Suva: forte performance de 8,6 % et assise financière toujours solide

La Suva a tiré parti de l'environnement favorable qui a prévalu sur les marchés financiers en 2012 et réalisé une bonne performance de 8,6 % sur ses placements. En fin d'année, le degré de couverture financière était de 125 %. La Suva dispose toujours d'une assise financière solide. L'ensemble des engagements à long terme sont intégralement couverts.

La stratégie de placement de la Suva est axée sur le long terme. Elle repose sur une large diversification et englobe, outre les titres à revenu fixe, une part de 24 % d'actions, de 12 % d'immobilier et de 17 % de placements alternatifs.

L'ensemble des catégories d'actifs ont contribué au résultat réjouissant enregistré en 2012. Tant les actions que les obligations ont généré des plus-values substantielles, de même que les placements immobiliers, qui ont à nouveau généré un rendement attrayant. Il en est résulté une performance de 8,6 %, largement supérieure à celle de 0,2 % enregistrée l'année précédente, mais aussi à la moyenne à long terme. Les valeurs immobilisées ont passé de 38,4 à environ 41,9 milliards de francs.

Rentes futures intégralement couvertes
La Suva verse quelque 140 millions de francs par mois à une centaine de milliers de bénéficiaires de rentes d'invalidité et de survivants. Leur financement est garanti par les valeurs immobilisées. Etant donné la durée de versement de ces rentes, la Suva peut placer son capital sur le long terme et supporter des fluctuations de valeur considérables, car les bonnes années de placement lui permettent de constituer systématiquement des réserves. De 118 % l'année précédente, le degré de couverture financière, soit le rapport entre avoirs et engagements, a passé à 125 % fin 2012.

Une performance comparativement forte
Axée sur le long terme, la stratégie de placement de la Suva est comparable à celle des caisses de pension, dont l'indice LPP 25 se rapproche le plus. En comparaison pluriannuelle, la Suva a réalisé depuis le 1.1.2000 une performance cumulée de 53,1 %, contre 48,1 % pour l'indice LPP 25 (2000/2005) et 33,6 % pour l'indice CS des caisses de pension. S'agissant de 2012, la performance de 8,6 % enregistrée par la Suva dépasse celles de l'indice LPP 25 plus, qui se situe à 8,0 %, et de l'indice CS des caisses de pension, à savoir 7,2 %.

La Suva fournira des informations détaillées sur l'exercice 2012 et l'évolution des primes en 2014 lors de sa conférence de presse bilan du 14 juin 2013 à Lucerne.
Informations aux médias:
Jean-Luc Alt, communication d'entreprise
Tél. 026 350 37 81, jeanluc.alt@suva.ch 


La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 3100 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion Entreprise indépendante de droit public, elle assure près de 118 000 entreprises, soit 1,9 million d'actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les personnes sans emploi sont assurées automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l’assurance militaire sur mandat de la Confédération. La Suva génère un volume de primes d'environ 4,4 milliards de francs. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L’entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d’administration.