Plus d'accidents par beau temps

Les activités de loisirs sont fortement tributaires de la météo. La statistique des accidents s’en ressent. Lorsque le soleil brille, les accidents durant les loisirs sont nettement plus nombreux. L'automne ne fait pas exception.

Baisse des températures, feuilles mortes glissantes ou vent violent: autant d’éléments qui peuvent avoir un impact défavorable sur la statistique des accidents. La Suva voulait en avoir le coeur net et a analysé, dans le cadre de sa série «Les accidents en chiffres», quelles sont les conditions météorologiques qui font augmenter le plus le nombre des accidents. A cet effet, le plus grand assureur-accidents de Suisse a rapproché les chiffres des accidents LAA des données météorologiques quotidiennes de l'Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse  . Conclusion: «L'influence de la météo sur le nombre des accidents est liée principalement à la durée de la pratique d'activités de loisirs et moins à un risque accru tel ou tel jour, comme c'est par exemple le cas avec le verglas», explique Peter Andermatt, statisticien à la Suva.

Plus d'accidents de loisirs par beau temps

Pour que l’analyse donne des résultats pertinents, une distinction est faite entre les journées claires et les journées grises selon la définition de MétéoSuisse. Les journées claires sont caractérisées par une durée d'ensoleillement d'au moins 80 %. Pendant les journées grises, celle-ci ne dépasse pas 20 %. On constate que pendant les jours de la semaine ouvrés, les accidents durant les loisirs sont près de 25 % plus nombreux quand il fait beau que lorsque le temps est maussade. En fin de semaine, le nombre des accidents non professionnels est même supérieur de 40 % lorsque le soleil est de la partie. L'influence exercée par la météo l’an dernier est manifeste: durant l'été 2015, le soleil a été plus présent qu'en 2014, ce qui s'est traduit pour la Suva par une augmentation de 7 % des accidents durant les loisirs entre juin et août.

Deux fois plus d'accidents de vélo et de moto

Les activités de loisirs tels que le vélo ou la moto se pratiquent de préférence lorsque le temps est doux et ensoleillé. On constate par conséquent une fluctuation de ces activités, et donc des accidents qui leur sont liés, entre avril et octobre. Pendant les journées claires, les accidents de deux roues sont deux fois plus nombreux que pendant les journées grises. S'agissant des accidents de voiture, il n'y a pratiquement pas de différence.

Les accidents professionnels ne dépendent pas de la météo

La météo n'a qu'une influence minime sur les chiffres des accidents professionnels. Cela n'a rien d'étonnant pour les métiers d'intérieur. En revanche, il est surprenant de constater que même dans le secteur de la construction, qui totalise chaque année près de 28 000 accidents du travail, le nombre des accidents ne varie pratiquement pas en fonction de la météo.

Chaque année, quelque 267 000 personnes assurées selon la LAA sont victimes d'un accident du travail. Près de 527 000 accidents surviennent durant les loisirs.

  • Henri Mathis

    Responsable RP Suisse romande

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4200 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d’environ 4,2 milliards de francs, elle assure près de 127 000 entreprises, soit 1,98 million d’actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l'assurance-chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l’assurance et la réadaptation. L’entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein de son Conseil d’administration.