les économies réalisées à ses assurés par le biais de primes plus basses. Différentes mesures visant à maîtriser les coûts contribuent à cet effort, car elle n'est pas épargnée par la hausse des frais de traitement dans le secteur de la santé. C'est ainsi qu'elle procède chaque année à la vérification électronique ou manuelle de deux millions de factures, ce qui lui évite de payer indûment 100 millions de francs par an. Son attention se porte également sur
la fraude à l'assurance. La Suva examine plusieurs centaines de cas par an et prend, le cas échéant, les dispositions nécessaires. Chaque cas de fraude détecté lui permet d'économiser jusqu'à un demi-million de francs. Au total, 234 cas ont pu être définitivement clos à fin 2010.
Prévention efficace
En matière de prévention des accidents professionnels, en plus de la stratégie «Vision 250 vies» - qui a pour but d'éviter 250 cas d'accidents mortels et d'invalidité grave en l'espace de dix ans - la Suva met l'accent sur la manipulation correcte de l'amiante lors des travaux de démolition et de transformation. Quant à la campagne «trébucher.ch», elle touche à la fois au domaine de la sécurité au travail et à celui de la
sécurité durant les loisirs. S'agissant de prévention des accidents durant les loisirs, l'effort porte principalement sur les sports d'hiver, le football et le vélo.
Chiffres-indices
2010 2009 Variation
Recettes de primes en mrd CHF 4,313 4,230 2,0%
Excédent de recettes en mio CHF 244,4 188,2 29,8%
Valeurs immobilisées en mrd CHF (valeur de marché) 39 36 8,3%
Effectif du personnel (postes à plein temps) 3071 3013 1,9%
Entreprises assurées 115 722 115 318 0,4%
Travailleurs assurés* 1 963 000 1 959 000 0,2%
Accidents et maladies professionnelles déclarés 458 894 448 820 2,2%
Rentes versées au total** 96 831 98 126 -1,3%
Nouvelles rentes d'invalidité allouées 1978 2050 -3,5%

* Estimation
** Rentes d'invalidité et de survivants

Vous trouverez des photos de la conférence de presse bilan à partir de 14h00 à l'adresse www.photopress.ch.
Documentation complète pour les médias: www.suva.ch/conference-de-presse-bilan

Informations aux médias:

Henri Mathis, Communication d'entreprise
Tél. 026 350 37 80, henri.mathis@suva.ch

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 3000 personnes au siège de Lucerne, dans ses 19 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public, elle assure près de 115 000 entreprises, soit 2 millions d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. La Suva génère un volume de primes d'environ 4,3 milliards de francs. Depuis 2005, elle assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L'entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux – employeurs et salariés – de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.