Prix Suva de la Sécurité: Une entreprise fribourgeoise et une genevoise se partagent le premier prix

Le jury de la septième édition du Prix Suva de la Sécurité remet ses distinctions ce mercredi 26 février à Sâles. Pour la première fois depuis la création du prix en 2007, deux entreprises se partagent le premier prix: le Groupe E, une entreprise fribourgeoise et SAPPRO, une société genevoise.

Pour cette septième édition du Prix Suva de la sécurité, deux entreprises ont séduit le jury par leur organisation, leur culture et leurs résultats en matière de sécurité et santé à la place de travail. Il s'agit du Groupe E (plus de 1300 collaborateurs) et de Sappro (10 collaborateurs). Pour Marc Truffer, président du jury et directeur de la Sécurité au travail en Suisse romande à la Suva, «le Groupe E et Sappro sont des ambassadeurs exemplaires pour promouvoir la sécurité à la place de travail en Suisse romande. Elles disposent d'un concept de sécurité très détaillé, connu et vécu par l'ensemble de leurs collaborateurs. Les mesures qu'elles appliquent sont innovantes, adaptées et très efficaces. Pour le jury, il n'était pas possible de les départager: toutes les deux méritent le premier prix».
Groupe E: ancrer la sécurité dans la culture d'entreprise
Le Groupe E, leader en matière de distribution d'énergie en Suisse romande, produit 45 % de l'énergie qu'il met sur le marché. La promotion systématique de la sécurité au travail débute en 2006 avec la création d’une nouvelle unité Sécurité-Qualité-Environnement et l'obtention, une année plus tard de la certification selon la norme OHSAS 18001. L'ensemble du personnel est impliqué dans les mesures axées sur la prévention des accidents. Ainsi, tous les collaborateurs, y compris les cadres, suivent régulièrement des ateliers de sensibilisation sur leur rôle et leurs responsabilités en matière de sécurité. Les nouveaux collaborateurs sont également imprégnés de cette culture dès leurs premiers jours dans l’entreprise par le biais de séances d’information et de formations spécifiques. De son côté, la direction encourage les bonnes pratiques du personnel en intégrant des aspects de sécurité dans le système d’intéressement. De plus, chaque collaborateur évalue annuellement avec son supérieur hiérarchique le respect des normes et directives de sécurité ainsi que le plan de formation découlant de l’analyse des risques. Deux mesures qui permettent d'encrer la sécurité dans la culture de l'entreprise.
Sappro: l'éthique est un moteur pour la sécurité
Sappro exploite un pipeline de produits pétroliers raffinés et assure ainsi le ravitaillement de toute la région genevoise. La sécurité de ses collaborateurs et celle de la population environnante représentent un enjeu primordial pour cette société. La mise en place d'un système de sécurité efficace et basé sur l'éthique remonte à la fin des années 90 et fait suite à l'application de la directive faisant appel aux médecins et autres spécialistes de la sécurité au travail (MSST). Aujourd'hui, Sappro est certainement l'une des entreprises les mieux dotées en spécialistes Santé et Sécurité: un ingénieur de sécurité, deux chargés de sécurité CFST et deux secouristes ResQ, sur les dix collaborateurs qu'elle compte.

L'amélioration des équipements de protection individuels et techniques, la certification ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001, la formation des collaborateurs, le renforcement de la responsabilité du personnel et la mise en place d'une charte éthique sont autant de mesures qui contribuent à enraciner une culture de sécurité durable au sein de cette entreprise.
Le Prix Suva de la Sécurité
Près de 90 entreprises des branches de la fabrication et transformation d'articles en matière plastique ainsi que de la production et distribution d'énergie ont été retenues pour cette septième édition du Prix Suva de la Sécurité. Toutes présentaient la particularité d'avoir vu leur nombre d'accidents professionnels baisser au cours des cinq dernières années. Neuf d'entre elles ont posé leur candidature et ouvert leurs portes aux membres du jury en vue d'obtenir le Prix Suva de la Sécurité 2013.

Le Prix Suva de la Sécurité a été créé en 2007. Il est décerné chaque année à une entreprise romande provenant de branches sélectionnées annuellement dans l’industrie et la construction. Ce concours a pour but de mettre en évidence l’atteinte d’un résultat exemplaire par des entreprises qui ont su faire des efforts particuliers en matière de prévention et de protection de la santé dans les domaines des accidents professionnels et des maladies professionnelles. Il participe ainsi à l'effort de prévention visant à diminuer le nombre d'accidents et leurs coûts; un effort qui permet à la Suva de maintenir des taux de primes à un niveau bas pour les entreprises.
Information aux médias:

Jean-Luc Alt, Communication d'entreprise,
Tél. 026 350 37 81, jeanluc.alt@suva.ch 

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 3200 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d'environ 4,2 milliards de francs, elle assure près de 120 000 entreprises, soit 1,9 million d'actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l'assurance chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L'entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.