Edith Müller Loretz à la tête du département protection de la santé et membre de la Direction de la Suva

Lors de sa séance du 29 mars 2019, la Commission du Conseil de la Suva a nommé Edith Müller Loretz cheffe du département protection de la santé et membre de la Direction de la Suva. De plus, Kilian Ritler a été nommé chef de la division juridique et Christoph Bianchet chef de la division des finances.

Edith Müller Loretz dirigera le département protection de la santé dès le 1er avril 2019. Dans cette fonction, elle assumera la responsabilité des divisions médecine du travail, sécurité au travail Lucerne et Lausanne, offres de prévention et protection de la santé au poste de travail, ainsi que des six agences Suva Bellinzona, La Chaux-de-Fonds et Delémont, Fribourg, Genève, Lausanne et Sion. Elle a rejoint la Suva en 1998 en tant que responsable de la campagne sports de neige. Après avoir travaillé comme responsable de campagnes puis comme cheffe du secteur sécurité durant les loisirs, elle a pris les rênes de la division offres de prévention à partir de 2014. Elle a étudié l’économie d’entreprise aux Hautes écoles spécialisées de Lucerne et de Coire, avant de suivre des formations en communication d’entreprise et en psychologie du travail et de l’organisation. Edith Müller Loretz est mariée et mère de deux enfants.

Âgée de 51 ans, elle endossera la responsabilité du département dirigé par intérim par André Meier après le départ en préretraite, pour des raisons de santé, de son prédécesseur Édouard Currat le 1er octobre 2018. André Meier continuera de diriger la division sécurité au travail Lucerne.

Felix Weber, président de Direction, commente: «En la personne d’Edith Müller Loretz, nous nous attachons à la tête du département protection de la santé une dirigeante chevronnée, dotée de solides connaissances en matière de prévention et d’assurance et disposant de compétences sociales élevées. Je lui souhaite beaucoup de succès et de satisfaction dans sa nouvelle fonction. Quant à André Meier, je le remercie chaleureusement d’avoir remarquablement dirigé le département par intérim au cours des derniers mois.»

Par ailleurs, Kilian Ritler a été nommé chef de la division juridique au 1er mai 2019 et Christoph Bianchet chef de la division des finances au 1er juillet 2019.

Kilian Ritler a étudié le droit à l’Université de Fribourg et a débuté sa carrière à la Suva en septembre 2002 en qualité d’avocat. En 2009, il a pris la responsabilité du secteur oppositions au sein de la division prestations d’assurance. Avant d’entrer à la Suva, il a notamment travaillé auprès de l’actuel Zurich Insurance Group. Il est titulaire d’un diplôme post-grade de l’Université de Zurich en droit économique international avec une spécialisation en droit de la propriété intellectuelle, de la technologie et de l’information, ainsi que d’un «Executive Diploma in Management for the Legal Profession» délivré par l’Université de Saint-Gall. Âgé de 53 ans, il succède à Franz Erni, qui partira, selon ses vœux, en préretraite le 30 juin 2019.

Christoph Bianchet a étudié l’économie politique à l’Université de Zurich et dispose d’une formation de Chartered Financial Analyst (CFA). En 2013, il a rejoint la Suva en qualité de chef Asset Allocation, après avoir travaillé à la Winterthur, chez Revisuisse Price Waterhouse et au Credit Suisse, puis en tant que membre fondateur et Managing Partner de Arecon AG à Zurich. À 53 ans, il succède à Hubert Niggli, qui dirigera le département finances comme membre de la Direction de la Suva à compter du 1er juillet 2019.

  • Henri Mathis
    Henri Mathis
    Responsable RP Suisse romande
  • Tél.: +41 26 350 37 80

Edith Müller Loretz

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4200 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d’environ 4,2 milliards de francs, elle assure près de 129 000 entreprises, soit 2,0 millions d’actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l’assurance chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l’assurance militaire sur mandat de la Confédération. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l’assurance et la réadaptation. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux – employeurs et salariés – de même que la Confédération sont représentés au sein du Conseil de la Suva.