«White Risk»: apprendre et planifier pour éviter les accidents d'avalanche

En Suisse, plus de 2000 personnes se sont fait prendre dans une avalanche au cours des dix dernières années: un tiers des victimes ont été blessées ou sont décédées. La plateforme interactive de prévention des avalanches «White Risk» du WSL Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF) et de la Suva est un nouvel outil qui permet d'approfondir ses connaissances sur les avalanches et de planifier ses sorties hors des pistes sécurisées. Son but: renforcer la prise de conscience des risques et prévenir les accidents d'avalanche.

Soudain, une plaque de neige se détache. Elle glisse toujours plus vite et emporte tout sur son passage. Une avalanche est un spectacle naturel grandiose, mais qui provoque encore et toujours de nombreuses souffrances. En Suisse, plus de 2000 personnes ont été prises dans une avalanche au cours des dix dernières années. Un tiers des victimes ont été blessées ou ont même péri. Les avalanches causent 25 morts chaque année en moyenne. La grande majorité des accidents d'avalanche se produisent dans le contexte des sports de neige hors des pistes sécurisées. Plus de 90 % des victimes ont déclenché l'avalanche elles-mêmes.

Nouvelle plateforme de prévention des avalanches www.whiterisk.ch
Ces chiffres sont pour le moins parlants. Le SLF et la Suva travaillent sans relâche pour renforcer la prise de conscience des risques et prévenir les accidents d'avalanche. Pour y parvenir, ils ont créé un outil novateur: la plateforme interactive de prévention des accidents d'avalanche «White Risk» et l'application du même nom fournissent des informations techniques complètes sur les avalanches et disposent d'un outil pour la planification des sorties hors des pistes sécurisées. «Le manque de préparation est l'une des raisons des accidents d'avalanche», explique Samuli Aegerter, chef de la campagne sports de neige à la Suva. Dès lors, pour le SLF et la Suva, il est fondamental que les amateurs de hors-piste approfondissent leurs connaissances sur le phénomène des avalanches et préparent soigneusement leurs sorties, par exemple avec «White Risk». La Croix-Rouge suisse est partenaire du projet.
Trois en un: mieux connaître le phénomène des avalanches, planifier ses sorties, concevoir des présentations
L'outil de planification de sorties est la principale nouveauté proposée par «White Risk» par rapport à la version 2006. Il permet aux utilisateurs de planifier leurs itinéraires sur des cartes web et de les sauvegarder dans une base de données personnelle. Chaque itinéraire peut être imprimé ou intégré dans l'application «White Risk» - laquelle contient également le bulletin des avalanches et d'autres produits du SLF.

L'outil d'enseignement et d'apprentissage «White Risk» a été repensé, transformé pour fonctionner en ligne, mis à jour sur le fond et remodelé sur le plan graphique et didactique. Une plateforme distincte permet de concevoir des présentations de qualité professionnelle à partir des photos, des graphiques, des animations et des films proposés. «White Risk est une plateforme d'apprentissage et d'enseignement permettant d'acquérir différents niveaux de connaissance sur les avalanches», souligne Stephan Harvey, auteur de «White Risk» et collaborateur du SLF. La plateforme www.whiterisk.ch s'adresse au grand public, en particulier aux jeunes qui pratiquent le ski de randonnée, le freeride ou les raquettes, mais aussi aux professionnels souhaitant organiser des cours sur la prévention des accidents d'avalanche.

Gagner une place dans un camp «White Risk»
Afin de démontrer l'utilité pratique de la plateforme «White Risk», la Suva et le SLF organiseront quatre camps «White Risk» en février 2014. «Les participants disposeront d'instructeurs qui leur apprendront à mieux gérer les risques lorsqu'ils pratiquent la randonnée, les raquettes ou le freeride», annonce Samuli Aegerter. Les sports abordés varient selon les camps: randonnée à St-Luc (6.-7.2.2014) et Davos (27.-28.2.2014), freeride à Andermatt (10.-11.2.2014) et raquettes au Lac Noir (21.-22.2.2014). Au total, 40 personnes auront la possibilité de participer gratuitement à ces camps de deux jours. Pour poser sa candidature, il suffit de présenter une idée pour faire connaître «White Risk» dans son entourage. Qu'il s'agisse d'un film, de photos, d'un slogan, d'un message à poster sur Facebook, d'un article pour un blog ou d'une présentation pour un club ou une association, les participants ont carte blanche pour laisser libre cours à leur créativité.

Plateforme «White Risk»: www.whiterisk.ch 

Appli «White Risk»: www.slf.ch/more/appwhiterisk_fr 

Camps «White Risk»: www.suva.ch/campwhiterisk ???

«White Risk» sur Facebook: www.facebook.com/whiterisk 

Informations aux médias:
Julia Wessels
WSL Institut fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches SLF, communication
Flüelastrasse 11, 7260 Davos Dorf
Tél. 081 417 02 86, wessels@slf.ch 
Infos complémentaires: www.slf.ch  

Jean-Luc Alt
Suva, communication d'entreprise
Rue de Locarno 3, 1701 Fribourg
Tél. 026 350 37 81, jeanluc.alt@suva.ch