Le cancer de la peau ne s'attrape pas qu'à la plage

En comparaison internationale, la Suisse affiche l'un des taux les plus élevés de cancer cutané. Trois nouveaux cas de cancer de la peau sans mélanome résultant d'une exposition subie dans le cadre d'une activité professionnelle sont diagnostiqués chaque jour. Afin de prévenir ce type de maladie, la Suva en appelle à la responsabilité des employeurs.

En comparaison internationale, la Suisse affiche l'un des taux les plus élevés de cancer cutané. Trois nouveaux cas de cancer de la peau sans mélanome résultant d'une exposition subie dans le cadre d'une activité professionnelle sont diagnostiqués chaque jour. Afin de prévenir ce type de maladie, la Suva en appelle à la responsabilité des employeurs.

L'été météorologique commencera le 1er juin. Beaucoup attendent les beaux jours avec impatience, car ils exercent des effets positifs sur l'être humain. La lumière solaire booste le bien-être, stimule la circulation sanguine et favorise la production d'hormones du bonheur. Pour les personnes travaillant régulièrement en plein air, notamment, le soleil peut toutefois représenter un danger pour la peau. Chaque année, un millier de travailleurs en extérieur développent un cancer cutané, conséquence d'un manque de protection contre le soleil dans le contexte professionnel, et notamment contre les rayons ultraviolets.

L'employeur doit fournir la crème solaire et les équipements de protection

La Suva fixe une nouvelle priorité dans le domaine de la prévention des maladies professionnelles. Pour sensibiliser aux dangers des rayons UV au travail et durant les loisirs, elle intensifie ses activités de prévention et en appelle à la responsabilité des employeurs. Les entreprises concernées recevront entre autres un feuillet «Les pros» sous forme d'affiche A4 pouvant être complétée par une infographie en plusieurs langues à télécharger sur www.suva.ch/soleil   . Ces aide-mémoire indiquent les mesures de protection à prendre selon les mois de l'année. Bon à savoir: en avril, les rayons UV sont déjà aussi forts qu'en août.

Outre des coups de soleil, les rayons UV provoquent des cancers de la peau, notamment sur le visage, la nuque et les oreilles. Ils entraînent aussi un vieillissement cutané prématuré et occasionnent parfois des lésions oculaires. Les cancers de la peau résultant d'une exposition aux rayons UV au travail sont des maladies professionnelles: l'employeur est tenu de protéger ses collaborateurs et doit mettre des équipements de protection et de la crème solaire à leur disposition.

Les vêtements offrent la meilleure protection

Les rayons UV présents dans la lumière solaire sont invisibles et, peu le savent, leur intensité ne dépend pas de la température. Il convient donc de se protéger même lorsqu’il fait frais. A ce titre, les vêtements offrent la meilleure protection. Ils doivent être le plus couvrant possible. Il est important d'appliquer de la crème solaire sur la peau exposée.

Dans les lignes qui suivent, nous vous proposons quelques conseils pour vous protéger au travail et durant les loisirs par temps ensoleillé ou partiellement couvert.

Avril et mai
• Porter un t-shirt.
• Appliquer régulièrement de la crème solaire sur les parties du corps exposées aux rayons UV.

Juin et juillet
• Porter un t-shirt.
• Appliquer régulièrement de la crème solaire sur les parties du corps exposées aux rayons UV.
• Porter un casque de chantier avec protège-nuque et visière frontale.
• Porter une casquette avec protège-nuque et visière frontale.

Août et septembre
• Porter un t-shirt.
• Appliquer régulièrement de la crème solaire sur les parties du corps exposées aux rayons UV.

A partir du 1er janvier 2019, les mesures indiquées ci-dessus seront obligatoires pour toutes les activités professionnelles exercées en extérieur.

Autres mesures (non obligatoires, mais recommandées)
• Ombrager le poste de travail.
• Eviter de travailler en plein soleil entre 11 h et 15 h.

Infos complémentaires sur la protection anti-UV: www.suva.ch/soleil   

Sonnenstrahlung: Kennen Sie die Risiken? BaustelleBauarbeiter mit Nackenschutz

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4200 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d'environ 4,1 milliards de francs, elle assure près de 128 000 entreprises, soit 2,0 million d'actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l'assurance chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L'entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein du Conseil de la Suva.