Feux d'artifice du 1er août

Cette année encore, nous serons nombreux à admirer le magnifique feu d’artifice qui vient couronner la fête nationale de la Suisse. Mais la prudence est de mise, car un tel spectacle n’est pas sans danger. Les derniers chiffres des accidents liés aux feux d’artifice sont là pour le prouver. Entre 2010 et 2014, l’utilisation de feux d’artifice a provoqué quelque 1250 accidents, soit presque 250 par an. Cinq d’entre eux ont eu des conséquences graves (se soldant par une rente d’invalidité) et deux ont même été mortels.

Quand les accidents se produisent-ils?

50 % des accidents se produisent aux alentours du 1eraoût et 20% autour de Nouvel An (le reste se répartit sur l’ensemble de l’année). 93% surviennent durant les loisirs et 7 % dans le cadre du travail.

Quel âge ont les personnes victimes d’un accident lié aux feux d’artifice?
  • 11 % des victimes ont moins de 20ans
  • 37 % ont entre 20 et 30ans
  • 15 % ont entre 30 et 40ans
  • 24 % ont entre 40 et 50ans
  • 13 % ont plus de 50ans

Par ailleurs, avec 85 %, les hommes sont beaucoup plus fréquemment victimes d’un accident lié aux feux d’artifice que les femmes (15 %).

De quels types de blessures s’agit-il?

42 % des blessures sont des brûlures. Parmi ces dernières, 42 % concernent les mains et 23 % les extrémités inférieures. 26 % des blessures concernent l’ouïe et 11 % sont superficielles. Dans 7 % des cas, il s’agit de plaies ouvertes.

Pour en savoir plus: www.fedpol.admin.ch   / www.bfu.ch 

Auskünfte an Medienschaffende erteilt:
  • Jean-Luc Alt

    Porte-parole

La Suva exerce son activité depuis1918 et emploie près de 4100 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public avec un volume de primes de 4,2 milliards de francs, elle assure près de 123 000 entreprises, soit 1,97 million d’actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l’assurance-chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l’assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l’assurance et la réadaptation. L’entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d’administration.