Prix Suva des Médias 2019: témoignages, enquête et décryptage à l’honneur

Le jury de la 26ème édition du Prix Suva des Médias a remis ses distinctions. Le Prix Presse revient à Amit Juillard. Emmanuelle Bressan et Nicolas Pallay décrochent la palme dans la catégorie Audiovisuel. Le Prix Coup de cœur est décerné à François Busson.

Quatre jeunes paraplégiques: témoignages

Tous les deux jours en Suisse, une personne devient paraplégique. Un chiffre qui fait froid dans le dos. Ces vies qui basculent en une fraction de seconde touchent aussi les jeunes, la plupart du temps suite à des accidents de sport. Comment continuer quand on a 18 ans et que l’on se retrouve en chaise, comment vivre malgré tout? Quatre jeunes témoignent sans retenue sur ce qu’est le handicap. La journaliste Emmanuelle Bressan et le réalisateur Nicolas Pallay nous livrent un reportage émouvant intitulé «Jeunes et paraplégiques, leur leçon de vie»  , diffusé le 20 décembre 2018 dans l’émission Temps Présent de la RTS. Ce travail a valu à ses auteurs le Prix Suva des Médias 2019, catégorie Audiovisuel.

Les producteurs de cigarettes mis à mal: enquête

Pour endiguer la baisse des ventes de cigarettes, ces fabricants se déguisent en agent de la santé publique avec de nouveaux produits, supposément «à risques réduits», qui chauffent le tabac. A ne pas confondre avec la vaporette. Mais plusieurs études indépendantes suggèrent que ces produits sont potentiellement aussi nocifs que la cigarette conventionnelle. «Essoufflée, l’industrie du tabac tousse ses dernières cartouches»   est le titre de l’enquête détaillée et courageuse parue dans le Régional le 24 octobre 2018, réalisée par Amit Juillard. Celle-ci a permis à son auteur de décrocher le Prix Suva des Médias 2019, catégorie Presse.

Les aliments ultra-transformés: décryptage

François Busson met en lumière les aliments ultra-transformés et évoque cinq idées reçues que nous avons tous sur les aliments industriels. Les risques que nous courons en les consommant sont nombreux. Comment les éviter au supermarché? Plus qu’un guide pratique, cet article est non seulement instructif mais aussi très efficace en matière de prévention. «Aliments industriels: votre santé en danger»   paru dans L’illustré le 13 février 2019 a permis à son auteur de décrocher le Prix Suva des Médias 2019, catégorie Coup de cœur.

La prévention par l’information

Créé en 1993, le Prix Suva des Médias a pour but de promouvoir les travaux journalistiques en langue française se rapportant à la prévention des accidents dans les activités professionnelles et privées ainsi qu’à celle des troubles de la santé d’une manière générale. Pour le jury, composé de professionnels reconnus, les œuvres doivent être «originales» par le choix et le traitement du sujet, «attrayantes» par l’enquête et les témoignages, «convaincantes» par une approche perspicace et compréhensible pour tous. De plus, une attention particulière est portée à la maîtrise journalistique, à savoir la structure du sujet et l'utilisation adéquate du canal de diffusion. Parmi les 45 œuvres soumises cette année, le jury a distingué trois travaux journalistiques correspondant à tous leurs critères, récompensés chacun d’un montant de CHF 5'000.--.

Les photos de la cérémonie et des lauréats sont accessibles dès 16h00 sur https://www.jo-bersier.ch/prix-suva  

  • Jean-Luc Alt
    Jean-Luc Alt
    Porte-parole
  • Tél.: +41 26 350 37 81

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4200 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d'environ 3 milliards de francs, elle assure près de 129 000 entreprises, soit 2,0 million d'actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l'assurance chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l'assurance militaire sur mandat de la Confédération. Ses prestations comprennent la prévention, l'assurance et la réadaptation. L'entreprise est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux, employeurs et salariés, de même que la Confédération sont représentés au sein du Conseil de la Suva.