La Suva sur les bancs de l'école

Les apprentis ont un risque d'accident professionnel plus élevé que les autres travailleurs. La Suva a élaboré, avec un groupe d'enseignants, différents supports de cours pour que les écoles professionnelles puissent sensibiliser les jeunes et leur faire prendre conscience des risques de leur métier. Le journal gratuit «top TODAY» au format tabloïd en constitue la pièce maîtresse.

Chaque année, quelque 19 000 jeunes en apprentissage dans une entreprise assurée auprès de la Suva subissent un accident professionnel, dont trois sont mortels. Cela signifie que, chaque année, un apprenti sur huit est victime d'un accident. La Suva juge la situation inacceptable et veut réduire de moitié les accidents chez les apprentis tout en accroissant leur compétence en matière de risque à travers la campagne «Apprentissage en toute sécurité».

Pour aider les jeunes à apprendre à gérer les risques, Peter Wyss et Rolf Bachmann, tous deux enseignants à Lucerne auprès du BBZ Bau und Gewerbe (CFP Construction et Arts et métiers), ont participé à l'élaboration d'une nouvelle série de supports de cours avec la Suva. Ces documents sont destinés à l'ensemble des écoles professionnelles de Suisse. Des spécialistes de la sécurité au travail et durant les loisirs ainsi que de la médecine du travail, de la psychologie comportementale et du marketing y ont également contribué. L'usage des unités de cours élaborées est officiellement recommandé par la Table Ronde Ecoles Professionnelles  de la Conférence suisse des directrices et directeurs des écoles professionnelles.

Nouveau journal gratuit en Suisse

Les supports de cours se composent du journal gratuit «top TODAY» ainsi que du manuel «Risques et compétence en matière de risque». «top TODAY» est un support au format tabloïd avec une multitude d'exemples de risques que les jeunes peuvent rencontrer dans la vie de tous les jours. «Les articles proposés abordent différents sujets à étudier en classe. La gestion des risques concerne directement les jeunes professionnels», affirme Peter Wyss, enseignant auprès du BBZ Bau und Gewerbe à Lucerne. «top TODAY» présente les différentes facettes des risques à travers des exemples concrets tirés de la sécurité au travail et durant les loisirs, de la gestion de la santé, mais aussi de l'économie et de l'assurance.

Le manuel «Risques et compétence en matière de risque» permet aux apprentis de se familiariser avec les dangers dans le cadre des cours de culture générale. Les élèves acquièrent le savoir-faire nécessaire pour la prévention des accidents et une saine gestion des risques à travers l'étude des cinq modules proposés (Risques de la vie, Santé et gestion des risques, Statistique des accidents et responsabilité individuelle, Assurances et Responsabilité civile).

Le journal «top TODAY» est imprimé et mis gratuitement à disposition par la Suva. Les autres supports de cours sont eux aussi gratuits et peuvent être téléchargés au format pdf à l'adresse www.suva.ch/apprentis .

De l'entreprise à l'école professionnelle

Depuis le lancement de la campagne «Apprentissage en toute sécurité», il y a trois ans, la Suva propose des supports de travail ainsi que des moyens d'action et d'information spécifiques pour les entreprises formatrices. Ces documents contiennent le matériel de sensibilisation et de formation nécessaire pour un apprentissage en toute sécurité au sein de l'entreprise.

La Suva invite maintenant les écoles professionnelles à participer à la campagne «Apprentissage en toute sécurité». «Notre initiative vise une nouvelle baisse des accidents professionnels et non professionnels avec l'aide des écoles, qui constituent un canal de sensibilisation supplémentaire auprès des apprentis», déclare Erwin von Moos, responsable de la campagne à la Suva. L'entreprise formatrice demeure responsable de la sécurité au travail.

«La collaboration avec les écoles professionnelles représente un soutien complémentaire pour les cadres, les formateurs et les préposés à la sécurité chargés de mener les jeunes jusqu'au terme d'un apprentissage sans accident», renchérit Edouard Currat, membre de la Direction de la Suva, paraphrasant ainsi le slogan choisi pour ce nouveau volet de la campagne en cours, à savoir «Apprends sans accident»!

Préserver 250 vies

La campagne «Apprentissage en toute sécurité» s'intègre dans la «Vision 250 vies», qui vise à réduire de moitié, en dix ans, le nombre d'accidents professionnels mortels enregistrés chaque année, c'est-à-dire à préserver 250 vies et à éviter tout autant de cas d'invalidité grave d'ici à 2020.

Une vidéo d'information et des photos de la conférence de presse seront disponibles dès 14h00 sur www.photopress.ch  .

Informations aux médias
  • Jean-Luc Alt

    Porte-parole

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4200 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes de 4,2 milliards de francs, elle assure près de 127 000 entreprises, soit 1,98 million d'actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l'assurance-chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L’entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d’administration.