Le don de Noël attribué au Landenhof

Depuis 21 ans, à l’approche de Noël, la Suva soutient une institution œuvrant pour le bien-être de personnes défavorisées. Cette année, le don de Noël d’un montant de 30 000 francs est attribué au Landenhof, une institution d’Unterentfelden qui s’engage en faveur des enfants et adolescents malentendants.

Depuis 21 ans, la Suva soutient, à l’approche de Noël, une institution suisse au moyen d’un don. Pour la première fois cette année, le don de Noël était organisé par l’Association du personnel de la Suva. Celle-ci a participé au don, en plus du montant principal alloué par la Suva. Par ailleurs, l’Association du personnel a également lancé pour la première fois un appel aux dons auprès des collaborateurs de la Suva, auquel ont répondu ceux qui souhaitaient aussi soutenir personnellement cette institution de bienfaisance. Au total, c’est une somme de 30 000 francs qui a été collectée et allouée au Landenhof, une institution installée à Unterentfelden. «Je me félicite de voir cette tradition se perpétuer et de pouvoir cette année encore soutenir une institution de bienfaisance», a déclaré aujourd’hui Esther Hess, présidente de l’Association du personnel de la Suva, à l’occasion de la remise du don.

Encadrement et formation d’enfants et adolescents malentendants

Le Landenhof, école suisse pour malentendants, encadre des enfants et adolescents malentendants originaires de toute la Suisse alémanique et les accompagne du jardin d’enfants au degré secondaire. L’institution argovienne est aussi un internat et une école à journée continue. Un tiers des enfants et adolescents habitent et vivent au Landenhof pendant la semaine, où ils sont encadrés par des éducateurs spécialisés. Au sein de l’institution, le quotidien scolaire est adapté aux besoins des enfants et adolescents malentendants. Par exemple, les salles de classe sont insonorisées et les chaises sont placées de telle façon qu’enseignants et élèves puissent se lire mutuellement sur les lèvres.

Au Landenhof, on sait déjà à quoi servira le don de Noël de la Suva: «Nous sommes en train d’équiper nos salles de classe de tablettes pour rendre les cours encore plus interactifs», révèle Beat Näf, son directeur général.

  • Jean-Luc Alt
    Jean-Luc Alt
    Porte-parole
  • Tél.: +41 26 350 37 81
Des élèves heureux: Esther Hess, présidentede l'Association du personnel de la Suva (à g.), remet à Beat Näf, directeur duLandenhof, le don de Noël d'un montant de 30 000 francs. (Crédit photo: Suva)

La Suva exerce son activité depuis 1918 et emploie près de 4200 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse et dans ses deux cliniques de réadaptation de Bellikon et de Sion. Entreprise indépendante de droit public générant un volume de primes d’environ 4,3 milliards de francs, elle assure près de 129 000 entreprises, soit 2,0 millions d’actifs, contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles. Les bénéficiaires de l’assurance chômage sont assurés automatiquement à la Suva. Depuis 2005, la Suva assume aussi la gestion de l’assurance militaire sur mandat de la Confédération. Les prestations de la Suva comprennent la prévention, l’assurance et la réadaptation. La Suva est financièrement autonome et ne perçoit pas de subventions. Ses excédents de recettes sont redistribués aux assurés sous forme de réductions de primes. Les partenaires sociaux – employeurs et salariés – de même que la Confédération sont représentés au sein du Conseil de la Suva.