Stop aux chutes en hiver

Températures glaciales, brouillard épais, bourrasques de neige: l'hiver est de retour. Bien que nous passions la plupart du temps à l'intérieur pendant la saison froide, le nombre de chutes est plus élevé en hiver. A cette période, le moment le plus dangereux de la journée se situe entre 6 h et 9 h du matin. Dans cette tranche horaire, les piétons trébuchent et tombent presque deux fois plus souvent qu'aux mêmes heures en été.

Au total, près de 310 000 personnes se blessent chaque année en tombant. Certaines précautions élémentaires permettent cependant de réduire le risque de chute.

  • Tenez-vous au courant des prévisions météorologiques. Alarme-Météo envoie des altertes d'intempéries et des conseils de sécurité pour les piétons en collaboration avec la Suva. Ce service est disponible sur application smartphone et par SMS, par e-mail ou par fax. Infos complémentaires: www.alarmemeteo.ch  
  • S'il y a de la neige ou du verglas, il faut compléter l'équipement et prévoir des crampons pour éviter de glisser.
  • Les escaliers verglacés sont particulièrement dangereux. Tenez-vous à la main courante.
  • Prévoyez suffisamment de temps pour vous rendre au travail. Vous risquerez moins de tomber.
  • Evitez les trottoirs et les passages enneigés ou verglacés.
  • Bougez le plus possible pendant la journée: la condition physique constitue un élément important pour réduire le risque de chute et de glissade.

Sur www.photopress.ch , nous vous proposons également une vidéo d'information et des photos en téléchargement gratuit (reproduction partielle ou intégrale autorisée).

Informations aux médias

Jean-Luc Alt, communication d'entreprise
Tél. 026 350 37 81, jeanluc.alt@suva.ch 

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4000 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public avec un volume de prime de 4,2 milliards de francs, elle assure près de 121 000 entreprises, soit 1,95 million d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les personnes sans emploi sont assurées automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l’assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L’entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d’administration.