Avec la chaleur, les risques liés aux tiques augmentent

L'Office fédéral de la santé publique annonce une forte hausse des méningites graves causées par des piqûres de tiques et juge la situation inquiétante pour la Suisse où le nombre de cas a plus que doublé.

La Suva enregistre environ 9000 cas de piqûres de tiques par an. Il est urgent de réagir! Bien qu'il n'existe pas de protection absolue contre les maladies transmises par les tiques, une règle de comportement facile à appliquer permet de réduire considérablement le risque de piqûre:

  • Eviter les taillis et les broussailles en forêt et au jardin pour ne pas entrer en contact avec des tiques.
  • Porter des vêtements fermés de couleur claire (sur un fond clair, les tiques se voient mieux et s'enlèvent facilement avant de piquer leur hôte).
  • Vaporiser un spray anti-tique sur sa peau et ses vêtements.
  • Examiner sa peau après toute activité en forêt ou au jardin.
  • En cas de tique fixée sur la peau: l'enlever le plus rapidement possible en utilisant un tire-tique ou une pince à épiler.
Informations aux médias
Jean-Luc Alt, communication d'entreprise
Tél. 026 350 37 81, jeanluc.alt@suva.ch 

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 3200 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d'environ 4,2 milliards de francs, elle assure près de 120 000 entreprises, soit 1,9 million d'actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l'assurance chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L'entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.