Coupe du Monde de football: d'abord plus de télévision, puis plus d'accidents

En Suisse, les accidents de football sont plus nombreux les années de Coupe du Monde et d’Euro que les autres années. Leur fréquence reste faible pendant la retransmission des matchs, puis monte en flèche peu de temps avant la fin de la compétition et jusqu’à mi-juillet. L’année dernière, le nombre d’accidents durant les loisirs a légèrement augmenté, même sans cette grande manifestation sportive. Au total, les assureurs-accidents ont enregistré 800 500 accidents professionnels et non professionnels en 2013, soit 1,2 % de plus que l’année précédente.

En 2013, le nombre d’accidents relevant de l’assurance-accidents obligatoire a légèrement augmenté par rapport à 2012. Cette hausse est due aux accidents durant les loisirs. Les accidents professionnels ont quelque peu diminué, comme le montre la statistique des accidents LAA, publiée chaque année par le Service de centralisation des statistiques de l’assurance-accidents (SSAA).
Accidents professionnels 268 922 269 608 -0,3%
Accidents durant les loisirs 516 725 507 004 1,9%
Accidents des demandeurs d’emploi 14 775
14 007
5,5%
Total 800 422 790 619 1,2%
Regarder au lieu de jouer
Près de 10 % des accidents survenant dans le cadre des loisirs se produisent sur un terrain de football. La Suva a profité de la Coupe du Monde qui se déroule actuellement pour enquêter sur les blessures liées au football dans sa publication trimestrielle consacrée aux accidents en chiffres. Pour ce faire, elle a analysé les données des mois de juin et juillet des années 2004 à 2013. Le résultat est sans appel: les années de Mondial et d’Euro, on dénombre davantage d’accidents de football que les autres années. Au début, l’évolution observée est positive. «Une semaine avant la finale, les joueurs qui se blessent sont moins nombreux les années de Coupe du Monde et d’Euro que le reste du temps», constate Peter Andermatt, statisticien à la Suva. L’explication est évidente: les gens préfèrent regarder les champions à la télévision plutôt que de jouer eux-mêmes. Selon Peter Andermatt, ce phénomène ressort bien sur le plan statistique. «Pendant les retransmissions, notamment en semaine, il y a moins d’accidents de football.» Mais cet été, le décalage horaire entre la Suisse et le lieu de la compétition est plus grand que lors des éditions précédentes, ce qui pourrait avoir une incidence sur l’effet observé.
Des accidents nettement plus nombreux vers la fin de la Coupe du Monde

Avant les matchs de finale, c’est-à-dire dès le début des journées sans football qui précèdent ces rencontres, la tendance s’inverse: les accidents de football augmentent en Suisse. Jusqu’à mi-juillet, on observe environ 20 % d’accidents de plus que pendant la même période les années sans Mondial ni Euro, voire 30 % de plus chez les hommes de moins de 30 ans.

Mais qui sont les personnes concernées? Les licenciés, les footballeurs du dimanche ou ceux qui participent à des tournois à six? Les données statistiques des assureurs-accidents ne permettent pas de répondre à cette question. Les ligues de football amateur terminent leur saison peu de temps avant la Coupe du Monde et l’Euro, puis vient la pause estivale. Ces personnes peuvent donc être exclues, du moins en tant que licenciés. Afin de connaître plus exactement l’identité des accidentés, la Suva mène actuellement un sondage complémentaire auprès des assurés qui se sont blessés en pratiquant ce sport au cours des douze derniers mois. «Les résultats nous indiqueront sur quels domaines nous allons devoir réorienter notre travail de prévention», explique Philippe Gassmann, chef de la campagne football auprès de la Suva.

Un nouveau test de football pour déterminer votre risque personnel
Les assureurs-accidents enregistrent 45 000 accidents de football chaque année. Et c’est pour cette raison que la Suva a lancé une nouvelle campagne de prévention centrée sur un test de football au mois de mars dernier. Ce test permet à chaque footballeur d’évaluer et de réduire son risque d’accident personnel. Le test de football mis au point par la Suva est accessible à l’adresse www.suva.ch/test-de-football(Le lien est ouvert dans une nouvelle fenêtre) . Il est également disponible sous forme d’application gratuite dans l’App Store et sur le Google Play Store.
Où se procurer la nouvelle statistique des accidents?
Le Service de centralisation des statistiques de l’assurance-accidents (SSAA), géré par la Suva, publie la statistique annuelle des accidents LAA sur mandat du groupe de coordination des statistiques de l’assurance-accidents LAA (CSAA). Cette statistique est basée sur les informations fournies par les 29 assureurs LAA qui couvrent actuellement les salariés assurés à titre obligatoire contre les accidents professionnels et non professionnels ainsi que contre les maladies professionnelles. Elle inclut les données de l’assurance-accidents obligatoire des chômeurs assurés auprès de la Suva. L’édition 2014 est disponible en ligne et sur papier en français et en allemand. Des exemplaires imprimés peuvent être commandés gratuitement à l’adresse suivante: Service de centralisation des statistiques de l’assurance-accidents, c/o Suva, Fluhmattstrasse 1, 6002 Lucerne. Pour en savoir plus: www.unfallstatistik.ch  .
Informations aux médias
  • Jean-Luc Alt

    Porte-parole