Losinger-Marazzi promue entreprise exemplaire 2012

L'entreprise de construction Losinger-Marazzi obtient le Prix Suva de la Sécurité 2012. Deux PME sont également distinguées par le jury. Scrasa SA à Satigny et A. Comment SA à Courgenay reçoivent, en effet, un accessit pour leurs efforts et leurs résultats en matière de sécurité au travail.

Losinger-Marazzi est l'élève exemplaire du Prix Suva de la Sécurité 2012. Ses efforts constants, ses idées novatrices et ses résultats obtenus ces cinq dernières années en matière de sécurité au travail ont séduit le jury de cette 6ème édition du Prix Suva de la Sécurité.

Une entreprise exemplaire
Pour Marc Truffer, président du jury et directeur de la Division Sécurité au travail à la Suva, il ne fait aucun doute que «Losinger-Marazzi est une entreprise que l'on peut qualifier d'exemplaire dans la prévention et la sécurité au travail. Elle affiche fermement sa volonté de supprimer les accidents sur ses chantiers et met tout en œuvre pour y parvenir. Elle fait office de pionnier, de moteur et de leader dans le domaine de la sécurité.»

«LA SECURITE, MON VITAL COMBAT»
Ainsi, sous le slogan «La Sécurité, mon vital combat», l'entreprise de Bussigny s'adresse à ses collaborateurs ainsi qu'à l'ensemble de ses sous-traitants. Un exemple parlant: Losinger-Marazzi a fait remplacer toutes les échelles conventionnelles par des plateformes individuelles roulantes légères (PIRL) sur l'ensemble des chantiers dont elle a la responsabilité. Même si cette action représente un investissement conséquent le bénéfice retiré par l'entreprise est avant tout humain: depuis le 26 janvier 2010, l'entreprise ne déplore plus aucun accident dû à une chute de hauteur. Pour Etienne Bléhaut, Directeur général adjoint chez Losinger-Marazzi, «En voyant l'impact de telles actions, nous sommes confortés dans l'idée que nous devons être les moteurs de l'amélioration de la sécurité sur nos projets. Mais nous sommes conscients que nous ne pouvons avoir des résultats probants qu'avec l'implication de tous les intervenants sur nos chantiers».

Scrasa SA: une bonne culture de la sécurité
Entreprise genevoise de génie civil traditionnel, Scrasa SA a également impressionné le jury qui lui a attribué un accessit. Plus qu'un prix d'encouragement, il s'agit bien là d'une reconnaissance du travail effectué en matière de prévention et de sécurité au travail. Bruno Momplot, Directeur Qualité, Sécurité et Environnement, attribue les bons résultats obtenus en matière d'absentéisme et de sinistralité «à la bonne culture de la sécurité qui prévaut chez Scrasa SA à tous les niveaux, ainsi qu'à un investissement fort de la direction dans ces domaines»

Comment SA: un petit parmi les grands
Petite entreprise jurassienne de 24 employés, A. Comment SA n'a, forcément, pas les mêmes moyens que Losinger-Marazzi ou Scrasa SA pour prévenir les accidents et promouvoir la sécurité au travail. Installée à Courgenay, A. Comment SA compense ce manque en s'impliquant davantage dans la formation de ses collaborateurs, en organisant des séances quotidiennes et en s'appuyant sur un suivi consciencieux des employés sur les chantiers. Elle reçoit un accessit d'encouragement, également dédié indirectement à toutes les petites entreprises qui se battent en faveur de la sécurité de leurs employés avec passion et volonté.

Le Prix Suva de la Sécurité
Le Prix Suva de la Sécurité a été créé en 2007. Il est décerné chaque année à une entreprise romande provenant de branches sélectionnées annuellement dans l’industrie et la construction. Ce concours a pour but de mettre en évidence l’atteinte d’un résultat exemplaire par des entreprises qui ont su faire des efforts particuliers en matière de prévention et de protection de la santé dans les domaines des accidents professionnels et des maladies professionnelles. Il participe ainsi à l'effort de prévention visant à diminuer le nombre d'accidents et leurs coûts; un effort qui permet à la Suva de maintenir des taux de primes à un niveau bas pour les entreprises.

Le concours 2012 a réuni près de 80 entreprises sélectionnées pour leurs bons résultats en matière d'accidents du travail. De ces 80 entreprises, 18 ont envoyé un dossier explicatif afin de participer au concours.

Information aux médias:
Jean-Luc Alt, Communication d'entreprise,
Tél. 026 350 37 81, jeanluc.alt@suva.ch 


La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 3100 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public, elle assure près de 118 000 entreprises, soit 1,9 million d'actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les personnes sans emploi sont assurées automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. La Suva génère un volume de primes d'environ 4,4 milliards de francs. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L'entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.