Les dix ans du transfert de l'assurance militaire à la Suva: «L'assurance militaire est mieux qu'une assurance»

En 2005, la Confédération a transféré la gestion de l'assurance militaire à la Suva. Le cap des dix ans a été célébré cet après-midi à Berne à l'occasion d'une fête de circonstance: André Blattmann, chef de l'armée et d'autres invités de renom ont souligné l'importance de l'assurance militaire dans leurs discours.

De nombreux hôtes issus des milieux politiques et de l'administration ainsi que des représentants des différents groupes d'assurés et de la Suva se sont réunis aujourd'hui au Rathaus de Berne pour célébrer les dix ans du transfert de l'assurance militaire de la Confédération à la Suva. Une centaine de collaborateurs de la Suva oeuvrent actuellement au service des assurés dans quatre agences et au siège principal de l’assurance militaire à Berne.

Attentes largement remplies

Pour Stefan A. Dettwiler, directeur de l'assurance militaire, le bilan après dix ans est positif: «Malgré une hausse du nombre des cas, les prestations d'assurance n'ont pas augmenté. De plus, la Suva a économisé plus de 25 % par an sur les frais administratifs, dépassant ainsi les attentes de la Confédération.» Felix Weber, chef du département prestations d’assurance et réadaptation et président de Direction désigné de la Suva, a aussi souligné l'efficacité de l'assurance militaire. Quiconque examine les prestations de l'assurance militaire dans les détails se rend compte que celle-ci est «mieux qu'une assurance» et s'accorde donc parfaitement avec la Suva. Selon lui, «l'assurance militaire a fortement imprégné l'histoire et le système des assurances sociales suisses, notamment en corrélation avec l'assurance-accidents». En tant qu'ancien capitaine, Felix Weber se réjouit tout particulièrement de voir l'intensité avec laquelle les collaborateurs continuent de s'identifier à l'armée suisse, leur principal client, et ce malgré le passage à la Suva.

Le chef de l’armée loue une collaboration sans lourdeurs administratives

Dans son discours, le chef de l'armée André Blattmann a fait l'éloge de la «bonne collaboration axée sur les solutions» entre la Suva et les groupes d'assurés: «Nos militaires de milice savent qu'eux-mêmes et leur famille sont bien assurés. En cas d'accident ou d'événement analogue, ils veulent pouvoir compter sur un soutien rapide et la compréhension de leurs interlocuteurs, sans bureaucratie excessive».

Outre les allocutions du Docteur Andreas Stettbacher (médecin en chef de l'armée), de Fredy Keller (commandant Swissint), de Christoph Hartmann (chef du service civil) et de Patrick Garazi (directeur de l'agence Suva Genève), un parcours info permettant aux hôtes de suivre toute l'actualité de l'assurance militaire et de ses groupes d'assurés a suscité un vif intérêt. Enfin, un apéritif dînatoire de circonstance est venu clore la manifestation au Rathaus de Berne.

L'assurance militaire

La Suva gère l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. L'assurance militaire couvre les personnes au service de la Confédération dans le cadre du maintien de la sécurité et de la paix (ce sont notamment les membres du service de milice de l'armée, du service civil et de la protection civile, les participants à des actions de maintien de la paix de la Confédération et les membres du Corps suisse d'aide humanitaire [CSA], ainsi que les militaires de carrière et les militaires contractuels). L’assurance militaire prend en charge l’ensemble des atteintes à la santé physique, mentale ou psychique des assurés survenant pendant les services et engagements cités, qu’elles aient pour origine une maladie ou un accident. Elle est financée par la Confédération et par les recettes de primes (des assurés à titre professionnel et facultatif) et de recours. Vous trouverez de plus amples informations concernant l'assurance militaire sur le site www.assurance-militaire.ch .

Informations aux médias:

Nadia Gendre, communication d'entreprise
Tél. 026 350 37 83, nadia.gendre@suva.ch 

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4100 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public avec un volume de prime de 4,2 milliards de francs, elle assure près de 123 000 entreprises, soit 1,97 million d'actifs et de chômeurs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les personnes sans emploi sont assurées automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l’assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L’entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d’administration.