1er août: plein les yeux, plein les oreilles!

Le feu d'artifice est le couronnement de toute fête du 1er août réussie. Or l'utilisation non conforme d'engins pyrotechniques provoque régulièrement des accidents en Suisse. Pour éviter que le 1er août se termine aux urgences, les règles suivantes doivent être respectées.

  • Allumez uniquement des pièces d'artifice homologuées, ne bricolez pas vous-même des engins pyrotechniques.
  • Déposez le feu d'artifice à un endroit sûr.
  • Lisez le mode d'emploi suffisamment tôt (avant la tombée de la nuit) et respectez-le.
  • Pour les fusées, utilisez les dispositifs de lancement fournis dans les points de vente.
  • N'allumez jamais un feu d'artifice au milieu d'une foule.
  • Respectez une distance de sécurité d'au moins dix mètres.
  • Attendez au moins dix minutes pour vous approcher d'un engin n'ayant pas fonctionné et ne procédez jamais à un second allumage.

Vous trouverez en annexe un entretien avec Beat Hohmann, docteur ès sciences techniques et expert en acoustique, qui dirige le secteur physique de la Suva à Lucerne, sur le thème des «précautions à prendre avec les feux d'artifice» (reproduction et citation autorisées).

N'hésitez pas à m'appeler si vous avez des questions.

Pour en savoir plus: www.fedpol.admin.ch 

Information aux médias:

Jean-Luc Alt, communication d'entreprise,
Tél. 026 350 37 81, jeanluc.alt@suva.ch 


La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 3200 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d'environ 4,2milliards de francs, elle assure près de 120 000 entreprises, soit 1,9million d'actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l'assurance chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L'entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.