Moins de blessures avec des abdos en béton

Alors que les footballeurs professionnels doivent attendre encore plus d’un mois le temps fort de l’année, la saison des tournois à six démarre aujourd’hui. En Suisse, ces rencontres sportives attirent près de 150 000 participants chaque année.

Tout comme leurs illustres idoles, les footballeurs du dimanche s’efforcent de dribbler, de faire des passes et de marquer des buts, mais ils sont malheureusement souvent en moins bonne forme physique que Ronaldo, Ibrahimovic et Co. Contrairement aux joueurs affiliés à un club, ils manquent de force au niveau du tronc, alors que ce point est essentiel pour la coordination et la prévention des accidents. En d’autres termes, des abdominaux bien musclés comme ceux de Ronaldo les aideraient à réduire le risque de blessures lors des tournois à six.

Parallèlement à un entraînement régulier des muscles du tronc, les conseils suivants aideront également à éviter les accidents durant la saison 2016 de tournois à six.

Préparation
  • Ne pas entraîner seulement les jambes, mais le corps entier.
  • Prévoir le temps nécessaire pour s’échauffer correctement.
  • Ne pas boire d’alcool avant ou pendant le tournoi.
Equipement
  • Toujours porter des protège-tibias, même à l’entraînement.
  • Les modèles avec chevillère offrent la meilleure protection.Les chaussures de jogging et de tennis ne sont pas adaptées pour jouer au foot.
Fair-play
  • Respecter les règles de fair-play, faire preuve de prévenance.
  • Respecter l’adversaire et ne pas mettre sa santé en danger.

Avant le premier tournoi, le test de football de la Suva aidera les personnes qui souhaitent connaître leur potentiel de risque à faire le point: www.suva.ch/test-de-football.

Information aux médias:
  • Jean-Luc Alt

    Porte-parole

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4100 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d'environ 4,2 milliards de francs, elle assure près de 123 000 entreprises, soit 1,97 million d'actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L’entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d'administration.