Prix Suva de la Sécurité 2014

Le Jury de la 8ème édition du Prix Suva de la Sécurité a décerné un accessit à l’entreprise Sébastien Jallon Sàrl de Courfaivre, active dans la construction de charpentes, de travaux de couverture et de ferblanterie en tous genres. Il n’a en revanche pas attribué le Prix Suva de la Sécurité 2014.

Lors de sa séance de délibération du mois de novembre 2014, le jury du Prix Suva de la Sécurité a décerné un accessit à l’entreprise jurassienne Sébastien Jallon Sàrl. Il n’a, pour la seconde fois depuis sa création, pas attribué de premier prix. Pour Marc Truffer, président du jury et directeur de la sécurité au travail Suisse romande de la Suva, «les critères fixés par le jury pour atteindre l’excellence sont très exigeants. Il faut toutefois relever le mérite et l’engagement de onze entreprises sélectionnées qui se sont inscrites à cette édition 2014».
Des entreprises méritantes
Pour inviter les entreprises à participer au concours, la Suva se base sur deux critères principaux: faire partie de l’une des branches professionnelles retenues pour le concours et présenter une fréquence d’accidents plus basse que la moyenne de leur branche au cours des cinq dernières années. «Ce niveau d’accident très bas, n’est pas le fruit du hasard. Lors de l’évaluation le jury mesure l’engagement de la direction et des employés dans la reconnaissance des risques et l’efficacité des moyens de prévention mis en place», explique le président du jury. Relever le défi de participer au Prix Suva de la Sécurité nécessite d’ouvrir ses portes aux membres du jury ainsi qu’à un spécialiste de la sécurité, «on ne peut, dès lors, que saluer les efforts déjà mis en place par les onze entreprises participantes pour placer la sécurité au coeur de leur préoccupation», se félicite Marc Truffer.
Un accessit à Sébastien Jallon Sàrl
L’entreprise de Courfaivre (JU), Sébastien Jallon Sàrl, a pour sa part démontré au jury du Prix Suva de la Sécurité, les progrès accomplis par sa direction et par l’ensemble des collaborateurs dans l’amélioration constante de la sécurité au travail afin de garantir des places de travail sûres. Le jury a notamment relevé les investissements consentispour l’achat de nouveaux échafaudages ainsi que dans la formation continue des collaborateurs. L’entreprise jurassienne se voit attribuer un accessit - un prix de 3000 francs à investir dans la sécurité.
Le Prix Suva de la Sécurité
Pour cette huitième édition du Prix Suva de la Sécurité, plus de 100 entreprises ont été retenues dans les branches d’aménagement de jardins et de la construction de charpentes. Onze d'entre elles ont posé leur candidature et ouvert leurs portes aux membres du jury.

Le Prix Suva de la Sécurité a été créé en 2007. Il est décerné chaque année à une entreprise romande provenant de branches sélectionnées annuellement dans l’industrie et la construction. Ce concours a pour but de mettre en évidence des entreprises qui ont mis en place des mesures particulières et exemplaires en matière de prévention et protection de la santé dans les domaines des accidents professionnels et des maladies professionnelles. Le prix Suva de la Sécurité participe ainsi à l'effort de prévention et vise à diminuer le nombre d'accidents et leurs coûts; ce qui permet à la Suva de maintenir des taux de primes à un niveau bas pour les entreprises.
Information aux médias:
Jean-Luc Alt, communication d'entreprise,
Tél. 026 350 37 81, jeanluc.alt@suva.ch 

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4000 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d'environ 4,2 milliards de francs, elle assure près de 121 000 entreprises, soit 1,95 million d'actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l'assurance chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L'entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.