Les indépendants devraient s'assurer contre les accidents

Un accident peut contraindre un indépendant à mettre la clé sous la porte. Markus Dittli, âgé de 51 ans, le sait bien. Heureusement, grâce à l'assurance des chefs d'entreprise de la Suva, la survie de son garage n'a pas été menacée lorsqu'il n'a pas pu reprendre le travail à 100 % pendant près de deux mois après s'être blessé sur un terrain de football.

Markus Dittli participait avec des amis à un tournoi à six et occupait le poste de gardien de but. «Au cours du troisième match, un joueur adverse a tiré en plein sur moi», raconte-t-il. En voulant repousser le ballon, sa main gauche s'est retournée vers l'arrière. «Je pensais alors souffrir d'une grosse foulure.» Constatant qu'au bout de trois semaines, la douleur n'avait toujours pas disparu, il a consulté un médecin. Le diagnostic a été sans appel: fracture du poignet et plusieurs semaines de convalescence.

Intervention de l'assurance des chefs d'entreprise

L'accident a été un coup dur pour le garagiste. Ses deux employés n'ont pas pu compenser intégralement son absence. Heureusement, grâce à l'assurance des chefs d'entreprise   , la Suva lui a versé une indemnité journalière correspondant à 80 % de son gain assuré. «Lorsque l'on travaille à son compte, on est ravi qu'une assurance nous épaule dans ce type de situation», explique Markus Dittli. L'assurance des chefs d'entreprise ne prévoit ni franchise ni quote-part. Les frais de traitement sont pris en charge intégralement et l'assuré n'a pas besoin de mettre la main à la poche. Les éventuelles rentes sont versées à vie, et pas seulement jusqu'à l'âge de la retraite.

Markus Dittli s’est bien remis de son accident et peut à nouveau travailler normalement.

Les clients recrutent des clients

Les clients qui ont déjà conclu une assurance des chefs d'entreprise à la Suva et qui sont convaincus de sa qualité peuvent la recommander. Si la recommandation aboutit, la Suva verse une récompense de 250 francs. Le client annonce un nouveau client potentiel à la Suva. Si celui-ci conclut un contrat d'une durée d'un an au minimum, la récompense est versée.

Indépendant? Ce que vous devez savoir:

Les personnes exerçant une activité lucrative indépendante ne sont pas assurées à titre obligatoire contre les accidents et les maladies professionnelles. Or, tout peut arriver en trente années d'activité indépendante. Selon les statistiques, chaque indépendant reste plusieurs fois absent de l’entreprise durant plus de trente jours à la suite d’un accident. Un indépendant sur dix perçoit tôt ou tard une rente d'invalidité et un indépendant sur cent décède des suites d'un accident.

L’assurance des chefs d’entreprise de la Suva offre aux indépendants une protection en cas de maladie professionnelle et d’accident au travail ou durant les loisirs.

Demander une offre