Près de 50 % des accidents de vélo sont causés par les cyclistes eux-mêmes

Passer au feu rouge, ignorer un stop ou rouler sur les trottoirs en cas de bouchon: les cyclistes qui ne respectent pas les règles de la circulation mettent en danger leur propre sécurité et celle des autres. Près de 50 % des accidents de vélo sont causés par les cyclistes eux-mêmes. A travers la vidéo «Le cycliste», la Suva et les polices cantonales de Bâle-Ville, Vaud, Fribourg et de Suisse centrale veulent sensibiliser les cyclistes à ne pas jouer avec la vie – ni la leur, ni celle des autres.

Avec la densification du trafic en ville et la frénésie générale des usagers de la route, nous assistons chaque jour à des scènes dangereuses qui ont parfois des conséquences drama-tiques. Les assureurs-accidents suisses enregistrent chaque année près de 17 000 accidents de vélo impliquant des salariés. Ces accidents font de nombreux blessés et sont souvent causés par les cyclistes eux-mêmes.

En 2016, les polices cantonales ont enregistré 3860 accidents impliquant un ou plusieurs cyclistes. Cela représente 31 accidents de moins que l'année précédente, mais 449 de plus qu'en 2013. Dans 1878 accidents enregistrés en 2016, le cycliste était fautif. Les 3860 accidents de vélo recensés au total ont fait 3374 blessés, dont 24 personnes qui ont perdu la vie, 854 blessés graves et 2496 blessés légers. Concernant le vélo électrique, la police a également enregistré 748 accidents, soit 81 de plus qu'en 2015. Les polices constatent que l'alcool, l'inattention et le non-respect des règles de la circulation sont les causes principales des accidents impliquant des cyclistes, au même titre que ceux impliquant les auto-mobilistes.

Sensibiliser les cyclistes aux règles de la circulation

Pour attirer l'attention des cyclistes sur les risques encourus en ne respectant pas les règles de la circulation, la Suva et les polices cantonales de Bâle-Ville, Vaud, Fribourg et de Suisse centrale ont produit la vidéo «Le cycliste»   (voir encadré). Ce film relate l'accident d'un cycliste circulant dans une zone de trafic important et agissant à l'encontre des règles établies. Le personnage principal, un jeune père de famille, apprécie les avantages de la mobilité douce: autonomie, exercice physique, protection de l'environnement. En revanche, il manque de bonnes manières et ne respecte pas les autres usagers de la route. Sur le chemin du travail, ce jeune père à la conduite agressive se croit invulnérable, et provoque un accident dans lequel il perd la vie.

Promouvoir le respect entre les usagers de la route

Pour éviter que les déplacements à vélo se terminent en catastrophes, il est important de respecter les autres usagers de la route. «Le respect, dans le trafic, c'est faire attention aux autres», déclare Esther Hess, cheffe de la campagne vélo auprès de la Suva. En clair: les règles de la circulation sont valables pour chaque usager et chacun est tenu d'adapter son comportement en conséquence. «Mais le plus important consiste à prévoir suffisamment de temps pour se rendre au travail, afin d'arriver sans accident.» Personne n'est jamais tout seul sur la route.

La police conseille d'indiquer tout changement de direction par un signe de la main et de chercher le contact visuel avec les autres usagers de la route. Ces gestes peuvent sauver des vies. Si les chiffres de la Suva montrent que seuls 20 % des accidents de vélo sont des collisions, les blessures sont nettement plus graves en cas de collision que lors d'un accident sans implication de tiers. Cela ressort également des coûts générés par ces accidents, soit près de 10 000 francs en cas de collision, contre environ 5500 francs en cas d'accident sans implication de tiers.

 

Vidéo «Le cycliste»

La vidéo «Le cycliste» est basée sur les infractions les plus fréquemment commises par les cyclistes: non-respect de la priorité, dépasser à droite, zigzaguer entre les files de voitures, rouler sur les trottoirs et circuler dans les zones piétonnes. La Suva et les polices cantonales de Bâle-Ville, Vaud, Fribourg et de Suisse centrale la diffusent sur leurs ré-seaux sociaux. A Bâle, elle sera également projetée dans les salles de cinéma pendant les séquences publicitaires. Cette vidéo a été réalisée par Jérôme Piguet et Raphaël Sibilla de l'agence Helvetics.

Huit conseils pour la sécurité à vélo

Contrôler régulièrement les freins, les pneus et le phare.

  • En début de saison, confier le vélo à un spécialiste pour un service.
  • Porter un casque correctement ajusté (voir vidéo  ).
  • Visibilité: allumer le phare toute la journée et porter des vêtements clairs et réfléchissants.
  • Prévoir suffisamment de temps.
  • Rouler avec prudence et prévoyance.
  • Respecter les règles de la circulation et les autres usagers de la route.
  • Dans les giratoires, toujours circuler au milieu de la chaussée (meilleure visibilité, pas de risque de se faire couper la route).

Informations aux médias

Police cantonale Bâle-Ville
Département de la justice et de la sécurité
Martin R. Schütz, adjoint du chef de la communication et porte-parole
Tél. 061 267 49 49, medien@jsd.bs.ch

Police cantonale Fribourg
Martial Pugin, chef du secteur communication et prévention
Tél. 026 305 16 28, pressepolice@fr.ch

Police cantonale vaudoise
Olivia Cutruzzolà, remplaçante du Directeur prévention et communication
Tél. 021 644 81 90 ou 079 808 50 13, presse.police@vd.ch

Corps de police Suisse centrale

Police lucernoise
Service de presse
Tél. 041 248 80 11, info.polizei@lu.ch

Police cantonale Schwyz
Service de presse
Tél. 041 819 28 19, medien.kapo@sz.ch

 

Pour éviter que les déplacements à vélo se terminent en catastrophes, il est important de respecter les autres usagers de la route.