STOP aux accidents de vélo en hiver

En hiver, les inconditionnels du vélo risquent gros sur les routes: en effet, durant la saison froide, près d’un quart des accidents de vélo sont dus à la neige ou au verglas, alors que sur l’ensemble de l’année, seuls 7 % de ces accidents sont liés aux conditions climatiques.

De nombreux accidents se produisant au cours de l’hiver ont pour origine une mauvaise estimation des conditions climatiques ainsi que de l’état de la route par les cyclistes. Le risque d’accident est particulièrement important lorsque la chaussée n’a pas été déneigée ni salée. Les congères sur le bord de la route (précisément là où circulent les cyclistes) sont elles aussi dangereuses. En outre, lorsque le sol est glissant, la distance de freinage est plus longue et le vélo peut facilement déraper. La Suva formule donc les recommandations suivantes à l’attention des personnes se déplaçant à bicyclette durant l’hiver:

  • Porter des vêtements chauds, imperméables et réfléchissants, idéalement en combinaison avec un gilet réfléchissant, un casque, des gants et de bonnes chaussures.
  • Veiller à disposer d’un système d’éclairage suffisant et en état de marche. Nous conseillons l’utilisation d’une dynamo moyeu.
  • Utiliser des pneus d’hiver ou équipés de pointes (se renseigner auprès d’un magasin spécialisé).
  • Prendre le temps de bien planifier son itinéraire et réduire sa vitesse.
  • Respecter une distance de sécurité plus longue avec les autres usagers de la route et anticiper les dangers éventuels.
  • Freiner avec prudence et aborder les virages suffisamment lentement pour, dans la mesure du possible, ne pas avoir à freiner.
  • Se tenir suffisamment loin des congères situées au bord de la route.
  • En présence d’un passage dangereux (verglas ou neige), descendre du vélo et franchir l’obstacle à pied.

En cas de fortes chutes de neige, la Suva recommande de renoncer à se déplacer à vélo. Il vaut mieux se rendre au travail au moyen des transports publics que de risquer une chute et des blessures.

N’hésitez pas à me contacter par téléphone ou par e-mail pour tout renseignement complémentaire.

KG8B6414byMarcWeilerPhotography_78_Original_29207_2048px.jpg

De nombreux accidents se produisant au cours de l’hiver ont pour origine une mauvaise estimation des conditions climatiques.

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4200 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d'environ 4,1 milliards de francs, elle assure près de 128 000 entreprises, soit 2,0 million d'actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l'assurance chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L'entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein du Conseil de la Suva.