Petra Huwiler dirigera la division prestations d'assurance

Lors de sa séance du 6 septembre 2018, la Commission du Conseil de la Suva a nommé Petra Huwiler au poste de responsable de la division prestations d'assurance. La nouvelle cheffe de division succède à Thomas Mäder, qui part à la retraite.

Petra Huwiler, 47 ans, prendra la direction de la division prestations d'assurance, le centre de compétences de la Suva pour la gestion des cas, au plus tard le 1er avril 2019.


Après l'école professionnelle de commerce et l'école professionnelle supérieure, Petra Huwiler a obtenu le diplôme d'experte en assurances sociales. Elle dispose d'une longue expérience spécialisée et d'encadrement dans le secteur des assurances acquise auprès de la Suva, de l’assurance-chômage, de la CSS, de La Suisse Assurances et de la Helsana Assurances SA, qu'elle a rejointe en 2005 et où elle a dirigé depuis 2013 le secteur Prestations pour entreprises, Indemnités journalières en cas de maladie et d'accident pour la Suisse centrale et Zurich. Petra Huwiler est mariée et habite à Root (LU).


Thomas Mäder partira à la retraite le 30 avril 2019, après 34 ans d'activité auprès de la Suva, dont 15 ans à la tête de la division prestations d'assurance. Il quittera l'entreprise le 31 décembre 2018.


Huwiler, Petra, portrait, freigestellt, lächeln, Frau, 40, 50

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4200 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d'environ 4,2 milliards de francs, elle assure près de 129 000 entreprises, soit 2,0 million d'actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l'assurance chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L'entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein du Conseil de la Suva.