Prévention des accidents dans les snowparks

Half-pipes, tremplins et parcours de boardercross constituent pour bon nombre de jeunes un must sur les domaines skiables. Mais ces installations ne sont pas sans risque. Elles sont en effet chaque année à l'origine de quelque 4800 accidents, avec une tendance à la hausse. Dans 60 % des cas, les victimes ont entre 10 et 19 ans. Les chutes de grande hauteur occasionnent bien souvent de graves blessures.

En suivant ces quelques conseils, les usagers contribueront à améliorer la sécurité dans les snowparks:
  1. Portez un casque, une protection dorsale et des protège-poignets
  2. Echauffez-vous correctement et prenez vos marques sur la piste
  3. Inspectez attentivement les différents modules
  4. Evaluez la difficulté des modules en observant les autres et en leur posant des questions
  5. Choisissez les modules et les figures en fonction de vos capacités
  6. Concentrez-vous sur ce que vous faites
  7. Adaptez votre vitesse ainsi que la hauteur et la distance de votre saut à la zone de réception de chaque module
  8. Eloignez-vous immédiatement de la zone de réception pour ne pas gêner les autres
  9. Faites des pauses

Il est essentiel de travailler sa condition physique avant même l'arrivée de l'hiver, car l'exécution de sauts et de figures nécessite endurance, force, rapidité et agilité. Il est également recommandé de suivre les cours proposés dans les snowparks.

Dans les snowparks, des panneaux rappellent les règles de comportement à adopter. De plus amples informations à cet égard sont disponibles dans l'appli «Slope Track», téléchargeable gratuitement sur l'App Store  et sur Google Play .

Information aux médias:
  • Jean-Luc Alt

    Porte-parole

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4100 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d'environ 4,2 milliards de francs, elle assure près de 123 000 entreprises, soit 1,97 million d'actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L’entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.