Plus de sécurité à vélo grâce à la réalité virtuelle

Un tiers des accidents de la route répertoriés dans la statistique des accidents de la Suva sont des accidents de vélo. Cela représente environ 18 000 accidents par an, dont 82 % sont des accidents sans implication de tiers et 18 % sont dus à des collisions. Anticiper les dangers à vélo permet de désamorcer à temps les situations à risque et d’éviter ainsi des accidents sans implication de tiers ainsi que des collisions. La Suva, le service de la circulation de la ville de Zurich et le Musée Suisse des Transports ont uni leurs forces dans ce domaine: l’attraction «Virtual-Reality-Velo» (faire du vélo en réalité virtuelle) sera proposée dès le 9 avril aux visiteurs du Musée Suisse des Transports. Elle aborde la thématique de la sécurité à vélo en utilisant la technologie de la réalité virtuelle.

La nouvelle attraction «Virtual-Reality-Velo» se présente sous la forme d’un îlot thématique constitué de quatre vélos. Équipés d’un masque de réalité virtuelle, les visiteurs peuvent expérimenter la conduite à vélo dans des conditions de circulation classiques. Cet univers virtuel met en avant les dangers potentiels et permet d’apprendre à anticiper les risques. «La prévention des accidents de la circulation routière est un élément essentiel de l’exposition. Faire découvrir cette thématique en mode interactif en collaboration avec des partenaires nous permet de proposer une véritable valeur ajoutée à nos visiteurs», affirme Martin Bütikofer, directeur du Musée Suisse des Transports.

La réalité virtuelle au service de la prévention

L’attraction mise sur l’apprentissage numérique: au guidon de leur vélo, quatre membres d’une même famille peuvent découvrir de près et sans danger comment conduire en toute sécurité au milieu de la circulation. Des vidéos à 360 degrés montrent différents exemples de situations à risque sur la route. Comme l’explique Wernher Brucks, responsable de la sécurité routière pour la ville de Zurich: «Cette technologie permet d’apprendre à identifier, de manière optimale et sans danger, les risques d’accident liés à la circulation routière, par exemple en jetant un coup d’œil par-dessus son épaule à vélo. Si l’on s’est entraîné avec un masque de réalité virtuelle, le corps s’en souviendra, et il y a de fortes chances pour que l’on adopte le bon comportement une fois sur la route. Dans un monde virtuel, on n’apprend pas seulement avec les yeux et les oreilles, mais avec tout son corps.» Wernher Brucks apprécie la possibilité particulièrement novatrice d’utiliser des vidéos à 360 degrés dans le cadre des cours d’éducation routière: «Cette nouvelle technologie fera tôt ou tard son entrée dans les salles de classe. Elle est idéale pour s’entraîner à adopter le bon comportement dans un environnement sécurisé avant d’être confronté aux dangers réels.» 

Anticiper et identifier les dangers

La Suva rappelle à tous les usagers de la route que l’anticipation peut permettre d’identifier à temps les dangers. Il est primordial de ne jamais quitter des yeux les autres usagers et de se mettre à leur place. Corinne Decurtins, cheffe de la campagne vélo à la Suva, ajoute: «Si j’ai une bonne vue d’ensemble de la situation, je serai en mesure de voir à temps des rails de tramway ou d’autres obstacles sur la chaussée. Je sais en tant que cycliste que je ne dois jamais m’arrêter à droite d’un camion, car le conducteur ne peut pas me voir à cause de l’angle mort. En tant qu’automobiliste, je me dois également de surveiller les autres usagers de la route et de respecter une distance de sécurité suffisante avec les cyclistes que je dépasse.»

La nouvelle attraction «Virtual-Reality-Velo» du Musée Suisse des Transports ouvrira aux visiteurs le 9 avril 2019 à 10h30. Différents acteurs de la vie économique et politique seront invités pour son inauguration. 

Plus d’informations sur la campagne vélo de la Suva  .

Plus d’informations de la ville de Zurich sur le thème «Reconnaître les dangers à vélo grâce à la réalité virtuelle»   (en allemand).

Circuler à vélo grâce à la réalité virtuelle

Que diriez-vous de circuler à vélo grâce à la réealité virtuelle?

Téléchargement de la vidéo pour publication dans les médias (sans logo)

Informations aux médias par le service de la circulation de la ville de Zurich

Heiko Ciceri, responsable communication du service de la circulation
Tél. 044 411 89 95, Contact
Infos complémentaires: www.stadt-zuerich.ch   (en allemand)

Informations aux médias par le Musée Suisse des Transports

Olivier Burger, responsable de la communication d’entreprise du Musée Suisse des Transports
Tél. 041 375 74 72, Contact
Infos complémentaires: www.verkehrshaus.ch  

Informations aux médias par la Suva

Jean-Luc Alt, communication d’entreprise
Tél. 026 350 37 81, Contact
S’abonner à la Newsletter Suva: www.suva.ch/newsletter-f  

La réalité virtuelle au service de la prévention.

Si l’on s’est entraîné avec un masque de réalité virtuelle, le corps s’en souviendra.

Des vidéos à 360 degrés montrent différents exemples de situations à risque sur la route.

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

Inauguration «Virtual-Reality-Velo» au Musée Suisse des Transports

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4200 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d’environ 4,2 milliards de francs, elle assure près de 129 000 entreprises, soit 2,0 millions d’actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l’assurance chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l’assurance militaire sur mandat de la Confédération. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l’assurance et la réadaptation. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux – employeurs et salariés – de même que la Confédération sont représentés au sein du Conseil de la Suva.